Thibaut Gourin (CEV, STK600) : « J’aurais aimé pouvoir rouler plus cette saison. »

Rédigé par . Posté dans CEV, News.

Publié le 22/11/2014 avec Aucun Commentaire

Pilote Français engagé en CEV dans la catégorie Superstock600, Thibaut Gourin n’a pas eu la chance – ni le budget nécessaire pour participer à l’ensemble des épreuves de la saison. Grâce à l’aide de Martial Garcia, il a toutefois pu s’aligner sur la grille de la dernière épreuve de la saison à Valencia. Compte rendu de ce retour en piste.

IMG_8410

« Les séances d’essais libres du Vendredi étaient un peu une épreuve pour moi, car j’avais passé plusieurs mois sans rouler – à l’exception de tests de la GECO, qui ne sont en rien comparable à ce qu’on peut ressentir en pilotant une Superstock 600. Je suis parti sans a priori ni objectif précis, je voulais surtout voir ce que ça allait donner. Pour la première séance, je n’ai pu rouler que les 15 dernières minutes : la météo était déplorable, et nous avons décidé d’acheter des pneus pluie à la dernière minute. Il a fallu les monter au plus vite et nous avons perdu beaucoup de temps, donc je n’ai pas pu faire de chrono intéressant. Lors de la deuxième séance libre, je me suis senti de plus en plus à l’aise, les réflexes revenaient, mais j’avais du mal à être constant, et je sentais le manque de roulage à tous les niveaux. Le point positif, c’est que la moto était satisfaisante. »

« Samedi, j’étais très motivé pour les séances qualificatives. La première s’est bien passée, pas de difficultés majeure, et mon chrono était sans cesse en progression. J’ai terminé à seulement 3 dixièmes de Thibaut Bertin, qui a remporté le titre cette saison. Pour la seconde, j’espérais continuer à améliorer, mais la malchance s’est invitée dans la partie : d’abord, ma couverture chauffante du pneu avant ne fonctionnait pas ou presque, et j’ai du partir avec un pneu à peine à température, ce qui est ingérable avec un Michelin. Avec un Pirelli comme j’ai pu avoir l’année dernière en France, j’aurais pu pallier à ça au bout de quelques tours, mais là, c’était très difficile de le faire chauffer. Malgré tous mes efforts, je sentais qu’il y avait un problème, je n’arrivais pas à faire des chronos à la hauteur. Quand je suis repassé par le box, mon équipe a fini par se rendre compte qu’il s’agissait en fait d’une crevaison lente… Et je n’ai rien pu faire de plus. J’ai du me contenter du 25ème chrono. »

Thibaut Gourin, CEV Moto2

Si la catégorie Moto3 concentre tous les regards, les pilotes français engagé en catégorie Moto2 à l’image de Thibaut Gourin, ont souffert du manque de budget. (Photo : via Thibaut Gourin)

« Lors de la course Dimanche, j’étais loin sur la grille mais je suis parvenu à prendre un départ très correct. Dans le premier virage, j’étais derrière Thibaut Bertin, et mon objectif était de le suivre suffisamment longtemps pour remonter au classement. Malheureusement, il accélérait mieux et sortait plus facilement des courbes, ce qui a lui a permis de passer plusieurs Moto2 et de s’échapper rapidement. Quand j’ai réussi à trouver mon rythme, j’avais gagné plusieurs positions. Je me suis concentré sur ma course, et là où je suis content, c’est que j’ai réussi à ne pas faire la même erreur que d’habitude et à ne pas lâcher à la mi-course. Je suis resté concentré jusqu’au bout, et ça m’a permis de tenir et d’être régulier jusqu’au drapeau à damiers. Je termine 17ème, ce qui est un résultat plutôt honorable pour quelqu’un qui n’avait pas roulé depuis 5 mois… Mais quand je vois le classement de Thibaut Bertin, je me dis qu’avec plus d’entrainement, il était possible de faire un bien meilleur résultat sur une Superstock600. J’aurais aimé pouvoir rouler plus cette saison, j’ai fait le pari de quitter la France pour tenter ma chance en CEV mais le budget n’a pas suivi, et c’est dommage. J’ai clairement manqué de roulage, et je ne sais pas si je pourrai continuer la saison prochaine, mais au regard de toutes mes galères, je suis plutôt content de ce que j’ai fait pour ma dernière course de la saison. »

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...