WSBK Nurburgring 2013 : Un Vendredi très Français

Rédigé par . Posté dans European Junior Cup, News, Superbike, Supersport, Superstock, WSBK.

Publié le 30/08/2013 avec Aucun Commentaire

En direct du superbe circuit du Nurburgring, en Allemagne, où la météo est pour l’instant clémente, voici un résumé des essais libres et qualificatifs de la journée pour chaque catégorie du Championnat WSBK.

Superbike

Lors de la première séance libre Superbike, ce matin, Loris Baz créée la surprise en luttant farouchement contre son coéquipier pour la pôle. C’est Tom Sykes qui sort victorieux de ce combat, commencé dès la 10ème minute de la séance, avec un meilleur chrono en 1’55.904, devant un invité surprise, l’Italien Michel Fabrizio et son Aprilia venus s’intercaler à la dernière seconde entre les deux Kawasaki. Le jeune Français n’a cependant pas à pâlir de sa performance : il termine sa séance à seulement 3 dixièmes de la pôle, avec la seconde meilleure vitesse de pointe et en étant mieux que son coéquipier dans 3 secteurs sur 5 du circuit.
Une bonne séance côté tricolore donc, d’autant que Sylvain Guintoli et Jules Cluzel terminent tous deux dans le Top 10 en signant respectivement les 8ème et 10ème temps. Malheureusement pour Sylvain, loin de ses performances habituelles, il semblerait qu’il soit plus difficile que prévu de se remettre de sa vilaine blessure à l’épaule.

L'épaule de Sylvain Guintoli le fait toujours souffrir. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

L’épaule de Sylvain Guintoli le fait toujours souffrir. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

-
Dans l’après-midi, les qualifications sont elles aussi haletantes. À seulement deux minutes de la fin de séance, le Britannique Chaz Davies rafle la pôle à son compatriote Tom Sykes pour seulement 1 centième de seconde. Avec son chrono en 1’55.034, soit 6 dixièmes de mieux que le chrono de Sykes le matin même, le pilote BMW relègue la Kawasaki du favori en seconde position, tandis que Michel Fabrizio se contente cette fois du 3ème temps.
Les Français brillent un peu moins lors de cette séance : Loris Baz, qui avait bien commencé la journée, ne s’octroie que le 7ème chrono derrière Sylvain Guintoli, qui lui améliore légèrement son classement. Jules Cluzel, lui, est 11ème, une position plus qu’honorable puisque les 11 premiers de la séance se tiennent en à peine 1 seconde.

-
Supersport

Dans la catégorie Supersport, c’est un autre Français qui surprend ce matin, et peut-être pas celui que l’on attendait : Fabien Foret, visiblement en verve, signe un superbe 3ème temps à 1,4 seconde de la pôle provisoire de Sam Lowes, et à seulement 3 dixièmes du second, l’inattendu Van Der Mark. Après seulement 5 minutes de séance, Lowes et Foret entament un combat acharné pour le meilleur temps, souvent occupé par le Français qui prouve qu’il en a encore sous la poignée. Moins en forme, son coéquipier Kenan Sofuoglu ne signe que le 8ème temps à presque 2 secondes de Sam Lowes, une contre-performance pour le Turc pourtant très motivé par cette fin de Championnat.
L’autre tricolore de la catégorie, Florian Marino, semble rencontrer des soucis sur sa machine, et ne parvient à décrocher qu’un très lointain 23ème temps, très loin de ses performances habituelles.

L’après-midi pour la première séance qualificative, la domination Lowes, visiblement au dessus du lot, se poursuit. Avec un meilleur temps en 1’58.993, le Britannique survole la séance, suivi de près par un Kenan Sofuoglu un peu plus réveillé. Les chronos se resserrent : les 11 premiers pilotes de la séance sont en moins d’1 seconde.
Fabien Foret ne perd pas le cap et s’accorde un très bon 3ème chrono à nouveau, à seulement 4 dixièmes de la pôle. Florian Marino quant à lui améliore et termine 15ème, un progrès bien que toujours frustrant comparé à ses coup d’éclats passés.

-
Superstock 1000

Une fois de plus, et même si c’est moins étonnant dans cette catégorie truffée de Français, c’est un tricolore qui signe le meilleur temps de la première séance libre du matin, mais pas le plus habitué : Jeremy Guarnoni et sa Kawasaki du Team MRS prennent la pôle position provisoire en mettant 5 dixièmes dans la vue à son compatriote Sylvain Barrier, troisième, actuellement en tête du Championnat du Monde. En 1’59.822, Guarnoni devance également Bussolotti, l’Italien sur une autre BMW. Etrangement, Sylvain Barrier ne semble pas au meilleur de sa forme à ce moment là, ne signant le meilleur temps provisoire qu’une seule fois dans la séance et se le faisant arracher à seulement 5 minutes de la fin. En l’absence d’Eddi La Marra, son principal challenger actuellement hospitalisé après une lourde chute lors d’essais à Misano, on peut alors imaginer que Jeremy Guarnoni soit sa bête noire du week-end. L’autre Français du Team MRS, Romain Lanusse, termine 6ème, tandis que son troisième coéquipier Christophe Ponsson confirme ses progrès de Silverstone en s’octroyant un très bon 10ème chrono, son meilleur classement en séance libre depuis son arrivée dans la catégorie.

Sylvain Barrier reprend les choses en mains dès la séance de l'après-midi. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Sylvain Barrier reprend les choses en mains dès la séance de l’après-midi. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

L’après-midi, les choses reprennent toutefois leur cour plus ou moins habituel : Sylvain Barrier se refait dominateur et reprend le meilleur temps, signant une pôle provisoire en 1’59.434. Une autre surprise tricolore est pourtant à l’affût : Matthieu Lussiana, également sur Kawasaki, se classe 2ème à 6 dixièmes, devant non moins que Leandro Mercado et Christoffer Bergman.
Lors de cette séance, plus difficile, Jeremy Guarnoni ne termine que 6ème, un problème de batterie en tout début de séance l’ayant tenu éloigné de la piste pendant une dizaine de minutes. Enfin, Christophe Ponsson continue de progresser et termine 9ème temps 1,4 seconde de la pôle, devant son coéquipier Romain Lanusse, 10ème.

-
Superstock600

En Superstock600, la séance libre du matin voit triompher Franco Morbidelli, toujours aux avants-postes depuis le début de saison, avec une pôle provisoire en 2’03.115. Derrière lui, les deux autres favoris au titre, Alessandro Nocco et Christian Gamarino devancent le Suisse Bastien Cheseaux et l’Australien Adrian Nestorovic. Suite à quelques problèmes au niveau de la température de la moto, le Belge Gauthier Duwelz termine la séance frustré, avec le 7ème temps.
Le Français Mathieu Marchal fait quant à lui une belle séance libre, terminant 14ème à 1,9 secondes.

Pour la séance qualificative, le trio de tête est le même dans le désordre : Alessandro Nocco signe la pôle provisoire en 2’02.213, améliorant d’une petite seconde le meilleur temps du matin, devant Christian Gamarino et Franco Morbidelli. Les soucis s’amenuisant, Gauthier Duwelz les suit avec son 4ème temps à seulement 6 dixièmes, mais il nous confie ensuite que tout n’est pas réglé et qu’il a bon espoir que cela se passe mieux lors de la qualification de demain matin. Bastien Cheseaux est cette fois 7ème, devancé par son compatriote Robin Mulhauser.
Mathieu Marchal quant à lui parvient à améliorer son chrono de 8 dixièmes mais, voulant trop forcer et saccadant son pilotage habituellement coulé en essayant d’être plus agressif, il ne termine que 16ème malgré ses changements de réglages.

-
European Junior Cup

Dernière séance de la journée et unique séance libre de la catégorie, l’European Junior Cup est un des moments les plus palpitants de ce vendredi. Si c’est l’Espagnol Javier Orellana qui termine avec la pôle provisoire en 2’20.178, derrière lui, deux Français se livrent une lutte sans merci : Guillaume Raymond ravit à la dernière minute la seconde position de Robin Anne, auteur d’une superbe séance et d’un excellent chrono à seulement 4 dixièmes du meilleur temps.
De bonne augure donc pour les Français, qui devraient réitérer demain lors de leur séance qualificative, mais également briller en course.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...