WSBK Moscou 2013 : points-clés et rumeurs 2014 Superbike et Supersport à la mi-saison

Rédigé par . Posté dans News, World Superbike, World Supersport, WorldSBK.

Tagged: , , , ,

Publié le 18/07/2013 avec Aucun Commentaire

Ce weekend aura lieu sur le circuit de Moscou, en Russie, la huitième épreuve du championnat WSBK. L’occasion pour l’équipe d’OffBikes de livrer un pronostic afin d’établir la liste des leaders potentiels dans toutes les catégories et de faire le point sur les rumeurs pour 2014.

Le circuit

La 8ème manche du mondial Superbike se déroulera de nouveau sur le circuit moscovite pour la seconde fois. Circuit inauguré en juillet 2012, la première édition du Superbike a eu lieu fin août 2012.

Dessiné par l’architecte Hermann Tilke et l’ancien pilote de Formule 1 David Coulthard, le circuit est l’un des plus sécurisé en respectant toutes les normes récentes pour accueillir tous types d’évènements tels que les courses de formule Renault, le

championnat GT1, GT3, DTM ou bien le mondial Superbike. Le circuit, d’une longueur de 3,931Km, dans sa configuration Superbike, est rapide. L’an dernier, la superpole était remportée par Carlos Checa sur Ducati avec un temps de 1’34.193.

Avec ses 10 virages à droite et 7 à gauche, le circuit de Moscou est plus du type « Stop and Go » qui favorise alors les gros freinages et les grosses accélérations. Les motos les plus puissantes dans ce domaine devraient alors avoir un avantage significatif.

Vue aérienne du Moscow Raceway (photo : motorsport.v10.pl)

Vue aérienne du Moscow Raceway (photo : motorsport.v10.pl)

 

Superbike

La saison dernière, c’est Carlos Checa qui signait la pole devant Tom Sykes, Eugene Laverty et Leon Haslam. Avec une épaule douloureuse, une 11ème et une 12ème à Imola, un circuit pourtant propre aux Ducati, Carlos Checa devrait difficilement jouer le rôle de favori pour cette manche. Les regards se tournent dorénavant sur le pilote Kawasaki, Tom Sykes. Auteur de 6 poles positions en 7 manches (1 pour Carlos Checa en Australie), et actuel leader du Championnat avec 235 points, Tom Sykes s’impose comme le favori de cette manche à Moscou. La saison dernière, il remportait la première course et montait sur la 2ème marche du podium lors de la seconde.

Sylvain Guintoli devra "serrer les dents" pour ce week-end qui s'annonce douloureux. (Photo : lui-même)

Sylvain Guintoli devra « serrer les dents » pour ce week-end qui s’annonce douloureux. (Photo : lui-même)

Au classement provisoire, Tom Sykes a 6 points d’avance sur Sylvain Guintoli. Hier, sur le départ pour se rendre à Moscou, Sylvain annonce une blessure sérieuse à l’épaule : chute à vélo, clavicule déboitée et ligaments arrachés : « Il va falloir serrer les dents », dit-il. Avec des déboires techniques lors de la Course 1 à Imola et malgré une 3ème place en Course 2, Sylvain aura a coeur de se battre : « Dimanche dernier, j’ai chuté à vélo et me suis déboité la clavicule. Après plusieurs réflexions, j’ai pris la décision de rouler à Moscou. Ça va être un défi difficile et un week-end très douloureux, mais mon but est de me battre pour le championnat ». Comme souligné très justement par notre confrère Philippe Debarle, l’arrachement des ligaments nécessite une opération afin de pouvoir récupérer pleinement les capacités de l’épaule. Ben Spies et Carlos Checa passent actuellement cette épreuve avec les conséquences que nous connaissons que trop bien : absence des épreuves et saisons en demi-teinte.

Régulier depuis le début de saison (hormis sa casse moteur à Imola Course 1), Sylvain a terminé toutes les courses dont 10 fois sur le podium. Il était encore leader du championnat avant son arrivée à Imola.  En 2012, Sylvain Guintoli été contraint à l’abandon et à une simple 11ème place. Cette blessure arrive à la mi-saison, la convalescence de Sylvain va très probablement influer sur la suite du déroulement championnat.

Au championnat, c’est Eugene Laverty, son coéquipier, qui complète le podium provisoire à la 3ème place. Clairement, malgré ses 4 victoires cette saison, le manque de régularité du pilote irlandais joue en sa défaveur le place à 45 points de Tom Sykes : « Je suis très confiant pour les trois prochains circuits de Moscou, de Silverstone et de Nürburgring. Il sera important de gagner des points dans la lutte pour le titre en commençant par ce week-end en Russie. Mon objectif est de gagner en régularité et de gagner quelques courses lors des six prochaines courses. »

Marco Melandri confiant pour Moscou. (Photo : OffBikes).

Marco Melandri confiant pour Moscou. (Photo : OffBikes).

D’une façon similaire, Marco Melandri doit lui aussi gagner en régularité pour ne pas laisser le leader actuel s’échapper et continuer de prétendre au titre. Ses résultats en demi-teinte à Imola avec une 7ème place sur la grille et deux 4ème places ne suffiront pas à combler les 53 points d’écarts au classement provisoire. Durant les tests Dorna qui ont suivi la manche à Imola, les pilotes de l’équipe BMW GoldBet ont trouvé des réglages intéressants : « Nous avons essayé de nouvelles combinaisons de réglages qui ont plutôt bien fonctionné. Sur un circuit différent, bien sûr, nous devons recommencer le travail des réglages, mais nous n’allons pas commencer depuis zéro. », annonce Marco Melandri. Malgré deux victoires à Aragon, Chaz Davies, son coéquipier a lui aussi trouvé des bons réglages, mais avec 81 points en défaut sur le classement dont 28 sur Marco Melandri, il va être difficile maintenant pour Chaz Davies de se battre pour le titre. Il terminait sur le podium lors de la 2ème course la saison dernière et chutait dans la 1ère.

Loris Baz en préparation physique pour la manche à Moscou la semaine dernière. (Photo : Dominique Simoncini pour OffBikes).

Loris Baz en préparation physique pour la manche à Moscou la semaine dernière. (Photo : Dominique Simoncini pour OffBikes).

Du côté des autres pilotes français, Loris Baz, auteur d’une chute impressionnante durant les essais à Imola, a pour objectif de se battre avec les pilotes de tête ou, tout du moins, de les accrocher. Ayant terminé 13 courses (sur 14) depuis le début de la saison, Loris Baz devient très régulier : « Mon feeling avec la moto est vraiment bon et nous avons juste besoin d’une étape pour être dans le groupe de tête. Nous devons essayer d’être avec eux chaque week-end et nous savons tous dans quelle direction nous devons aller pour nous améliorer plus ». Voilà qui est dit. Toutefois, le circuit moscovite n’est pas du gout du pilote français qui avait terminé 11ème et 9ème la saison passée. De son côté, le pilote Suzuki, Jules Cluzel a pour but de mettre ses déboires de la manche à Imola (chute et pénalité) derrière lui. C’est un circuit qu’il affectionnait (pole et 2ème place) en Supersport. Leon Camier et Jules Cluzel ont trouvé quelques solutions à leurs problèmes lors des tests après Imola. Pour Léon Camier, il s’agissait surtout de régler son problème de dribble rencontré à Imola.

Du côté de chez Honda, John Rea et Leon Haslam reviennent tous les deux du Japon où ils ont effectué des essais pour les 8h de Suzuka qui se dérouleront à la fin du mois. Leon Haslam fait de plus en plus de progrès avec sa jambe encore en convalescence (chute à Assen). Selon lui, il lui est désormais possible de mettre plus de poids sur le talon, mais beaucoup moins sur l’avant du pied, néanmoins « ça sera certainement mieux qu’à Imola », dit-il. Actuellement, John Rea est 8ème au championnat et Leon Haslam est 15ème.

Supersport

Kenan Sofuoglu, favoris pour la manche de Moscou. (Photo : OffBikes).

Kenan Sofuoglu, favoris pour la manche de Moscou. (Photo : OffBikes).

À la mi-saison, il est légitime de penser que le titre Supersport se jouera entre le Britannique Sam Lowes et le Turc Kenan Sofuoglu. En dehors de la manche à Aragon durant laquelle il casse son moteur (se battant pour la victoire), Sam Lowes a toujours terminé sur le podium avec 4 victoires et deux 2ème places. Avec 140 points au championnat, il est devant donc Kenan Sofuoglu qui a réussi, à Imola, à mettre fin à la série de 4 victoires consécutives du Britannique. La saison dernière, c’est le Turc qui s’imposait sur le circuit moscovite avec 5.0s d’avance sur Jules Cluzel et 13.0s sur le russe Vladimir Leonov. Ce dernier, 3ème à Imola, a donc pour objectif de faire de même devant son public cette saison.

Fabien Foret concède 55 points de retard au classement provisoire sur le leader britannique. Bien qu’ayant récupéré de sa blessure, quelques soucis à Imola le privent de se battre pour la victoire et terminer alors 12ème. Le titre est toujours envisageable pour le pilote français : « J’ai perdu quelques points à Imola, qui est normalement un de mes circuits préférés, donc voyons ce que nous pouvons faire à Moscou. Nous sommes restés sur place après le week-end de course d’Imola pour une journée d’essais. J’ai trouvé les réglages des réglages qui rendent le pilotage de la moto plus confortable [...], j’espère que nous pourrons confirmer ces changements positifs avec un bon résultat en course à Moscou. »

Notons que côté français, pour la manche de Moscou, Florian Marino remplace de nouveau David Salom blessé à la main. Avec un podium à Monza et une petite 8ème place, il y a fort à parier qu’il faudra compter sur Florian ce week-end. Valentin Debise remplacera de nouveau Gabor Talmasci. Victime d’un problème technique à Imola, il devrait se rattraper ce week-end à Moscou.

Après ses essais à Suzuka pour les 8h, Michael Van Den Mark peut surprendre ce week-end. Rappelons qu’à Portimao, il avait fait une très belle remontée, allant jusqu’à se battre pour la victoire face à Sam LowesFabien Foret et Kenan Sofuoglu.

Parmi les autres blessures et remplacements, nous avons :

  • Vladimir Ivanov, blessé grièvement à Imola, sera remplacé par Alexey Ivanov, pilote russe Superstock 600,
  • Sheridan Morais (PTR Honda), blessé à l’épaule depuis fin avril, sera remplacé par Kenny Noyes, pilote américain du championnat CEV Moto2  (6ème au classement provisoire CEV),
  • Luca Marconi (PTR Honda), fracture du bras à Imola, sera remplacé par Luke Mossey, pilote Brisith Supersport.

Points sur les mouvements pour la saison 2014

Suite à la récente modification du règlement du Championnat du Monde Superbike qui entrera en vigueur dès 2014 avec l’introduction de la catégorie EVO (voir description ici), plusieurs teams actuellement engagés dans catégorie Supersport envisagent d’intégrer la catégorie Superbike la saison prochaine. Cette modification signerait la fin des catégories Superstock 600/1000 qui permettrait alors un meilleur équilibre entre les catégories Superbike et Supersport.

Pour le moment, ce sont des équipes piliers de la catégorie telles que Yakhnich Yamaha (Sam Lowes, Vladimir Leonov), Kawasaki Mahi (Kenan SofuogluFabien Foret) et Honda PTR, qui ont manifesté leur intérêt à changer de classe l’année prochaine.

Simon Buckmaster (directeur de la structure PTR Honda) annonce : « La nouvelle réglementation EVO est une étape sensée et significative proposée par la Dorna qui va dans la bonne direction. Je pense qu’ils ont le potentiel de réellement améliorer la taille de la grille, l’intérêt et le nombre d’équipes présentes en WSBK. ». Puis il poursuit : « La réduction des couts est raisonnable et des similitudes aux EVO existent en BSB et, avouons-le, ils y font du bon travail donc c’est une marche à suivre. Plafonner les couts de l’électronique et le nombre de moteurs est une mesure sensée. Il n’y a pas besoin de faire de dépenses illimitées dans ce domaine, avec comme conséquence que seules les équipes avec le plus de moyens gagnent. »

Il présente ainsi son projet pour la saison prochaine : « Je pense que la nouvelle réglementation permettra à PTR d’engager une Superbike EVO Honda CBR1000RR avec un moteur compétitif aux alentours de 120.000 EUR par moto, plus que ce que cela coute en Supersport. Mais ce n’est rien compte tenu de la couverture médiatique et l’exposition TV que la catégorie offre. Nous sommes confiants que nous pouvons proposer une excellente moto grâce à cette réglementation qui serait aussitôt compétitive avec le bon pilote pour la piloter. C’est une chose pour laquelle nous sommes intéressés et nous cherchons s’il y a des sponsors ou des pilotes pour se joindre à nous pour le championnat Superbike 2014. »

John Rea en MotoGP la saison prochaine ? (Photo : OffBikes).

John Rea en MotoGP la saison prochaine ? (Photo : OffBikes).

Au niveau des transferts, il n’y a pas plus à annoncer le départ de Nicky Hayden de l’équipe Ducati officielle en MotoGP à la fin de la saison (voir détails ici). Selon ses propos, plusieurs teams usines auraient déjà approché le pilote américain pour un guidon en Superbike. Il est évident que la Ducati Panigale fait partie de cette liste. De son côté, comme annoncé ici, Jonathan Rea a fait une petite visite du paddock lors du GP d’Allemagne la semaine dernière. Nous connaissons l’engouement de Paul Bird  (patron de l’équipe) pour rendre le team PBM 100 % British en MotoGP. L’arrivée de John Rea en MotoGP se ferait sur une Honda « Production Racer ». Ainsi, un Honda CBR1000RR officielle serait disponible en Superbike, pour Nicky Hayden ?

En Supersport, les récents essais Superbike de Kenan Sofuoglu prouvent l’intérêt du pilote Turc de revenir dans la catégorie phare du mondial. Une envie de montrer de bien meilleurs résultats qu’il ne l’avait fait en 2008 lors de son année dans cette même catégorie (18ème au classement final).

De son côté, Sam Lowes a clairement montré son envie de changer de catégorie la saison prochaine. Son choix est tourné uniquement sur les catégories Superbike et Moto2. En Superbike, l’absence de Yamaha devrait rendre le choix difficile. Par spéculation, s’il reste avec le team Yakhnich Motorsport, l’équipe devra probablement s’orienter vers une autre machine afin de rester compétitif.

L’arrivée des EVO signera-t-elle la mort des Superstock 600 et 1000 ? Un jeu à double tranchant auquel il y a fort à parier que beaucoup de pilotes en subiront les conséquences…

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...