MotoGP : mise à jour du règlement, suite et fin

Rédigé par et . Posté dans MotoGP, MotoGP.

Tagged: , , , , , ,

Publié le 18/03/2014 avec Un commentaire

La mise à jour du règlement officiel FIM concernant la catégorie MotoGP vient de tomber et met fin aux interrogations (voir ici) juste avant le début de saison au Qatar, en voici les points principaux ainsi que notre analyse.

1. Le boîtier (ECU) et le logiciel officiels du Championnat du Monde seront obligatoires pour tous les teams à partir de 2016. Tous les participants, actuels et futurs, de la catégorie MotoGP collaboreront pour la conception et le développement du logiciel ECU officiel.

Durant le développement du logiciel, un site web privé sera mis en place afin que les participants puissent suivre les mises à jour du logiciel et converser pour suggérer des modifications.

2. Avec effet immédiat : Un constructeur inscrit avec l’option Factory qui n’a remporté aucune victoire sur le sec l’année précédente, ou un constructeur qui rejoint le Championnat avec l’option Factory, pourra utiliser 12 moteurs par pilote et par saison (pas de « gel » du développement des moteurs), 24 litres de carburant par course et les mêmes pneus que ceux de la catégorie Open. Ces concessions sont valides jusqu’au début de la saison 2016.

3. Les concessions décrites ci-dessus seront réduites suivant les circonstances suivantes : si un pilote, ou plusieurs pilotes du même constructeur, participant dans les conditions décrites ci-dessus, remporte une victoire, deux secondes places ou trois podiums sur piste sèche au cours de la saison 2014, le constructeur verra la capacité maximale de ses réservoirs réduite à 22 litres. D’autre part, si le même constructeur remporte trois victoires au cours de la saison 2014, ce constructeur perdra son droit d’utiliser les pneus tendres mis à disposition des teams inscrits en catégorie Open.

Dans chacun des cas, les restrictions s’appliqueraient pour le reste de la saison en cours en 2014 ainsi que pour l’intégralité de la saison 2015.

Ducati, gagnant ou perdant ? (Photo : via Cal Crutchlow).

Ducati, gagnant ou perdant ? (Photo : via Cal Crutchlow).

Ces trois points ont les intérêts suivants :

- La première mesure est une réaction évidente au Sepang-gate, qui avait mis à nu la collaboration de Ducati et Magneti-Marelli dans le développement du logiciel imposé aux Open. Elle marque une volonté de transparence absolue avec un développement commun à tous les teams, et qu’il sera possible de surveiller via un site sécurisé.

- La seconde disposition est aussi égalitaire, puiqu’elle fait passer automatiquement, à certaines conditions, certains teams Factory en Open.
En effet, les teams usines n’ayant pas remporté de victoire ou arrivant dans la catégorie (ex : Suzuki en 2015) y gagnent 7 moteurs, 4 litres de carburant, et le droit d’utiliser le pneu ultra tendre réservé à aux Open. En évoquant l’absence de « gel » de développement des moteurs, la FIM autorise de façon sous-jacente les équipes concernées à bénéficier également des tests illimités.

- Le troisième point, quant à lui, officialise l’apparition d’un status « Factory 2 » : les Open qui bénéficieraient trop ou trop vite des largesses du nouveau règlement se verraient restreintes en nombre de moteurs et en carburant. Une règle qui ne concerne directement que Ducati, premier visé par cette mise à jour.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...