MotoGP : régulation des essais privés et précision du statut Usine pour 2014

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , ,

Publié le 22/08/2013 avec 2 Commentaires

La Commission des Grand-Prix composée de Carmelo Ezpeleta (Dorna), Ignacio Verneda (FIM), Hervé Poncharal (IRTA), Takanao Tsubouchi (MSMA)  s’est réunie le 17 août dernier pour apporter quelques éléments supplémentaires au règlement ainsi qu’éclaircir certains points.

La première nouveauté concerne la régulation des essais privés pour les constructeurs dans la catégorie MotoGP qui peut difficilement être plus clair. Pour la saison 2014 :

Les constructeurs sont autorisés à nommer un circuit sur lequel ils pourront y réaliser des essais avec leurs pilotes contractuels pour un maximum de cinq jours durant la saison. Cela permettra le développement et les essais de nouvelles technologies en compagnie de leurs pilotes principaux dans un environnement de test privé.

Au sujet du statut « Usine » qui nous avions déjà expliqué ici, une précision a été apportée :

Les constructeurs seront autorisés à aligner deux entrées directes « Usine » au sein de leur équipe et à louer des machines avec spécifications usines pour deux entrées supplémentaires. Ils pourront de plus louer des machines pour des entrées supplémentaires. Ces machines devront alors respecter le statut non-usine de la catégorie.

Ce point confirme ainsi le fait que chaque constructeur peut aligner un maximum de 4 motos d’usines avec un maximum de deux motos par équipe. Ainsi, il sera impossible de se retrouver dans une configuration avec 3 (ou plus) pilotes dans la même équipe dans le but d’éviter la suprématie d’une ou plusieurs équipes. L’exemple récent était durant la saison 2011 durant laquelle Honda avait aligné 3 pilotes dans l’équipe Repsol Honda avec Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa et Casey Stoner.  En ce sens, les motos respecteront les régulations MSMA : elles devront s’équiper du boîter Magneti Marelli MotoGP, se restreindre à 20 litres de carburant et 5 moteurs par saison par pilote.

L'équipe NGM Forward Racing obtiendra des Yamaha privées en 2014. Aleix Espargaro, Nicky Hayden, Jonathan Rea font partie des noms cités actuellement. (Photo : OffBikes/Pierre)

L’équipe NGM Forward Racing obtiendra des Yamaha privées en 2014. Aleix Espargaro, Nicky Hayden, Jonathan Rea font partie des noms cités actuellement pour les piloter. (Photo : OffBikes/Pierre)

Parallèlement, les constructeurs pourront aligner autant de motos privées qu’ils le désirent. Les motos ainsi engagées respecteront les régulations non-MSMA : elles devront s’équiper du boîtier Magneti Marelli, se restreindre à 24 litres de carburant. Les équipes seront autorisées à utiliser 12 moteurs par saison par pilote. C’est cette régulation que les Honda Production Racer et les Yamaha récupérées par l’équipe Forward devront suivre.

Certaines rumeurs annoncent que les Yamaha que devrait récupérer l’équipe de Giovanni Cuzari seraient celles que pilotent Cal Crutchlow et Bradley Smith cette saison. Ainsi, seuls 6 moteurs par monture seraient disponibles (via Michel Turco) et non 12 comme autorisés par le règlement.

Pour résumé qu’est-ce qui distingue une équipe usine d’une équipe non-usine

  • le nombre de moteurs : 5 contre 12,
  • le logiciel du boîter Magneti Marelli : le logiciel est obligatoire pour les motos non-usines. Un logiciel personnalisé peut être utilisé par les équipes usines.
  • la quantité de carburant : 20 litres contre 24.

Quel est alors le choix le plus avantageux pour un constructeur ?

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...