GP des États-Unis 2013 : rumeurs 2014 et points-clés de la course à Laguna Seca à la mi-saison

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Publié le 17/07/2013 avec 2 Commentaires

À l’approche du GP Red Bull des États-Unis sur le circuit de Laguna Seca, OffBikes vous propose une présentation du tracé ainsi que quelques points-clés pour la catégorie MotoGP, seule catégorie présente ce week-end.

Le circuit

Le Mazda Raceway Laguna Seca a été construit en 1957 sur la côte ouest des Etats Unis, près de la ville de Monterey en Californie. D’une longueur de 3,602Km et d’un dénivelé de 55m, le circuit , qui accueille aussi les bien les courses moto que auto, est surtout réputé pour son virage en « tire bouchon » si difficile à appréhender : le corkscrew, aux virages 8 et 8A. Le nom Laguna Seca étant tiré de l’Espagnol pour « lagon sec », provenant du fait que le circuit était initialement construit autour d’un lac, asséché depuis. La manche américaine du championnat du monde moto a fait son retour aux États Unis en 2005, qui n’avait alors pas revu le championnat mondial depuis 1994 et la victoire de Luca Cadalora devant John Kocinski et Mick Doohan.

Coté courses, on se souviendra surtout de la superbe course que nous ont livré Casey Stoner et Valentino Rossi lors de la saison 2008, battant plusieurs fois chacun à leur tour le record du meilleur tour. L’italien parvenait alors à prendre l’avantage sur l’australien, au prix d’un superbe dépassement dans le Corkscrew, en coupant légèrement le virage, et en fermant la porte de Casey Stoner, l’empêchant alors de reprendre l’avantage.

Le Corkscrew du circuit de Laguna Seca donne lieu à des dépassements mythiques. (Photo : Asphalt and Rubber)

Le Corkscrew du circuit de Laguna Seca donne lieu à des dépassements mythiques. (Photo : Asphalt and Rubber)

Enfin, rappelons que le GP des États Unis à Laguna Seca, est la seule manche du championnat du monde qui n’accueille pas les courses Moto2 et Moto3, l’organisation du circuit préférant organiser les manches du championnat AMA le même weekend que le MotoGP plutôt que les courses Moto2 et Moto3, qui sont un risque financier car moins populaires aux États Unis.

Vcircue Aérienne du circuit uit de Laguna Seca (photo : bikersnews.it)

Vue Aérienne du circuit de Laguna Seca (photo : bikersnews.it)

MotoGP

Après les coups de tonnerre du GP en Allemagne le weekend dernier et les forfaits des deux leaders du championnat et la victoire de Marc Marquez, qui devient alors le leader au classement, le championnat MotoGP est relancé. Pas moins de 5 pilotes sont en lice pour le titre.

Pour rappel, Dani Pedrosa a terminé prématurément sa séance d’essais libres FP3 du samedi par une chute et une clavicule fragilisée. Il n’a pu être en mesure de participer au warmup et à la course du dimanche. Vendredi, c’est Jorge Lorenzo qui, victime d’un highside, s’est retrouvé out pour le reste du weekend, aggravant sa blessure à la clavicule, fracturée 2 semaines plus tôt aux Pays-Bas.

Ainsi, Marc Marquez, remporte sa 2ème course MotoGP de sa toute jeune carrière, et devient par la même occasion leader du championnat pour suelement deux petits points d’avance sur son coéquipier Dani Pedrosa.

Bien que prévu absent pour le GP d’Allemagne et des États-Unis, un communiqué de presse est paru le soir même du GP d’Allemagne annonçant que l’intégralité de l’équipe de Jorge Lorenzo sera présente durant le GP. Il était difficile de ne pas envisager la présence du Majorquin pour tenter (au moins) la première séance libre FP1. Il sera donc bien présent à Laguna Seca.

Avec deux opérations de la clavicule en seulement semaines dont la dernière avec greffe osseuse, Jorge Lorenzo devra être prudent s’il ne veut pas se sortir complètement du championnat : « Finalement, nous avons décidé d’aller à Laguna Seca. Suite à la visite médicale et après discussions avec le Dr. Rodriguez, nous allons essayer. Au début, je pensais sérieusement que cela aurait été plus raisonnable de prendre le temps nécessaire pour récupérer et être de retour à Indy, mais durant les 2 derniers jours je me suis senti beaucoup mieux et je veux être présent. Je vais essayer de ne pas prendre trop de risques. Je veux aussi être là pour les fans, pour le championnat, mais surtout pour mon équipe. Je tiens à remercier tout le monde pour tout le soutien que j’ai reçu jusqu’à aujourd’hui et je tiens à dire merci aux médecins qui ont pris soin de moi après la chute au Sachsenring, à la fois à la Clinique Mobile et à l’Hôpital Général de Catalunya, surtout aux docteurs Rodriguez et Cots. »

Malgré les recommandations des médecins, Jorge Lorenzo se rend à Laguna Seca. Il y fera une tentative. (Photo : lui-même).

Malgré les recommandations des médecins, Jorge Lorenzo se rend à Laguna Seca. Il y fera une tentative. (Photo : lui-même).

Concernant Dani Pedrosa, la situation est restée floue quelques jours. Très peu d’informations ont été diffusées quant à l’état de santé du pilote Honda Repsol jusqu’à ce matin : « Après un week-end décevant en Allemagne, je suis content de me sentir mieux à nouveau et, que mon épaule ne soit pas complètement cassée, même si une fracture n’est pas toujours la meilleure chose qui puisse arriver ! Maintenant, j’ai besoin de retourner sur la piste afin de voir dans quelle condition je suis et espère que nous passerons un bon week-end. ». Souhaitant privilégier sa rééducation, il ne partira que demain. Il n’assistera probablement pas à la conférence de presse à laquelle il est convié.

Il y a fort à parier que le présence de Jorge Lorenzo à Laguna Seca devrait motiver Dani Pedrosa. La course au championnat étant serrée, il est important de sauver le plus de points possible au championnat, et c’est surement la stratégie que les deux pilotes blessés suivront lors de ce GP des États-Unis. Côté forfait confirmé, Andrea Iannone ne prendra pas part à sa première participation au GP des États-Unis. Bien qu’il n’y ait pas de fracture de l’humérus droit, son épaule est trop douloureuse pour participer à ce GP.

Casey Stoner sera le vainqueur devant Jorge Lorenzo lors de la course MotoGP du GP des Etats Unis en 2012 (photo : motosblog)

Casey Stoner sera le vainqueur devant Jorge Lorenzo lors de la course MotoGP du GP des États-Unis en 2012 (photo : motosblog)

Marc Marquez, nouveau leader du championnat grâce à sa victoire en Allemagne, semble avoir toutes les chances de  remporter sa 3ème victoire. Cependant, le circuit de Laguna Seca sera une totale nouveauté pour le jeune Espagnol, qui n’a alors jamais roulé sur ce circuit auparavant, les catégories inférieures étant boudées par l’organisation du GP. Mais est-ce réellement un problème pour le jeune espagnol ? Selon Livio Suppo, ce n’est pas du tout un souci pour le pilote espagnol : « Ces gars-là peuvent apprendre un tracé assez rapidement et à ce niveau, ils peuvent en apprendre les secrets. Du Corkscrew jusqu’à la fin, vous devez être courageux et Marc est loin d’en manquer dans ce domaine. »

Auteur d’un nouveau podium, son  4ème en 8 courses, Cal Crutchlow a encore montré son potentiel en terminant la course du Sachsenring sur la 2ème marche du podium. Ceci, après avoir battu et distancé Valentino Rossi sur la Yamaha qu’il convoite tant, se permettant même de réduire l’écart qui le séparait de Marc Marquez. L’absence de connaissance du circuit par Marc Marquez, les blessures de Dani Pedrosa et de Jorge Lorenzo, un Valentino Rossi qui se cherche encore avec les pneumatiques, Cal Crutchlow est un des favoris pour la victoire de cette manche aux États-Unis. L’an dernier, Cal Crutchlow terminait à la 5ème position.

Avec deux podiums, dont une victoire lors du GP des Pays-Bas, Valentino Rossi a réalisé un excellent départ lors de la course en Allemagne, menant alors durant quelques instants. Il s’est ensuite battu avec Marc Marquez qui a pris la tête de la course pour ne plus la quitter. Cal Crutchlow profite des désagréments pneumatiques du pilote italien pour le priver de la 2ème marche du podium. Le circuit de Laguna Seca n’est pas un circuit qui a toujours souri à l’italien : 4 podiums dont 1 victoire en 2008 sur 8 participations ne terminant pas la course en 2006 et 2012. Malgré tout, Valentino Rossi aura sa carte à jouer pour se relancer au championnat.

Après sa chute en fin de course, Valentino Rossi a fait du taxi sur la moto de son coéquipier Nicky Hayden (Photo : Asphalt and Rubber).

Après sa chute en fin de course, Valentino Rossi a fait du taxi sur la moto de son coéquipier Nicky Hayden (Photo : Asphalt and Rubber).

Concernant les pilotes locaux, Nicky Hayden et Colin Edwards seront les seuls américains à rouler pour leur GP national, Ben Spies étant encore blessé sera remplacé pour cette manche par Alex De Angelis (actuel pilote de l’équipe NGM Forward Racing en Moto2). Pour Colin Edwards, le vétéran s’accroche comme il peut au guidon d’une CRT en retrait par rapport aux autres machines du plateau. Mais son expérience et sa motivation lui permettent d’accrocher des points qui lui permettent de pointer en 17ème position avec 13 points. Bien que la saison de Nicky Hayden soit très délicate, avec des résultats en dents de scie qui le placent en 9ème position du championnat et une Ducati qui semble en retrait face aux autres prototypes, le pilote américain peut surprendre. Son expérience en championnat AMA permet d’avancer que c’est un circuit qu’il connaît parfaitement depuis quelques temps déjà.

Côté Français, Randy de Puniet a connu des bons résultats sur le circuit de Laguna Seca. En 2007 et 2008, le pilote français réalise deux 6ème places. Depuis, ses autres participations ont été plus compliquées avec des résultats moins brillants : Randy ne participait pas à la course en 2010 et 2011. Randy De Puniet est le 2ème meilleur pilote CRT encore une fois cette saison, mais est maintenant régulièrement derrière son coéquipier Aleix Espargaro. Des déboires mécaniques le privant de terminer la course en France, et une chute en Catalogne l’empêchent d’être dans le Top 15 lors de toutes les courses de cette saison. Randy est actuellement 14ème au championnat avec 19 points.

Points sur les mouvements pour la saison 2014

À l’issue de ce GP, nous devrions en savoir un peu plus sur l’avenir de Cal Crutchlow en MotoGP. Si Ducati est sa seule option, pour certains, le fait que Stefan Bradl n’ait pas encore signé pour 2014 laisse supposer l’intérêt du HRC. Il aurait alors une Honda RC213V avec un soutien usine. Les résultats de l’allemand ne surprennent pas encore assez pour lui assurer une place en 2014. Ceci, malgré une annonce de signature prochaine par les principaux intéressés.

Parallèlement, l’autre britannique, Scott Redding (Moto2), a avancé être en pourparler pour l’obtention d’une machine Honda « Production Racer » aux côtés d’Alvaro Bautista en 2014.  L’objectif étant de s’expérimenter en MotoGP en vue d’obtenir un prototype en 2015, la RC213V d’Alvaro Bautista justement.

Pour en terminer avec les britanniques, la présence de Jonathan Rea au Sachsenring signe l’intérêt de l’équipe PBM pour le pilote Superbike. L’équipe anglaise chercherait elle-aussi à obtenir une Honda « Production Racer« .  Affaire à suivre pour les britanniques.

Concernant Nicky Hayden, ce GP national sera le dernier sous les couleurs Ducati et, a fortiori, sous les couleurs d’une équipe officielle (lire la décision de Ducati ici). De plus, s’il souhaite conserver un guidon en MotoGP la saison prochaine, le Champion du Monde 2006 va devoir s’illustrer, il n’a pas le choix. Un départ vers le championnat Superbike sur la Panigale ?

Nous vous l’annoncions officieusement il y a quelque temps déjà (voir l’article ici), le team NGM Forward Racing est désormais officiellement sur les rangs pour l’obtention des moteurs Yamaha « compéclients » pour la saison 2014. Pour le moment la coopération entre Giovanni Cuzzari (propriétaire de l’équipe) et Yamaha pour l’obtention de 3 moteurs (2 pilotes + 1 de rechange) pourvus du boitier Magneti Marelli (et de 24 litres de carburant) n’est pas encore officialisée. Couplé à un châssis FTR, Colin Edwards serait donc très logiquement le pilote qui prendra place sur cette nouvelle combinaison moteur/châssis.

La saison prochaine (en l’absence de l’arrivée de Suzuki), l’équipe Aspar devrait aligner les deux même pilotes toujours sur des Aprilia. Pour Aleix Espargaro, l’objectif est d’attendre 2015 et la fin des contrats des pilotes usines pour obtenir un prototype. Pour Randy De Puniet, attendre l’arrivée de Suzuki…

Les horaires en France

Vendredi :

  • FP1 – 19:25 – 20:10
  • FP2 – 23:05 – 23:50

Samedi :

  • FP3 – 19:25 – 20:10
  • FP4 – 22:30 – 23:00
  • Q1 – 23:10 – 23:25
  • Q2 – 23:35 – 23:50

Dimanche :

  • WUP – 19:40 – 20:00
  • Course – 23:00
Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...