WSBK Silverstone 2013 : Compte-rendu des courses Superbike, Supersport, Superstock et EJC

Rédigé par et . Posté dans European Junior Cup, Superbike, Supersport, Superstock, WSBK.

Tagged: , , , , , ,

Publié le 06/08/2013 avec Aucun Commentaire

En ce dimanche à Silverstone, pas moins de 7 courses ont lieu sur le circuit de Silverstone : 2 courses Superbike, 2 courses Superstock1000, 1 course Supersport, 1 course EJC et la 2ème course Superstock600 en fin d’après midi. En plus de cette profusion, le pluie s’amuse à perturber le bon déroulement des courses et quelques drapeaux rouges sont de nouveau de sortie. Retour sur cette journée chargée, malheureusement peu retransmise à la télévision, durant laquelle la Marseillaise a retenti à de nombreuses reprises.

Propos et photos recueillis sur place depuis Silverstone.

L'image émotion de ce dimanche : la victoire de Loris Baz devant Jules Cluzel et Eugene Laverty. (Photo : OffBikes)

L’image émotion de ce dimanche : la victoire de Loris Baz devant Jules Cluzel et Eugene Laverty. (Photo : Line Biau/ ©OffBikes)

Superbike

La pluie joue un grand rôle ce week-end pour le plateau Superbike. Après avoir troublé le bon déroulement de la Superpole hier (voir ici), voilà qu’à quelques minutes du tour de chauffe de la Course 1, elle s’invite à nouveau, obligeant la direction de course à retarder quelque peu le départ, alors lancé à 13h20 (heure française) pour une course réduite à 17 tours. Ce sont Eugene Laverty et Jonathan Rea qui prennent le meilleur départ juste devant Loris Baz et Tom Sykes. Jules Cluzel et Sylvain Guintoli bouclent le 1er tour en 6ème et 8ème position. Au 3ème tour, Jonathan Rea est doublé par Tom Sykes, Loris Baz et Chaz Davies. S’en suit une belle bagarre patriotique entre Tom Sykes et Eugene Laverty pour la 1ère place. L’Anglais creuse aussitôt l’écart sur Eugene Laverty, tandis que Loris Baz fait l’effort pour garder le rythme. La pluie s’invite de nouveau sur le circuit, et Eugene Laverty se loupe, laissant place à une lutte au mental sous la pluie entre John Rea, Tom Sykes et Loris Baz qui s’échangent la 1re place. Les staffs mécaniciens se préparent alors pour d’éventuels pitstops. À mi-course, dans ces conditions particulières,  les trois pilotes Français du plateau sont propulsés dans le Top5. L’avantage est finalement à Jonathan Rea devant Loris Baz qui devancent Jules Cluzel et Sylvain Guintoli, Leon Camier et Leon Haslam de près de 5s. Tom Sykes n’apprécie pas du tout ces conditions et se contente de la 7ème position. Leon Camier prend le commandement du groupe des poursuivants pour tenter de remonter sur Loris Baz. Au passage sur la ligne, c’est Jonathan Rea qui remporte cette course devant Eugene Laverty et Leon Camier. Sylvain Guintoli termine 4ème et prend de gros points  : 8 points sur Tom Sykes pour cette course soit 12 points d’avance au classement général. Loris Baz termine 5ème juste devant Jules Cluzel 6ème.

Loris Baz, vainqueur de la Course 2, réitère sa performance de 2012.  (Photo : OffBikes)

Loris Baz, vainqueur de la Course 2, réitère sa performance de 2012. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Lors du départ de la deuxième course, Loris Baz domine immédiatement en prenant la tête dès le premier virage juste devant Eugene Laverty, son coéquipier Tom Sykes et Chaz Davies. Le français semble même très bien puisqu’il creuse un léger écart sur Eugene Laverty. Sylvain Guintoli occupe la 5ème position juste devant Jules Cluzel. À 13 tours de la fin de course, les drapeaux de pluie sont agités annonçant des conditions difficiles à venir mais appréciées par Loris Baz. Une nouvelle bagarre au mental prend place. Loris Baz devance son coéquipier de près de 0.8s, tandis que Jules Cluzel et Sylvain Guintoli sont relégués à la 6ème et 7ème place respectivement. Mais c’est sans compte sur un Chaz Davies incisif sur ses terres. Le Britannique remonte sur le Français pour lui mettre une grosse pression. Au même moment, Jules Cluzel remonte jusqu’à la 3ème position, ramenant avec lui son coéquipier Leon Camier dans le groupe des leaders. Ce genre de conditions n’est toujours pas du goût de Tom Sykes qui rétrograde en 7ème position, tandis que Sylvain Guintoli assure une belle 5ème place passée la mi-course et s’autorise même à remonter sur le groupe de tête avec son coéquipier. En dernière partie de course, Jules Cluzel prend le commandement, imposant un rythme rapide que seul Loris Baz parvient à suivre. Chaz Davies, victime d’un problème mécanique, laisse la 3ème marche du podium provisoire à Eugene Laverty juste devant Sylvain Guintoli qui assure une fois de plus de gros points sur Tom Sykes, 7ème. La fin de course est difficile, la pluie s’est intensifiée entrainant la chute de Jules Cluzel alors en 2ème position et celle de Leon Haslam. Mais coup de théâtre, le drapeau rouge est levé et le classement du tour précédent est alors pris en compte. Victoire de Loris Baz une fois de plus à Silverstone devant Jules Cluzel qui signe son premier podium en Superbike, et Eugene Laverty. Sylvain Guintoli termine en 6ème position et récupère encore un point supplémentaire sur Tom Sykes. Le Français quitte Silvertsone avec 13 points d’avance. Loris Baz passe maintenant 6ème au classement provisoire.

Supersport

Le meilleur départ est pour Sam Lowes, aussitôt passé par Kenan Sofuoglu qui tient la tête pour le début de course. Les deux leaders du championnat devancent aisément un groupe de poursuivants mené par Florian Marino à 3 secondes. Le Français est à la lutte avec Michael VD Mark, Riccardo Russo, Christian Iddon et Fabien Foret avant de rentrer en contact avec Michael VD Mark. Contact qui pousse le Hollandais à sortir de la piste – détruisant au passage son garde-boue avant. Florian Marino est relégué à la 9ème place et termine la course en 8ème position, l’incident faisant de lui le grand perdant de cette manche Britannique. Fabien Foret profite lui de son expérience pour grappiller quelques positions et terminer sur la 3ème marche du podium. Devant, on assiste à une très belle passe d’armes entre Sam Lowes et Kenan Sofuoglu. L’Anglais alors second remonte et passe le Turc avant de chuter suite à un léger contact entre les deux machines. La chute à faible vitesse et l’avance des deux pilotes à permis au Britannique de repartir pour terminer sur la 2ème marche du podium. Au championnat, il ne perd que 5 points sur Kenan Sofuoglu et conserve 29 points d’avance. Fabien Foret conserve sa 3ème place au classement provisoire à 59 points de Sam Lowes et 30 de son coéquipier Kenan Sofuoglu.

Malgré sa chute dans le dernier tour, Sam Lowes quitte Silverstone toujours leader du Championnat. (Photo : OffBikes)

Malgré sa chute dans le dernier tour, Sam Lowes quitte Silverstone toujours leader du Championnat. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Après la course Supersport, l’équipe Yakhnich Yamaha de Sam Lowes a porté réclamation envers Kenan Sofuoglu auprès de la direction de course. Selon l’équipe, Kenan Sofuoglu devait être pénalisé pour son dépassement risqué qui a entrainé la chute de Sam Lowes. Le Britannique, principal concerné, expliquait pourtant cette action comme un simple fait de course. Kenan Sofuoglu interrogé après la course n’était d’ailleurs pas au courant de la chute de son adversaire. Mais lorsqu’un titre est en jeu, d’autre paramètres sont pris en compte. L’appel a finalement été rejeté par la direction de course.

Une course comme nous les aimons pour lesquelles seuls les pilotes sont capables de juger de la légitimité d’une action et à la vue du geste respectueux durant le tour d’honneur de Sam Lowes envers le Turc, c’est tant mieux.

Superstock 1000

La première course Superstock1000 a été très mouvementée et serrée. Après un départ complètement raté, Sylvain Barrier, grand favori passe le 1er virage en 5ème position. La tête est alors tenue par Eddi La Marra et Niccolo Canepa sur leur Ducati Panigale. Jeremy Guarnoni se bat pour la 6ème place juste derrière Sylvain Barrier. Romain Lanusse, 8ème, est victime d’une panne moteur dans les premiers tours qui l’oblige malheureusement à abandonner. S’ensuit une bagarra tonitruante entre les Ducati, la BMW et les Kawasaki : 7 pilotes peuvent espérer terminer sur le podium. Sylvain Barrier reprend peu à peu son retard et s’offre un dépassement tonitruant sur Eddi La Marra pour prendre le commandement de la course. Niccolo Canepa voit alors Jérémy Guarnoni fondre sur lui pour la 3ème position. Le Français remonte ainsi sur Eddi La Marra pour ensuite mettre la pression sur le leader au classement provisoire. Dans le tout dernier tour, Jérémy Guarnoni passe en tête et distance Sylvain Barrier. Mais coup de théâtre : drapeau rouge suite à une chute. Le classement de la course retenu est celui du tout précédent au grand désespoir de Jérémy Guarnoni qui voit sa première victoire s’envoler. Il termine sur le podium juste derrière Sylvain Barrier et devant Eddi La Marra. Mathieu Lussiana termine en 8ème position. Christophe Ponsson est mécontent de sa prestation en course et termine à la 15ème position. La course 2 sera alors synonyme de revanche pour les pilotes de l’équipe MRS.

Jérémy Guarnoni sur le podium en Course 1 mais cette 2nde place laisse un goût amer. (Photo : OffBikes)

Jérémy Guarnoni malchanceux en Course 2 mais sur le podium en Course 1. Cette seconde place laisse un goût amer. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Contrairement à la première course du matin, Sylvain Barrier effectue un excellent départ lors de la seconde course, la dernière programmée de cette longue journée. Eddi La Mara, qui souhaite prendre sa revanche, se montre plus qu’incisif sur le Français. En découle une bagarre entre la BMW et les deux Ducati Panigale dans laquelle s’intercale Jérémy Guarnoni et Lorenzo Savadori. Après quelques tours à la limite, Eddi La Marra part à la faute et chute. Une menace de moins pour Sylvain Barrier. Jérémy Guarnoni prend donc de fait la 3ème place et cette chute profite aussi à Romain Lanusse 7ème et Christophe Ponsson 12ème. C’est ensuite Jérémy Guarnoni qui est contraint d’abandonner ensuite à cause d’un sélecteur de vitesses cassé. Romain Lanusse passe alors à la 6ème place en bagarre avec Andreozzi, Matthieu Lussiana et Jezek. Christophe Ponsson pointe à la 10ème position, signant son meilleur résultat de la saison et l’aboutissement d’une progression constante qui visait à le mener dans le Top10. La dernière partie de course est dominée par Barrier devant Niccolo Canepa et Leandro Mercado. Matthieu Lussiana prend la 6ème juste devant Romain Lanusse. Randy Pagaud est alors à la porte des points en 16ème position.

Au championnat, Sylvain Barrier s’envole avec maintenant 36 points d’avance sur Niccolo Canepa et 55 sur Jérémy Guarnoni à égalité avec Leandro Mercado. Matthieu Lussiana est 9ème et Romain Lanusse 11ème. Christophe Ponsson, avec son très bon résultat, passe de la 16ème à la 15ème position au classement provisoire.

Superstock600 (Course 2)

Rebondissement avant même le départ de la Course 2 puisque Gauthier Duwelz, actuel leader au classement provisoire su Championnat, se voit refuser sa participation à la course suite à sa chute d’hier. Les raisons invoquées : inconscient après sa chute, la direction de course décide de ne pas prendre de risques en le laissant participer. Selon Gauthier Duwelz, il n’était absolument pas inconscient. Voilà qui laisse le champ libre à ses challengers, les pilotes du l’équipe San Carlo Kawasaki : Franco Morbidelli et Alessandro Nocco.

Bien que la pluie ne soit quasiment pas présente, les deux pilotes Italiens décident de partir en pneus pluies pour une course de seulement 10 tours. Résultat : au 2ème tour, ils pointent tous deux à la 7ème et 11ème place à près de 25 secondes du leader. Mathieu Marchal quant à lui, profite de ces conditions pour prendre sa revanche, et atteint à mi-course la 7ème place, bien loin de ses premiers résultats du week-end. Il manque clairement une séance d’essais supplémentaire à Mathieu Marchal pour apprécier ce circuit.

Mathieu Marchal, malgré une séance d'essais en moins, il termine la Course 2 en 8ème position. (Photo : OffBikes)

Mathieu Marchal, malgré une séance d’essais en moins, termine la Course 2 en 8ème position. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

La course se termine sur une victoire de Christian Gamarino devant Bastien Chesaux, et connaît le premier podium de Robin Mulhauser. Mathieu Marchal termine 8ème, ayant gagné plus de 20 places en course. Au championnat, Gauthier Duwelz passe de la première à la 4ème position. Bastien Chesaux prend la tête du classement provisoire devant Christian Gamarino et Franco Morbidelli qui ne marque que 2 points. Alessandro Nocco, pourtant favori ne termine pas dans les points (23ème position). Jean-François Démoulin termine 24ème.

European Junior Cup (EJC)

Excellent départ de Robin Anne (7ème sur la grille) à l’extérieur qui passe le 1er virage à la 2ème position. Robin Anne est 3ème à l’issue du 1er tour. Le poleman, Guillaume Raymond, loupe totalement son départ et est relégué à la 12ème position à seulement 1.8s. C’est Jake Lewis qui termine le 1er tour en tête devant Kevin Manfredi, Robin Anne, Adrien Pittet, Javier Orellana et Joshua Harland. Amélie Démoulin en légère difficulté se maintient à la 32ème place. La lutte pour le podium est infernale : 16 pilotes en moins de 2.5s. À 4 tours de la fin de course (sur 7 tours), Guillaume Raymond parvient à repasser à la 10ème position. La course est avortée à 2 tours de la fin par une chute collective. À l’instar de la 1ère course Superstock1000, le classement final est celui du tour précédent. Jake Lewis l’emporte donc devant James Flitcroft, Richard Bodis et Javier Orellana. Robin Anne termine 5ème. Guillaume Raymond malgré son départ assure une belle 8ème place. Amélie Démoulin assure l’avant dernière place à la 29ème position.

Robin Anne et Guillaume Raymond à égalité en 2ème position du championnat. (Photo : OffBikes)

Robin Anne et Guillaume Raymond à égalité en 2ème position du Championnat. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Au championnat, Jake Lewis fort de ses 2 victoires conserve la tête devant Guillaume Raymond et Robin Anne ex-aequo avec 56 points à 10 points du leader. « Je suis vraiment déçu par ce résultat car je pouvais réellement gagner cette fois-ci » nous confie Robin après sa course. « Mais l’opération au Championnat n’est pas trop mauvaise vu la place de Guillaume. Rendez-vous au Nürburgring ! »

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...