Christophe Ponsson : « En termes de performance pure, Jerez est mon meilleur week-end de la saison. »

Rédigé par . Posté dans News, Superstock 1000, WorldSBK.

Tagged:

Publié le 28/10/2013 avec Aucun Commentaire

Il y a dix jours sur le circuit de Jerez en Espagne, se déroulait la finale du Championnat du Monde Superbike et avec elle, celle des autres catégories, dont la Superstock1000.

Comme à son habitude, Christophe Ponsson revient pour OffBikes sur son week-end Ibérique, le meilleur selon lui depuis le début de sa saison, et surtout le symbole d’une immense progression en 2013. Quant à 2014, vous devriez en apprendre plus sur l’avenir de Christophe dans les jours à venir, en gardant un oeil sur OffBikes…

Propos recueillis par : Line.

Christophe Ponsson sur le tracé Espagnol de Jerez. (Photo : ©David Persé)

Christophe Ponsson sur le tracé Espagnol de Jerez. (Photo : ©David Persé)

)
Vendredi 18 Octobre 

Vendredi matin, je me suis vraiment concentré sur mon style de pilotage et le fait d’être plus coulé sur la moto, car c’est ce qui avait pêché à Magny-Cours, j’étais trop crispé et mon pilotage trop saccadé. Au Nurburgring, j’avais justement trouvé ce qu’il fallait pour aller plus vite en étant beaucoup moins agressif, mais à Magny-Cours comme je n’aime pas le circuit, je n’ai jamais réussi à me lâcher et à me dégager de ma mauvaise position de base, du coup ça ne l’a pas fait. En arrivant à Jerez j’ai donc décidé de dédier ma première séance libre à ce travail là, retrouver une position au top et ne pas penser à mes atouts mais plutôt à mes points faibles et à comment les améliorer. Mon point fort est le freinage, et j’ai tendance à trop en faire, donc j’ai mis ça de côté et je me suis appliqué sur le reste, notamment ma vitesse de passage en courbe. Ça a été payant, j’ai gagné quelques dixièmes à chaque tour et j’ai terminé la séance avec mon temps de l’année dernière, lors de ma première fois sur la 1000cc, obtenu après 3 jours. Le refaire en arrivant m’a fait du bien, je me suis dit que l’expérience de toute l’année était bénéfique.

Alors que j’avais réglé mon soucis de pilotage, je trouvais la moto encore trop agressive. L’équipe et moi avons donc travaillé à la rendre plus coulée pour gagner encore du temps. Les modifications opérées pour la séance de l’après-midi ont été efficaces : j’ai tout de suite eu un meilleur feeling sur la moto. Le problème de tous les pilotes sur ce circuit est qu’il n’y a absolument aucun grip. Avec un pneu neuf, il est possible de faire un excellent temps dans son premier tour chrono, mais c’est tout : à chaque tour le pneu se dégrade et le chrono avec. Jerez est vraiment un tracé qui « bouffe » les pneus. Mon meilleur tour de la séance qualificative de l’après-midi, je l’ai fait dans le tour après ma sortie des stands, même chose pour Romain, et même chose également pour la pôle de Jeremy. Dès mon premier run avec les pneus du matin, j’ai trouvé que j’avais plus de grip à l’arrière : les modifications de réglages amenuisaient un peu le problème. Je me suis arrêté, j’ai passé le pneu neuf, je suis reparti avec mes coéquipiers et j’ai fait mon temps. J’ai vraiment apprécié cette séance car pour la première fois depuis le début de la saison, je me sentais vraiment à l’aise et en contrôle total. Et ça s’est vu au classement : je termine la journée avec le 7ème temps à une seconde de Jeremy, donc je suis satisfait.

-
Samedi 19 Octobre

Vu que la moto me convenait la veille, on n’a pas changé grand chose, on a seulement essayé de la régler un peu plus pour la course. Le matin, lors de la seconde séance libre, c’était un peu plus compliqué, j’ai eu du mal à retrouver mon rythme de qualification.

L’après-midi en qualification, j’ai fait trois tours, je suis rentré au stand changer de pneus et affiner les réglages, puis j’ai fait mon chrono. J’ai certes reculé au classement, mais j’ai vraiment amélioré mon temps et j’ai terminé à seulement 1.3 seconde de la pôle. Je suis très content car depuis Silverstone, où j’avais fait mes meilleur chronos entre 1.5 et 2 secondes de la pôle, je me situe le plus souvent entre 1 seconde et 1.7 seconde maintenant. Ça prouve qu’il y a eu une véritable progression, donc peu importe la position sur la grille si je me rapproche des chronos des premiers. En plus de ça, je me suis vraiment amusé, mes sensations sur la moto étaient top !

-
Dimanche 20 Octobre

Pour le matin, on a décidé de peaufiner encore un peu les réglages, surtout sur l’avant de la moto. Au Warm-Up, la piste était encore humide car il avait plu la veille pendant la nuit, vraiment très fort. Du coup, certains endroits étaient encore mouillés, d’autres secs. Les autres pilotes n’aiment pas trop ce genre de conditions et se montrent excessivement prudents, donc c’est plus facile d’être bien classé. Je fais donc le 7ème temps.

J’ai espéré que la piste reste comme ça pour la course car j’étais très à l’aise, ne serait-ce que deux ou trois virages un peu humides, mais non. Au départ, la piste était presque totalement sèche.

Je prends un bon départ, je sors bien de la grille, mais malheureusement seule la trajectoire était parfaitement sèche, et de là où je partais, j’ai pris le premier virage sur le mouillé et j’ai perdu un peu de temps. Je passe la ligne 12ème au premier tour, je n’avais donc rien perdu au premier tour. Malheureusement, les trois premiers tours, j’ai fait quelques petites erreurs et ça m’a fait perdre du temps sur le groupe de devant. J’ai été passé, je me suis réveillé, mais c’était trop tard, ceux de devant étaient partis. À partir du 4ème tour, j’ai recommencé à rouler dans mes temps de qualification, et ce qui est positif, c’est que j’ai vraiment été très régulier et que je remontais : j’ai terminé la course 13ème à environ 1.2 seconde du groupe alors qu’ils m’avaient mis plus de 3 secondes. Il m’a manqué deux tours pour les recoller, et encore deux autres pour les passer. Quand je vois mes temps de course, j’étais à seulement 3 ou 4 dixièmes de ceux de Romain, qui termine 3ème.

En termes de performance pure, c’est ma meilleure course de la saison. À mes yeux, c’est là que j’ai été le plus efficace et le plus régulier, c’est aussi là que j’aurais pu faire mon meilleur résultat car honnêtement, je pense que si je n’avais pas fait ces erreurs, j’aurais pu me battre avec Massei, Bussolotti, Gildenhuys et les autres. C’était un très bon week-end durant lequel j’ai gagné sur tous les points.

-
Merci à Christophe pour ses réponses et sa disponibilité.
Retrouvez-le sur sa nouvelle page Facebook ainsi que sur son compte Twitter !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...