WSBK Donington 2013 : Tom Sykes et Sam Lowes confirment le Samedi.

Rédigé par . Posté dans Superbike, Supersport, WSBK.

Tagged: , , , , ,

Publié le 26/05/2013 avec Aucun Commentaire

Soleil sur le tracé de Donington Park en ce Samedi matin pour la première fois du week-end, le vent est tombé, la température a augmenté et les avions atterrissent bien plus sereinement sur l’East Midlands Airport après avoir survolé la pit lane.

Un soleil radieux au dessus du circuit de Donington Park, de bonne augure pour les courses de Dimanche. (Source : ©OffBikes)

Un soleil radieux au dessus du circuit de Donington Park, de bonne augure pour les courses de Dimanche. (Source : ©OffBikes)

La première séance de la journée est la deuxième session de qualification des Superbike, et c’est sur une piste sèche et déjà bien réchauffée que les pilotes s’élancent. Sans surprise, c’est l’Anglais Tom Sykes qui signe la pôle en 1’28.800, mais non sans une bataille acharnée avec Leon Camier et Sylvain Guintoli, qui trustent également le meilleur chrono. Le Français termine avec de deuxième temps, et le Britannique coéquipier de Jules Cluzel est troisième. Jules, quant à lui, lutte déjà avec ses réglages : 12ème chrono en 1’30.066, soit à peu plus d’une seconde du leader, le rookie semble mécontent. Le troisième Français engagé, Loris Baz, signe un très bon 5ème temps derrière Marco Melandri, en 1’29.167, et ce avec la 4ème meilleure vitesse de pointe. À titre de comparaison, Loris est mieux que Sylvain Guintoli dans la première partie du circuit, et plus rapide que Tom Sykes en milieu de tracé, mais il perd beaucoup de temps dans le dernier secteur. Sylvain est lui aussi meilleur que le Britannique favori au titre dans un seul secteur, mais il ne se classe que 12ème au rang des meilleures vitesses de pointe, avec 261,1km/H pour l’Aprilia.

Pour la seconde séance libre de la catégorie Supersport, le temps s’est encore amélioré et le soleil brille au dessus du Melbourne Hairpin. C’est à nouveau Sam Lowes qui s’installe en pôle position provisoire, améliorant son chrono à chaque tour rapide pour terminer la session en 1’30.903 devant le Turc Kenan Sofuoglu. Une séance étrange, puisqu’elle se termine sur un drapeau rouge dû à la chute de Calero Perez et Nemeth qui se percutent dans la fameuse dernière épingle du circuit, heureusement sans gravité. Mais quelques débris sur la piste forcent les commissaires à interrompre les essais. Un petit imprévu qui ne perturbe en rien Lowes, puisqu’il réitère l’après-midi même en s’offrant définitivement la première place sur la grille de départ lors de la deuxième séance qualificative de la catégorie. Pôle-man en 1’20.276, le Britannique ne laisse aucune marge au pilote phare de l’équipe Kawasaki, Sofuoglu ne prenant jamais le dessus sur lui après sa sortie du box. Côté Français, les essais libre de la journée ne sont pas une réussite, puisque Florian Marino et Fabien Foret les clôturent respectivement à la 11ème et 23ème position. Heureusement lors de la qualification de l’après-midi les choses s’améliorent pour le numéro 19 et le numéro 99. Florian Marino, très rapide dans la première partie du circuit, arrache le 4ème chrono en 1’31.339 lors de son tout dernier tour lancé. Il partira donc de la deuxième ligne, et après avoir constaté son extraordinaire capacité à réussir ses départs lors de la manche de Monza, on peut affirmer que c’est de bonne augure pour la course de demain. Fabien Foret quant à lui se qualifie en 10ème position.

À son habitude, Tom Sykes domine la superpole.

À son habitude, Tom Sykes domine la superpole. (Source : ©OffBikes)

La Superpole est bien évidemment la séance la plus rapide et spectaculaire de la journée : après une dernière séance libre de 45 minutes en demi teinte – et toujours dominée par Tom Sykes – les 15 pilotes retenus s’élancent pour les trois sprints de 15 minutes, chassant le meilleur chrono. Une fois de plus, c’est l’Anglais favori au titre qui s’impose, survolant l’épreuve en prenant le meilleur chrono de chacune des trois sessions. Il termine donc sa journée avec la première place sur la grille de départ en 1’27.378, assommant au passage ses propres records personnels ainsi que le record de la piste. Dans sa roue, on retrouve le plus Britannique des Français, Sylvain Guintoli, second en 1’27.716, soit à un peu moins de 4 dixièmes du meilleur temps. Ironie du sort : c’est exactement le record de la piste établi par Sykes… l’année dernière. Un lutte au sommet qui promet de faire une fois de plus des étincelles en course, car rappelons que la Commission n’a pas encore statué sur l’« incident » de Monza entre les deux rivaux. Le second meilleur Français sur la grille est Jules Cluzel, avec une 11ème position et un chrono d’1’28.844, une jolie performance pour le débutant de la catégorie qui se qualifie de plus en plus régulièrement pour le second sprint de chaque Superpole. Loris Baz, quant à lui, sort de l’épreuve extrêmement déçu : 12ème sur la grille, et donc dernier Français qualifié, il dira avoir eu une séance très difficile : « J’ai eu la sensation d’être piloté par quelqu’un derrière sa Playstation, et il était très mauvais ! » Gageons que le pilote Kawasaki, surmotivé par les performances de son coéquipier qu’il considère comme son plus grand rival, devrait reprendre les choses en mains lors de la course.

Leon Haslam, malgré douleur se qualifie 13ème sur la grille de départ.

Leon Haslam, malgré douleur se qualifie 13ème sur la grille de départ. (Source : ©OffBikes)

Mention spéciale au courageux Leon Haslam, qui obtient la 13ème position sur la grille malgré sa jambe en piteux état : boîteux, l’Anglais du team Pata Honda se déplace dans son box en sautant à cloche pied, est aidé de deux personnes pour monter et descendre de la moto, et refuse de prendre le moindre anti-douleurs depuis son arrivée Jeudi. Les autres Britanniques devraient bien sûr être au rendez-vous lors de cette course à domicile : Leon Camier est 5ème temps, Chaz Davies 7ème.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...