Romain Lanusse & Loris Baz en stage de préparation physique : Jours 1 et 2

Rédigé par . Posté dans Superbike, WSBK.

Tagged: , , ,

Publié le 30/05/2013 avec 2 Commentaires

Grâce à Dominique Simoncini, préparateur physique de Loris Baz, ancien pilote en Championnat du Monde de Trial et Maître de Conférence à l’Université des Sciences de la Performance de Dijon, OffBikes vous donne l’occasion de suivre, jour par jour, le stage d’entraînement intensif suivi par Loris Baz et Romain Lanusse deux semaine avant l’épreuve de Portimao. Un véritable plongeon dans la préparation physique de ces deux top pilotes Kawasaki.
Tel un journal de bord, voici les comptes-rendus rédigés et illustrés par Dominique des journées de Mardi et Mercredi.

Mardi 28 Mai 2013.

« Première journée de torture pour Romain et Loris. Démarrage gentillet car Romain s’est levé tôt et a la route dans les pattes. Nous commençons donc par une séance de musculation spécifique, avec travail des bras de la ceinture scapulaire, des abdos, mais aussi des fessiers moyens et grands, et enfin des jambes. Les abdominaux sont absolument nécessaires dans le sport moto tout comme les jambes et la ceinture scapulaire qui gère avec le bassin les accélérations, changement d’angles et décélérations. Les jambes étant sollicitées aussi pour les appuis marqués, il faut un vrai travail complet sans prise de masse et de volume préjudiciable à la qualité du job et des performances fines ! Ensuite, on complète avec un travail de résistance sur tapis, par blocs conjugués avec une incrémentation de 8 à 13 km toutes les minutes : 8km, 1 minute, 9km, 1 minute, 10 km, 1 minute, jusqu’à 13 puis une minute récupération à 6, et on recommence 4 fois de suite. Après cela, on passe au rameur qui fait travailler l’ensemble des postes musculaire et globalise l’entrainement avec 1 demi-heure de travail foncier, et enfin 20 minutes de vélo elliptique afin de travailler les moyens fessiers, les grands fessiers et les ischios jambiers. Ce n’est que le début ! »

Mercredi 29 Mai 2013.

« Nous avons commencé la journée vers 9 heures, sous une pluie battante ! Il faisait seulement 3°C ici. J’avais prévu une belle sortie de plusieurs kilomètres avec un dénivelé important, plus de 500 mètres ! Nous sommes partis tranquillement, car l’objectif est quand même de tenir le plus longtemps possible et surtout d’aller au bout de la semaine. Les premières pentes du parcours étaient extrêmement raides, on pouvait mettre les mains sur le sol tellement on avait l’impression de monter un mur rendu visqueux et glissant par la pluie et la neige mélangées. Tout s’est très bien passé jusqu’au sommet et au bout d’une heure, nous avons terminé l’ascension sous la neige, un rideau de neige qui frigorifiait les organismes. Une fois arrivé, il faut redescendre et là c’est une autre paire de guidons ! Les sentiers très raides recouverts de 10cm de neige fraiche nous ont fait ressembler à des patineuses artistiques sur les premiers kilomètres avalés à grande vitesse. Ensuite, le sol devenant plus praticable, il était temps de mettre mes protégés à la punition et de lâcher les chevaux pour finir en trombe sur les 6 derniers kilomètres et ravager les jambes et les mollets ! Ils ont bien mérités une bonne collation de crudités, pour ensuite se taper une bonne sieste avant de remonter sur Chamonix et de refaire une très grosse séance de renforcement musculaire de la sangle abdominale, des épaules et des bras… Ouf, une journée qui se termine, mais une autre commencera demain ! »

Merci à Dominique, Loris et Romain de partager cette expérience avec OffBikes. La suite très vite, avec les journées de Jeudi et Vendredi !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...