Shuhei Nakamoto (HRC) : « La pression sur le levier de frein est le résultat du coup de pied de Rossi »

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , ,

Publié le 02/11/2015 avec Aucun Commentaire

Shuhei Nakamoto, vice-président directeur du HRC, s’exprime plus d’une semaine après la confrontation entre Marc Marquez et Valentino Rossi. Pour rappeler les faits, Marquez a remporté le Grand Prix d’Australie en doublant Jorge Lorenzo dans le dernier tour. Le jeudi précédant le Grand Prix de Malaisie, Rossi a accusé ouvertement Marquez d’avoir aidé volontairement Lorenzo en Australie. Cette confrontation s’est soldée par un accrochage durant la course à Sepang.

Pour Nakamoto et le HRC, cette situation est regrettable, « Marc a été sujet à des accusations sans preuve après la course à Phillip Island. Il n’y a aucune raison de soutenir qu’il voulait aider un pilote dans la course au titre, » précise-t-il. « Après avoir revu les images, vous pouvez clairement voir Valentino et Marc se serrer la main après le drapeau à damier, preuve d’un combat juste.« 

La position de Shuhei Nakamoto défend les intérêts du HRC, mais reste cordiale. (Photo : HRC)

La position de Shuhei Nakamoto défend les intérêts du HRC, mais reste cordiale. (Photo : HRC)

Ces accusations ne sont pas à l’origine de l’issue de la course à Sepang, « Nous ne pensons pas que ça soit le cas, » précise Nakamoto. « Nous savons tous que Marc pilote à 100%, c’est l’une des raisons pour lesquelles nous l’aimons tous et qu’il a autant de fans à travers le monde. En Malaisie, nous savons que Marc avait du mal au début de la course avec le réservoir plein, comme cela est arrivé à plusieurs reprises cette saison. Il a aussi fait une erreur en début de course et cela a permis à Jorge de passer. Puis Valentino est arrivé et ils ont commencé à se battre pour la troisième place. Les dépassements étaient extrêmes, mais sans danger de la part des deux pilotes.« 

Nakamoto continue en affirmant que les temps au tour étaient assez rapides démontrant ainsi qu’il n’y avait aucune intention de la part de Marquez de ralentir Rossi, « C’est un bon gars avec des valeurs fortes et honnêtes. Il essayait seulement de défendre sa place, » confie Nakamoto. « Tous les deux voulaient la troisième place, » ajoute-t-il. « Bien évidemment, cette bagarre a créé un écart avec les deux leaders. C’est la course et lorsque nous avons deux talents tels que Marc et Valentino, on peut apprécier une merveilleuse bagarre. »

Néanmoins, pour Nakamoto, il est clair que l’intention de Rossi était de pousser Marquez en dehors de la piste, ce qui est en dehors du règlement. De même, les données de la RC213V de Marquez révèlent un impact soudain sur le levier de frein, probablement lié au coup de pied de Rossi, « Son levier de frein a soudainement reçu un impact qui a bloqué la roue avant, raison de sa chute. Nous pensons que cette pression est le résultat du coup de pied de Rossi. Ces données sont disponibles pour tout le monde, la Dorna, la FIM ou les médias.« 

En restant totalement objectif, il est impossible de savoir si cet impact est le coup de pied de Rossi, l’impact de l’accrochage ou simplement la main droite de Marquez. La protection du levier de frein, obligatoire depuis l’intersaison 2011-2012, devrait théoriquement éviter ce genre de problème lors d’un accrochage, mais son intérêt est réduit quand la moto est sur l’angle.

Son levier de frein a soudainement reçu un impact qui a bloqué la roue avant, raison de sa chute. Nous pensons que cette pression est le résultat du coup de pied de Rossi. Ces données sont disponibles pour tout le monde, la Dorna, la FIM ou les médias.

Shuhei Nakamoto – 2 nov. 2015

Il a fallu attendre la fin de la course pour que la Direction de Course se prononce. Les trois points de pénalité attribués à Rossi sont arrivés trop tardivement selon Nakamoto, « Il y avait assez d’éléments leur permettant de prendre une décision durant la course. Il n’était pas nécessaire d’attendre la fin. » Nakamoto ajoute aussi que l’appel de Rossi au TAS est son droit et que le HRC respecte la décision du TAS.

Beaucoup de monde s’interroge sur le manque de fair-play de Marquez face à ses rivaux qui jouent le titre mondial. À cela Nakamoto répond, « Se battre fait partie de la course« . Il ne manque pas de préciser les épisodes d’Aragón face à Pedrosa ou de Phillip Island face à Iannone, deux pilotes qui ne se battent pas pour le titre et que Rossi n’a pourtant pas accusés, « Nous devons aussi nous souvenir de la course à Motegi en 2010 quand Valentino était en dehors de la course au titre et qu’il a donné une excellente bagarre face à Jorge. Après la course, quand Jorge s’est plaint de son comportement agressif, Valentino avait répondu « J’ai demandé à Yamaha, qu’attendez-vous de moi, que je termine derrière ? Si je sais ça, je resterai à la maison. » Nous sommes d’accords avec cela et nous encouragerons toujours nos pilotes en ce sens.« 

Nakamoto termine en précisant que « Valentino mérite le titre pour sa régularité et son âge ». « Nous ne comprenons pas ses accusations et son action à Sepang, » insiste-t-il. « Pour Valencia, j’espère que tout le monde comprendra que nos pilotes se battent pour la victoire et rien de plus ».

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...