MotoGP : essais IRTA à Jerez, que faut-il retenir ? (partie 3)

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , ,

Publié le 25/03/2013 avec 3 Commentaires

Nous revoilà pour cette troisième et dernière partie de notre analyse sur les essais IRTA MotoGP qui viennent de se terminer à Jerez, ultimes essais avant le début de la saison au Qatar le 7 avril prochain. Pour résumer l’action du week-end, sur les 3 sessions de tests MotoGP, seules celles de dimanche et de ce lundi ont véritablement percées au travers des feuilles de temps. Oui, mais pas seulement, alors que faut-il retenir de ces tests ? Bien malheureusement (ou heureusement pour les CRT, c’est selon), la pluie est venue perturber les pilotes, même les plus assidus (ou ceux qui n’ont pas peur de rouler sous la pluie avec un parapluie) comme les pilotes essayeurs ou les CRT.

Cal Crutchlow, impressionnant leader de ces essais IRTA à Jerez. Le style "Stoner" doit aider... (source: Crash)

Cal Crutchlow, impressionnant leader de ces essais IRTA à Jerez. Le style « Stoner » doit aider… (source: Crash)

Globalement, contrairement aux essais privés d’Austin, les Yamaha dominent les Honda avec 3 pilotes Yamaha différents durant les 3 sessions. Samedi, Jorge Lorenzo domine sous la pluie mettant près d’une seconde à son rival Dani Pedrosa. Dimanche et sur le sec, c’est au tour de Valentino Rossi de signer le meilleur temps de la journée suivi par Jorge Lorenzo, Cal Crutchlow et Dani Pedrosa : 3 Yamaha et 1 Honda sous la barre des 1m 40. Ce lundi, le Britannique Cal Crutchlow signe la meilleure prestation devant la Yamaha officielle de Valentino Rossi et la Honda satellite du team LCR de Stefan Bradl, Jorge Lorenzo suit de près. Bien qu’en simulation de course, l’espagnol ne parvient pas ce jour à descendre sous la barre des 1m 40. L’allemand très silencieux durant tous les tests (Sepang, Austin et Jerez), confirme sa progression et signe une belle 5e position finale.

Le rythme entretenu par Jorge Lorenzo ce week-end (sec et mouillé) fait de lui le favori idéal de ces essais. (source: MotoGP)

Le rythme entretenu par Jorge Lorenzo (sec et mouillé) fait de lui le favori idéal pour cette saison. (source: MotoGP)

Durant ces trois journées, l’ordre des essais de Sepang et d’Austin (pour les Yamaha et les Honda) est perturbé et déjà beaucoup se posent des questions. Même si le Top5 cumulé est composé des habituels Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa et Valentino Rossi, dès lors que nous nous permettons de regarder un peu plus loin, on retrouve de nouveaux challengers tels que Andrea Iannone, le poulain de Marc Marquez au titre Moto2 de la saison passée. Auteur d’une belle 4e place sur le mouillé samedi, il ne fait que confirmer qu’une fois le « traction-control » réglé au max, le niveau devient équitable entre les différentes motos. Dimanche, c’est Andrea Dovizioso qui montre les crocs avec une 5e place, s’intercalant ainsi parmi les Honda (officielles et satellite). Les Ducati, en embuscade durant toutes les sessions, montrent que, suivant les conditions, elles peuvent se permettre de se battre parmi les meilleures motos d’usine du plateau. Michele Pirro (le gendarme), pilote essayeur Ducati, se permet même de prendre une belle 5e place samedi sous le nez de Valentino Rossi lui-même suivi de près par Nicky Hayden. La « petite » performance de Valentino Rossi samedi s’explique par un souci technique qui l’a obligé à prendre son mulet. Il testait ce lundi le nouveau chassis 2013 qu’il n’utilisera pas au Qatar (bilan mitigé du nouveau chassis). À noter que la nouvelle boite de vitesse n’est toujours pas prête chez Yamaha

Marc Marquez vers qui tous les projecteurs sont tournés semble moins à l’aise lorsque les circonstances météorologiques sont variables. Sur sa journée de lundi, il explique : « nous avons mis quelques tours afin de comprendre différentes choses sous ces conditions, car nous avions eu des problèmes sur le mouillé le premier jour. Cela a été utile puisque nous avons trouvé des réponses. » Il précise aussi avoir amélioré sa consistance et ses rapports avec l’électronique. Il confie aussi ne pas s’être attendu à réaliser de si bons essais (ha bon ? :) ).

Mais là où le bât blesse, dès que l’on cherche Ben Spies (18e) ou encore Bradley Smith (13e), il faut s’accrocher aux cales-pieds. Pour beaucoup, la configuration pluie a été difficile à trouver. Certains, comme Andrea Iannone, ont estimé avoir assez d’informations sur le mouillé et avoir besoin de rouler sur le sec pour déterminer les limites de leur machine. D’autres, comme Ben Spies, n’avaient pas envie de prendre des risques inutiles sous la pluie et ainsi endommager une blessure encore fragile. Cette dernière raison, bien que compréhensible, reste critiquable surtout venant d’un pilote Ducati qui peut faire des très belles prestations lors d’une course sous la pluie. Alvaro Bautista, décevant le premier jour avec une 13e place, est victime d’une lourde chute à haute vitesse le dimanche dans le virage Sito Pons. Il est victime de 2 doigts fracturés et d’une entorse à un genou.

Enfin, un petit mot sur les CRT. Samedi, en l’absence du team Aspar du champion CRT Aleix Espargaro et de son challenger Randy De Puniet, c’est le Colombien Yonny Hernandez qui l’emporte. Son coéquipier, Michael Laverty, star CRT des sessions à Sepang, termine dernier. Descente en enfer pour la tornade texane Colin Edwards, il signe l’avant-dernière place. Randy De Puniet termine donc 1er CRT de ces essais malgré une chute douloureuse dimanche (brûlures importantes au dos et aux bras).

Randy De Puniet, premier pilote CRT : un mano-a-mano avec Aleix Espargaro nous attend (source: Speedweek)

Randy De Puniet, premier pilote CRT : un mano-a-mano avec Aleix Espargaro nous attend (source: Speedweek)

C’est bien joli tout ça, mais alors que faut-il retenir ? Nous vous répondrons que ces essais MotoGP présagent d’une belle saison à venir et qu’il faille tout retenir. Nous aurons affaire à un championnat très ouvert. D’un coté Jorge Lorenzo voudra défendre son titre et sa légitime position de N°1 chez Yamaha, d’un autre nous aurons une lutte « fratricide » entre les deux Espagnols du team Honda Repsol. Dani Pedrosa, en visite à l’hôpital ce jour pour des douleurs au cou, doit indubitablement se battre pour le titre et ne pas laisser de miettes au très impressionnant rookie Marc Marquez. Mais c’est sans compter sur les 3 pilotes satellites Honda et Yamaha avec Stefan Bradl, Alvaro Bautista et Cal Crutchlow. En terminant leader de ces essais, le Britannique risque de faire quelques podiums et pourquoi pas une victoire ? Aucune victoire d’un team non officiel depuis 2006… Mais n’oublions pas les Ducati. On sait que Andrea Iannone (2nd pilote Ducati, et 1er ce lundi, mine de rien…) a une revanche personnelle à prendre sur Marc Marquez et que Andrea Dovizioso veut montrer qu’il peut mieux faire que son compatriote Valentino Rossi. Nicky Hayden stagne, mais sera encore une fois au rendez-vous. Seuls des doutes subsistent concernant Ben Spies et Bradley Smith… Difficile de se prononcer sur leur cas.

Valentino Rossi ne laissera pas Jorge Lorenzo tranquille cette saison.

Valentino Rossi ne laissera pas Jorge Lorenzo tranquille cette saison.

S’agissant du championnat CRT, Randy De Puniet, victime d’une chute ce week-end et de quelques soucis techniques, doit persister et s’affirmer face à son coéquipier Aleix Espargaro pour le titre CRT. Il n’a pas le choix parce qu’il y a du monde au portillon : Yonni Hernandez (sous la pluie), Hector Barbera ou encore Claudio Corti et Danilo Petrucci ont les dents qui rayent le parquet, désireux de remporter le titre CRT eux-aussi.

MotoGP : temps combinés (toutes les séances)

1. Cal Crutchlow  Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) 1m 39.511s
2. Valentino Rossi Yamaha Factory Racing (Yamaha) 1m 39.525s
3. Jorge LorenzoYamaha Factory Racing (Yamaha) 1m 39.540s
4. Dani Pedrosa Repsol Honda Team (Honda) 1m 39.630s
5. Stefan Bradl LCR Honda (Honda) 1m 39.975s
6. Marc Marquez Repsol Honda Team (Honda) 1m 40.130s
7. Andrea Dovizioso Ducati Team (Ducati) 1m 40.322s
8. Andrea Iannone Energy T.I. Pramac Racing (Ducati) 1m 40.331s
9. Nicky Hayden Ducati Team (Ducati) 1m 40.370s
10. Alvaro Bautista Go&Fun Honda Gresini (Honda) 1m 40.686s
11. Michele Pirro Ducati Test Team (Ducati) 1m 40.881s
12. Randy De Puniet Power Electronics Aspar (ART) 1m 40.971s
13. Bradley Smith Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) 1m 41.134s
14. Aleix Espargaro Power Electronics Aspar (ART) 1m 41.218s
15. Hector Barbera Avintia Blusens (FTR) 1m 41.376s
16. Claudio Corti NGM Mobile Forward Racing (FTR Kawasaki) 1m 41.443s
17. Danilo Petrucci Came Iodaracing (Project Ioda-Suter) 1m 41.529s
18. Ben SpiesIgnite Pramac Racing (Ducati) 1m 41.702s
19. Hiroshi Aoyama Avintia Blusens (FTR) 1m 41.772s
20. Lukas Pesek Came Iodaracing (Project Ioda-Suter) 1m 41.791s

Meilleur temps (dimanche) : Valentino Rossi ITA Yamaha 1m 39.525s
Meilleur temps (samedi) : Jorge Lorenzo ESP Yamaha 1m 47.423s (piste mouillée)

Meilleur tour : Jorge Lorenzo ESP Yamaha 1m 38.189s (2008)
Meilleur tour en course : Dani Pedrosa ESP Honda 1m 39.731s (2010)

Et vous, quel est votre sentiment à la vue de ces essais MotoGP ?

En exclusivité…

Le secret d'une première place aux essais IRTA ?

Le secret d’une première place aux essais IRTA ?

Suivez-nous sur Facebook pour d’autres infos !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...