WSBK Imola 2013 : Pronostics Superbike, Supersport, Superstock 1000 et 600

Rédigé par et . Posté dans European Junior Cup, Superbike, Supersport, Superstock, WSBK.

Tagged: , , , ,

Publié le 28/06/2013 avec Aucun Commentaire

Ce weekend aura lieu sur le circuit d’Imola, en Italie, la septième épreuve du championnat WSBK. L’occasion pour l’équipe d’OffBikes de livrer un pronostic afin d’établir la liste des leaders potentiels dans toutes les catégories.

Superbike

En Superbike, le pronostic se porterait sur Carlos Checa, étonnant non ? Pas tant que ça, car même si le pilote Espagnol fait profil bas depuis le début de la saison, que sa blessure à l’épaule joue en sa grande défaveur, il dispose maintenant d’une Ducati officielle et Imola semble être une piste qui lui est destinée. En effet, « El Toro » s’est imposé 5 fois sur ce circuit depuis 2010 (2010 : victoire sur les 2 manches, 2011 : 1 manche, 2012 : 2 manches). Ce pilote, âgé de 40 ans déjà, mise beaucoup sur cette 1ère place qui reste encore difficile à atteindre. Imola va sûrement être un bon en avant pour Checa et Ducati.

Bien évidemment Eugene Laverty reste un sérieux prétendant à la victoire. Vainqueur de la dernière manche à Portimao. En effet, l’Irlandais semble être au top de sa forme même si la malchance le guette un peu. Néanmoins, il est un grand rival potentiel pour Tom Sykes, encore irrégulier et qui doit travailler ce gros défaut qui l’empêche souvent de concrétiser sa bonne place en qualification. Le Britannique est d’ailleurs toujours à la conquête de sa première victoire sur ce circuit.

N’oublions pas Marco Melandri qui connaît une montée en régime depuis Monza. Son team et lui, n’en doutons pas, seront énormément motivés pour leur grand prix national. Mais l’Italien va néanmoins devoir modérer ses pulsions en course qui, souvent, le pénalisent.

On peut dire que Sylvain Guintoli a déjà un pied sur le podium (9 podiums dont 1 victoire sur 12 épreuves) et qu’il possède ce que quasiment aucun leader en Superbike n’a : la régularité ! Atout très important pour le pilote Français qui lui permet de dominer le championnat. Il en faudra toutefois plus pour rester sur la plus haute marche façe à des pilotes qui disposent déjà de plusieurs victoires (Eugene Laverty 4 victoires, Tom Sykes 3 victoires…). Mais il est vrai que Guintoli a gagné en combativité et qu’Imola peut être, à nouveau, un moyen de s’imposer.

L’équipe Pata Honda a elle aussi les moyens de briller à Imola, et pour cause : Jonathan Rea est le seul pilote qui a réussi à battre Checa en 2011 sur ce tracé et l’Anglais commence à revenir petit à petit sur le rythme des leaders en course. Quant à Leon Haslam, il est monté sur les 2 podiums de l’épreuve l’année dernière et a désormais assez bien récupéré de sa fracture à la jambe. On peut donc espérer voir un pilote Honda jouer une place sur le podium, voire même s’imposer sur ce circuit.

Chaz Davies va devoir réellement travailler pour pouvoir espérer gagner à Imola car, même si le Gallois est sorti victorieux à Aragon, ses résultats en baisse depuis Donington, ne permettront sûrement pas de le voir s’imposer.

Du côté des Français, Loris Baz, au meilleur de sa forme en ce moment comme en témoigne son beau weekend à Portimao,  semble capable de jouer une place sur le podium. Jules Cluzel qui manque encore d’expérience dans la catégorie, va se battre, comme à son habitude, avec les outsiders Michel Fabrizio, Davide Giugliano et Leon Camier qui, ne l’oublions pas, a réalisé une excellente 1ère manche à Portimao en remontant jusqu’au pied du podium pour une place dans le top 5.

A noter la présence du légendaire Noriyuki Haga qui revient exceptionnellement lors de cette épreuve à Imola sur une BMW 1000RR du Team Feel Racing.

Jules Cluzel, détendu et souriant dans son box, ce Vendredi matin à Imola. (Photo : ©OffBikes)

Jules Cluzel, détendu et souriant dans son box, ce Vendredi matin à Imola. (Photo : ©OffBikes)

-
Supersport

En Supersport, le potentiel vainqueur est sans aucun doute Sam Lowes : 5 podiums dont 4 victoires d’affilée sur 6 épreuves. Son seul résultat blanc a été à Aragon où le pilote Anglais a été victime d’une casse moteur alors qu’il jouait la victoire. On peut donc affirmer que Lowes est l’homme à battre à Imola. Le pilote Yamaha s’est déjà illustré sur ce circuit en 2010 et a fini second en 2011 derrière Fabien Foret, l’homme qui peut empêcher l’Anglais de gagner à Imola cette année. Le pilote Français, qui a correctement récupéré de sa blessure, a bien failli changer la donne à Portimao façe à Lowes mais lui a finalement laissé la 1ère place en terminant devant son coéquipier Kenan Sofuoglu. Ce dernier va d’ailleurs devoir contenir l’avancée du leader Anglais s’il ne veut pas voir le titre lui échapper. Et après une course mouvementée où il avait été disqualifié l’année dernière, Portimao ne doit pas être la piste préférée du pilote Turc. Il accumule désormais 39 points de retard sur le leader et doit obligatoirement jouer la victoire.

On peut espérer voir Michael Van Den Mark dans le groupe de tête. A Portimao, il avait fait une très belle remontée, allant jusqu’à se battre pour la victoire face à Lowes, Foret et Sofuoglu.

Lorenzo Zanetti, après des résultats en baisse lors de ses dernières courses, va devoir faire mieux pour pouvoir espérer accrocher le top 4 sur cette épreuve à Imola.

Sam Lowes, les yeux rivés sur les chronos. (Photo : ©OffBikes)

Sam Lowes, les yeux rivés sur les chronos. (Photo : ©OffBikes)

-
Superstock1000

En Superstock1000, le combat pour la victoire risque d’être serré entre Sylvain Barrier, leader du championnat, qui possède déjà deux victoires à son actif depuis le début de la saison (notons que le pilote Français a déjà gagné à Imola l’année dernière) et Eddi La Marra, second au classement général à seulement 1 point du leader, vainqueur à Aragon, qui compte bien renouveler une victoire pour passer en tête du championnat. L’Italien va être un redoutable adversaire.

Niccolo Canepa, 3ème du championnat à seulement 7 points du leader peut jouer sur sa régularité pour contenir l’avancée du champion en titre, Barrier.

Lorenzo Savadori doit refaire son retard accumulé à Portimao façe au leader et sera sûrement de la partie pour remporter la victoire à Imola.

Quant au Français Romain Lanusse, il se battra pour une place sur le podium. Course après course il développe son expérience, même si son excès d’optimisme peut parfois lui porter préjudice.

Jérémy Guarnoni, en route pour la course au titre, s’est légèrement blessé lors d’un entraînement en Cross – entorse du pouce gauche et légère luxation de l’omoplate. L’épreuve risque d’être un peu moins facile que prévu pour le pilote Toulousain, qui nous a confié ce Jeudi en arrivant qu’il se sentait tout de même beaucoup mieux. Espérons que la douleur ne se réveille pas.

Il s’agira également de veiller sur les autres Français/Francophones de la catégorie, à savoir Randy Pagaud, Christophe Ponsson et Mathieu Lussiana, capables chacun à leur mesure de superbes coups d’éclat.

Superstock600

En Superstock600, Franco Morbidelli, vainqueur de la dernière manche à Portimao, mise énormément sur cette course et compte continuer sur sa lancée. Il devra néanmoins faire façe au Belge Gauthier Duwelz, leader au championnat, qui a réalisé une belle course à Portimao avant de se faire prendre la 1ère place au dernier virage. Il possède néanmoins 2 victoires sur 4 épreuves et Imola, qui est l’épreuve qui marque la mi-saison en STK600, va être le point clé de cette année.

S’il veut espérer empocher le titre en fin de saison, le pilote Suisse Bastien Chasseaux, 2ème au général, va devoir faire mieux que ses précédents résultats.

Il faudra aussi compter sur Tony Covena qui, même s’il n’a toujours pas remporté de course cette année, demeure un adversaire dangereux.

À ne pas oublier, la présence de deux pilotes Français dans la catégorie : Mathieu Marchal, dont le potentiel a été démontré sur les courses passées, mais également Jean François Démoulin, le frère de la jeune Amélie, pilote en European Junior Cup.

European Junior Cup

Imola accueillera ce weekend la 4ème manche de l’European Junior Cup. Avec 3 vainqueurs différents, il est très incertain de pronostiquer sur cette course. Le Français Robin Anne, qu’OffBikes suit depuis très près et ce depuis son weekend de Monza couronné d’une victoire, doit maintenant continuer sur cette lancée. Il devra toutefois faire façe à Jake Lewis et Michael Canducci qui le devancent au classement général.

Guillaume Raymond, excellent en qualification, a cependant du mal à concrétiser de bons résultats en course. Dommage pour lui qui comptabilise déjà 2 pole positions. Il se retrouve seulement à la 7ème place du classement général mais reste néanmoins un jeune pilote très talentueux qui a les moyens de se battre pour la victoire.

Il faudra s’attendre à une épreuve très disputée puisque les courses sont souvent très intenses, comme à Assen ou 11 pilotes se sont battus pour la place sur la plus haute marche du podium.

Robin Anne, prêt à remporter une nouvelle manche Italienne ! (Photo : ©OffBikes)

Robin Anne, prêt à remporter une nouvelle manche Italienne ! (Photo : ©OffBikes)

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...