WSBK Nurburgring 2013 : Frustration pour Mathieu Marchal

Rédigé par . Posté dans News, Superstock, WSBK.

Tagged: ,

Publié le 05/09/2013 avec Aucun Commentaire

Le week-end dernier avait lieu sur le circuit du Nurburgring la manche Allemande du WSBK, et avec elle celle de la catégorie Superstock600.

Comme à son habitude, Mathieu Marchal, jeune pilote Français ami d’OffBikes, nous a confié ses impressions après chaque journée de ce week-end mouvementé et difficile. Après une bonne séance libre et une première séance qualificative correcte, Mathieu rate malheureusement sa dernière qualification et part loin sur la grille… Heureusement, sa course, théâtre d’une lutte endiablée, lui a fait du bien au moral !

-

Vendredi 30 Août

« Ce matin, pour la séance libre, il faisait très froid, la piste était fraîche aussi et il n’y avait vraiment pas de grip, ce qui rendait les choses compliquées. Malgré les difficultés que j’avais à faire monter les pneus en température, j’ai tout de suite signé de bons chronos à seulement deux secondes de la pôle, donc ça se passait bien. Je ne forçais pas du tout, mon style était coulé à peu près aprtout et je sentais que j’en avais encore beaucoup en réserve. C’était donc prometteur pour la première séance qualificative, l’après-midi.
Mon objectif de cette séance était de descendre encore d’une bonne grosse seconde, mais les conditions étaient différente. Nous sommes partis en groupe, mais tout le monde cherchait à prendre une roue, alors ça s’attendait, ça repartait… J’ai décidé d’essayer de faire un chrono seul, même si j’avais des pneus déjà bien entamés, et j’ai réussi à retomber dans mon chrono du matin. Il fallait vraiment que je passe un pneu pour améliorer, ce que j’ai fait, mais seulement de 8 dixièmes… Du coup je perds deux places au classement : ce matin j’avais le 14ème temps, ce soir j’ai le 16ème à 1,9 seconde de la pôle. Les autres ont plus amélioré, mais les chronos sont très serrés, c’est rassurant.

Le problème sur cette séance qualificative, c’est que j’ai voulu faire trop bien, trop vite. La preuve, c’est que lorsque j’ai fait mon meilleur chrono, j’avais l’impression de ne pas avancer, de ne pas forcer. Sur ce circuit, il faut être très coulé, et j’ai voulu être trop agressif, j’ai forcé, tapé dans les pneus, et provoqué de mauvaises glisses.

Pour demain, tout va dépendre de la méto. Demain matin, avec les pneus d’aujourd’hui, je dois absolument descendre mon chrono et me rapprocher de mon Ideal Time. Puis pour la course, je verrai bien, j’espère ne pas partir trop loin sur la grille déjà. Qui plus est, comme de nombreuses personnes sont venues me voir car c’est le circuit le plus proche de chez moi, j’aimerais beaucoup leur faire plaisir avec un beau résultat.

J’ai roulé sur ce circuit il y a une semaine, Dimanche dernier. Ils avaient annoncé de la pluie toute ma journée, du coup mon objectif était vraiment de découvrir le circuit, comment me placer sur la piste, pour ne pas être désavantagé à Silverstone. Mais en aucun cas je n’étais là pour faire un chrono. Finalement, quand on est arrivés, la piste était sèche, je n’ai fait que 3 séances dans la journée, soit environ 20 tours. Ça m’a permis de me sentir beaucoup plus vite plus à l’aise dès aujourd’hui. »

Mathieu Marchal garde le sourire sur la grille, même si cette 20ème place ne le satisfait pas. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

Mathieu Marchal garde le sourire sur la grille, même si cette 20ème place ne le satisfait pas. (Photo : Line Biau/©OffBikes)

-
Samedi 31 Août

« Aujourd’hui lors de la deuxième séance qualificative, tôt le matin, tout était compliqué. La piste était froide une fois de plus, et depuis le début du week-end je ne sentais pas l’avant, du coup je me ralentissais trop avant les virages, je n’osais pas prendre de la vitesse de passage, par contre je réaccélérais bien. À la fin de la séance, à chaque que je passais le panneau, j’avais l’impression d’avoir tout donné, la moto bougeait de partout, et pourtant non, ça n’améliorait pas du tout, rien ne se concrétisait. C’était très frustrant car même après m’être arrêté pour passer un bon pneu, j’ai eu beau prendre une roue, ça n’a pas fonctionné non plus.

Du coup, cet après-midi je pars loin sur la grille, 20ème. Il fallait que je prenne un bon départ, et c’est ce que j’ai fait, j’ai tout de suite gagné une ligne. Vu le circuit, j’aurais préféré partir tout seul. Le premier virage, qui est un genre d’épingle, quand on est en groupe beaucoup essayent de retarder leur freinage et te passent à côté pendant que tu es en train de déclencher, c’est limite dangereux… Comme prévu, arrivé à l’épingle c’était un peu le chaos, j’étais totalement à l’extérieur mais je m’en suis bien sorti. J’ai essayé de forcer tout de suite et de passer les pilotes devant moi, car un groupe s’était déjà formé pour jouer les places dans les points, ce qui était mon objectif. Malheureusement, un pilote a fait un énorme highside juste devant moi et j’ai failli lui rouler dessus ! J’étais debout sur les freins pour l’éviter, je crois même que son casque a tapé mon carénage, et autant dire que ça m’a un peu refroidi. J’ai perdu du temps sur le groupe de devant et je me suis battu avec un Italien jusqu’au dernier tour.

C’était très fun, dans la dernière chicane du dernier tour, j’ai décalé au maximum mon repère de freinage pour éviter qu’il me passe, car c’était l’endroit qu’il préférait pour me doubler. Mais lui a retardé aussi, on s’est retrouvé tous les deux en glisse, on s’est touché, je suis sorti un peu dans la terre, ça bougeait de partout et c’était vraiment de très bonnes sensations.

L’ennui, c’est que je finis à la porte des points. 16ème, c’est un peu la place du con, donc je ne peux pas m’empêcher d’être déçu. Après, il est vrai que j’ai récupéré un peu de confiance en moi, car ma chute de Silverstone m’avait mis un gros coup au moral. J’avais vraiment détruit la moto et notre budget n’est pas extensible, ni même le nombre de pièces… Du coup, inconsciemment, je me suis mis une grosse pression pour ne pas partir à la faute. Aujourd’hui, cette appréhension a diminué un peu grâce à ma grosse bagarre, j’ai pris du plaisir à rouler et je me suis senti plus confiant ! »

-
Merci à Matthieu pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa ponctualité à nos rendez-vous quotidiens.
Retrouvez Mathieu Marchal sur sa page Facebook !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...