WSBK Silverstone 2013 : résumé des essais et réactions Superbike, Supersport, Superstock et EJC

Rédigé par . Posté dans European Junior Cup, News, Superbike, Supersport, Superstock, WSBK.

Tagged: , , , , ,

Publié le 04/08/2013 avec Aucun Commentaire

Les quatre catégories du Championnat du Monde Superbike sont réunies ce week-end sur le légendaire circuit de Silverstone au Royaume-Uni. Nous entamons la 2ème partie de la saison avec une manche importante pour la course au titre, notamment en Superstock600 et en Superstock1000 : deux courses, deux fois plus de chances de grappiller des points et des places au classement provisoire.

Propos et photos recueillis par Line sur place depuis Silverstone.

Superbike

Dès vendredi, c’est encore une fois Tom Sykes qui s’impose et qui domine la première séance libre FP1 et la première séance qualificative. Il est le seul pilote sous la barre des 2’06 (2’05.355) à 0.8s de Leon Camier. Sur ses terres, le Britannique veut profiter de la blessure de l’actuel leader au classement provisoire, Sylvain Guintoli (9ème en QP1) : « Mon épaule n’est toujours pas remise à 100%, donc j’ai besoin de travaille sur ça. Dans tous les cas, nous sommes plus rapides que nous l’étions à Moscou et je suis confiant que nous pouvons même être meilleurs. […] nous devons encore travailler sur quelques détails pour que je puisse me sentir à l’aise sur la moto. Les sensations progressent, mais la douleur est toujours très forte. Vivement l’adrénaline des courses. » Au classement, ce ne sont pas moins de 10 pilotes classés dans un intervalle de 1s parmi lesquels nous retrouvons Leon Camier, Davide Giugliano, Jonathan Rea, Leon Haslam, Eugene Laverty, Loris Baz et Marco Melandri. Jules Cluzel termine 10ème.

Samedi, la tendance est inversée et Sylvain Guintoli s’autorise à jouer avec Tom Sykes lors de la QP2. Durant la première moitié de la séance, les deux prétendants au titre sont les deux seuls pilotes à signer des temps sous la barre des 2’06. Au classement combiné des deux séances QP1 et QP2, c’est Tom Sykes qui l’emporte devant Leon Camier, Sylvain Guintoli, Eugene Laverty, Davide Giugliano, Jonathan Rea, Loris Baz et Jules Cluzel. Les 3 français sont donc dans le Top10 et sont donc qualifiés pour l’exercice de la Superpole. Les deux grands perdants sont Mark AitchinsonFrederico Sandi, Vittorio Iannuzzo respectivement 16ème, 17ème et 18ème.

Première séance Superpole étrange puisque Marco Melandri victime d’un problème technique ne passe pas en S2 et devra se contenter de la 15ème position sur la grille de départ. C’est Jules Cluzel qui signe le meilleur chrono de cette séance. Loris Baz se classe 6ème et Sylvain Guintoli assure une 10ème place pour passer en S2. En S3, Jules Cluzel ne réitère pas sa prestation est termine au pied de la S3 à la 10ème position. Sylvain Guintoli (3) et Loris Baz (1) passent tous deux en S3 haut la main.

Séance Superpole 3 très étrange marquée par la venue de la pluie, perturbant ainsi l’ensemble du plateau Superbike. Durant la première S3 sur le sec, Tom Sykes a dominé la séance en signant le meilleur temps, explosant ainsi le record de John Hopkins datant de 2011. Suite à la sortie du drapeau annonçant la pluie suivi d’un drapeau rouge, la séance S3 est annulée en accord avec la règle 1.16.3 du règlement de la FIM. La règle stipule qu’à l’arrivée de la pluie durant la Superpole, la séance est arrêtée par drapeau rouge et annulée. Une délai de 10min est ensuite accordée aux pilotes avant d’entamer un nouvelle séance de 20min. Application de la règle à la lettre au grand désespoir de Tom Sykes qui voit son record s’envoler.

La pluie s’est ensuite intensifiée par endroit pour s’arrêter quelque temps après. Tous les pilotes restent au box jusqu’à l’arrêt de la pluie. Tom Sykes, grand dominateur au jeu de la Superpole est donc grand perdant de cette séance puisqu’il termine en 5ème position en 2ème ligne. Le mécontentement de Tom Sykes est compréhensible : il signe un temps en 2’03.3 puis ce temps est purement et simplement annulé/invalidé. Il signe un temps en 2’05.3 en seconde partie, bien loin du record établi : « Il me semble que tout le monde est sur la même longueur d’onde au sujet de cette décision ! Bravo les gars… NON ! »

Tom Sykes tout sourire avant la séances de Superpole. Il sera mécontent de l'issue de la S3 et de la décision prise par la direction de course. (Photo : OffBikes)

Tom Sykes tout sourire avant la séances de Superpole. Il sera mécontent de l’issue de la S3 et de la décision prise par la direction de course. (Photo : OffBikes)

La fin de séance sur une piste légèrement humide (et sous le soleil) mais séchante a permis à quelques pilotes dont Tom Sykes, Eugene Laverty et Jonathan Rea d’améliorer leur chrono respectif : « Je ne suis sorti que pour faire un début d’essais à la fin, puis j’ai vu que c’était sec… », explique Jon Rea. Loris Baz détenait la pole une grande partie de la séance avant d’être détrôné par Eugene Laverty, Carlos Checa et Jonathan Rea. Il termine toutefois cette séance devant son coéquipier. Tous les essais ont largement souris à Loris, de grandes chances pour réitérer la performance de 2011 demain !

Ainsi au classement sur la grille, c’est Eugene Laverty qui prend la pole position (sa 1re en Superbike) devant Carlos Checa, Jonathan Rea, Loris Baz et Tom Sykes. Sylvain Guintoli, victime d’un problème technique l’obligeant à rentrer à pied, termine en 8ème position derrière Leon Camier. Loris Baz reste mitigé à l’issue de cette séance, mais impatient : « Je ne sais pas si je dois être content ou dégoûter. On va dire content de cette 4ème position et vraiment hâte d’être demain ! »

Supersport

Pour la première journée de vendredi, nous attendions Sam Lowes, mais c’est Kenan Sofuoglu qui prend l’ascendant durant la FP1 et la QP1. Le Turc signe un temps sous la barre des 2’09 (2’08.823). Les deux prétendants au titre devancent ainsi Riccardo Russo. Sheridan Morais (4ème) se place devant le français Florian Marino, 3ème pilote de l’équipe PonyExpress, et David Salom, coéquipier de Florian Marino et cousin du bien connue Luis Salom en Moto3. Fabien Foret se place en 10ème position juste derrière Michael VD Mark, fraichement vainqueur des 8h de Suzuka en compagnie de Leon Haslam.

Sam Lowes malmené au début par son challenger Kenan Sofuoglu, reprendra les reines et la pole en QP2. (Photo : OffBikes).

Sam Lowes malmené au début par son challenger Kenan Sofuoglu, reprendra les reines et la pole en QP2. (Photo : OffBikes).

Lors de la 2ème séance qualificative, l’ordre logique reprend place. Bien qu’ayant chuté dans le dernier tour de la séance, Sam Lowes signe la pole position devant son challenger Kenan Sofuoglu. Christian Iddon et Kev Coghlan s’intercalent en 3ème et 4ème position juste devant Florian Marino très régulier durant toutes les séances. Fabien Foret se classe 7ème juste derrière Michael VD Mark à près de 1.2s de la pole de Sam Lowes.

Superstock1000

Vendredi et samedi matin, festival des pilotes français. Sylvain Barrier domine les 2 séances libres FP1 et FP2 ainsi que la séance qualificative QP1. Matthieu Lussiana ferme la première ligne de la QP1 juste derrière Eddi La Marra, grand maitre sur sa Panigale. Nous pensions que Jérémy Guarnoni serait en difficulté compte tenu de sa fracture de l’omoplate, mais c’est tout le contraire. Il signe le 4ème temps de la QP1 et le 2ème temps de la FP2. En deuxième ligne provisoire, nous retrouvons donc Jérémy Guarnoni, Niccolo Canepa et Luca Savadori. Romain Lanusse se place en 8ème position à près d’1.6s de Sylvain Barrier.

Christophe Ponsson connait quelques soucis ce vendredi concernant les réglages de sa Kawasaki et se place en 16ème position juste derrière Leandro Mercado et Randy Pagaud. Christophe nous explique : « J’étais relativement satisfait de ma séance de ce matin, car faire le 13ème temps tout de suite était plutôt encourageant, mais j’étais tout de même très loin, 3 secondes de la pôle, donc je savais qu’il y avait beaucoup de choses à travailler. Cet après-midi, nous avons essayé de nouveaux réglages, mais nous sommes partis dans une mauvaise direction, la moto ne travaillait pas correctement et glissait d’une façon très particulière que j’avais du mal à maîtriser. En plus de cela, mon sélecteur se bloquait sur l’angle, et je ne pouvais pas passer les vitesses correctement dans les virages. Malgré tout ça, j’ai réussi à améliorer mon propre chrono, et je fais 16ème. C’est un classement décevant et je suis toujours aussi loin du leader, mais je sais que demain, avec les bons réglages, les choses iront mieux. Un point positif est que le travail que j’ai effectué sur ma condition physique en amont de cette épreuve me permet d’être serein sur ce plan là et d’avoir un peu plus confiance en moi. Du coup, je suis plus concentré sur mon pilotage, et je devrais continuer à progresser. »

Sylvain Barrier, patron des séances libres et qualificatives. Légitime favori pour les deux courses de dimanche. (Photo : OffBikes)

Sylvain Barrier, patron des séances libres et qualificatives. Légitime favori pour les deux courses de dimanche. (Photo : OffBikes)

Pour la deuxième séance qualificative, c’est encore une fois Sylvain Barrier qui s’impose en grand patron. Il signe un temps sous la barre des 2’08 et devance de près d’1s ses poursuivants Niccolo Canepa et Eddi La Marra. Jeremy Guarnoni (4ème) régulier une fois de plus se place en début de la 2ème ligne. Romain Lanusse se qualifie en 6ème position juste derrière Lorenzo Savadori et devant Leandro Mercado. Matthieu Lussiana pourtant classé dans le Top5 en début de séance termine en 10ème position. Christophe Ponsson jeune pilote de l’équipe MRS se classe 13ème.

Outre une bonne position sur la grille de départ, une bonne préparation physique et une bonne endurance seront tout aussi primordiales pour terminer les deux courses sereinement demain. 50 points sont à distribuer, il est important de ne pas se louper…

Superstock600

La séance libre FP1 a été marquée par la chute de Mathieu Marchal, heureusement sans gravité pour le pilote français. La moto a souffert a donc obligé le français et ne pas participer à la séance QP1. Samedi matin, il nous confirme toutefois être en mesure de participer à la séance QP2, une séance de 30 minutes qui sera difficile pour lui puisqu’il devra à la fois se qualifier et mettre la moto au point pour deux courses. Durant la séance QP1, démonstration de l’équipe italienne San Carlo Kawasaki : Alessandro Nocco signe la pôle provisoire, seul pilote sous la barre des 2’12 (2’11.410) battant ainsi le record de Michael VD Mark de la saison dernière. Il se place devant Franco Morbidelli et le leader du classement provisoire, le Belge Gauthier Duwelz. Jean-François Démoulin se classe en dernière position à près de 9.5s de la pôle provisoire.

Le Belge Gautier Duwelz. Leader au classement provisoire, il devra affronter les deux italiens Alessandro Nocco et Franco Morbidelli. (Photo : OffBikes)

Le Belge Gautier Duwelz. Leader au classement provisoire, il devra affronter les deux italiens Alessandro Nocco et Franco Morbidelli. (Photo : OffBikes)

Pour la seconde séance QP2, on prend les mêmes et on recommence. C’est toujours Alessandro Nocco qui domine devant Gauthier Duwelz cette fois-ci et Franco Morbidelli. Mathieu Marchal de retour pour cette séance ne peut se qualifier qu’en 29ème position. Jean-François Démoulin se qualifie à la dernière position.

Réactions de la Course 1 à venir. Course durant laquelle Gauthier Duwelz s’est fait pousser hors de la piste alors qu’il se battait pour la 3ème position. Après une visite au centre médical, le pilote Belge s’en sort avec quelques contusions et brûlures superficielles. Il roulera aujourd’hui en fin d’après-midi (18h25 heure française) pour la Course 2. « Je suis très remonté, mais je ne souhaite pas compromettre mes chances aux championnats » nous confiait Gauthier après coup. « Pour moi, Chesaux aurait du être disqualifié. Ce n’est pas le cas, et cela me motive encore plus pour demain. »

Le Français Mathieu Marchal achève cette course, interrompue à 2 tours de la fin par le drapeau rouge provoqué par la chute de Duwelz, en 24ème position. « J’ai envisagé cette course comme une séance d’essais supplémentaire sur ce circuit sur lequel je manquais clairement de roulage, n’étant jamais venu auparavant et n’ayant pas roulé vendredi » explique Mathieu. « J’en suis donc relativement satisfait, puisque je suis plus à l’aise avec le tracé à présent, et que j’ai réussi à améliorer mes chronos. Maintenant, il me reste à prendre un bon départ demain afin de gagner des places très vite, car je pars en fond de grille, et tout devrait bien se passer ! »

Alessandro Nocco s’impose devant Christian GamarinoBastien Chesaux et Franco Morbidelli.

European Junior Cup (EJC)

En EJC, Guillaume Raymond impressionne. Métronome (4 poles depuis le début de la saison), leader du classement provisoire de la Coupe depuis sa victoire à Imola, il enchaine les tours rapides lors de la seule séance qualificative se battant alors pour la pole avec Kevin Manfredi et Javier Orellana. Il réussit à récupérer la pole in extremis à la fin de la séance. Séance extrêmement serrée puisque ce n’est pas moins de 20 pilotes qualifiés en moins de 2s. Robin Anne, 3ème au classement provisoire, signe le 7ème temps à seulement 1s de la pôle. Amélie Démoulin a malheureusement chuté en fin de séance (sans gravité) et termine cette séance en 30ème position.

Robin Anne, Silverstone 2013

Robin Anne se qualifie à la 7ème position sur la grille de départ. (Photo : OffBikes)

 

Retrouver tout les photos de cette manche Superbike à Silverstone sur notre Page Facebook.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...