Leandro Mercado (Barni Racing, STK1000) : « Pour tout pilote Sud-Américain, c’est très compliqué de venir rouler en Europe. »

Rédigé par . Posté dans Superstock, WSBK.

Publié le 08/05/2014 avec Aucun Commentaire

Demain, sur le tracé incroyable de l’Autodromo Di Enzo i Dino Ferrari à Imola, aura lieu la 3ème épreuve de la FIM Superstock1000 Cup, en marge du Championnat du Monde Superbike. À cette occasion, OffBikes a eu le privilège d’interroger l’un des favoris de cette nouvelle saison, l’Argentin Leandro ‘Tati’ Mercado, pilote Ducati du Barni Racing Team, vainqueur de la première épreuve il y a 3 semaines en Aragon, et courageux 5ème dans les conditions météorologiques dantesques de la dernière course à Assen.

Retour sur ces deux premiers week-end et projection sur la suite de la saison.

Propos recueillis par : Line.

Leandro Mercado sur la grille de départ à Aragon, où il remportera sa première victoire sur la Ducati du Barni Racing Team. (Photo : ©OffBikes)

Leandro Mercado sur la grille de départ à Aragon, où il remportera sa première victoire sur la Ducati du Barni Racing Team. (Photo : Line/©OffBikes)

-

  • Comment s’est déroulé pour toi le dernier week-end de course à Assen ?
C’était un bon week-end, j’étais plutôt content de notre rythme sur le sec, et de ma position sur la grille. La journée de Dimanche était cependant très différentes puisqu’il pleuvait énormément, ça a donc été difficile de régler la moto à la dernière minute pour la course, mais mon team a fait du très bon travail. C’était ma première fois sur la Ducati sur piste mouillée, donc ma 5ème place est un bon résultat, surtout pour le Championnat, et nous devons continuer à travailler dur.
  • Pour ta première saison au sein du Barni Racing Team, tu as signé la pôle position et remporté la victoire lors de la première course de la saison en Aragon. Quels sont les éléments qui t’ont permis un si bon début ?
C’était effectivement la meilleure façon d’entamer la saison et de me lancer dans ce nouveau challenge qu’est la Ducati. Je pense que c’est un ensemble de choses qui l’ont permis : j’ai travaillé très dur pendant l’intersaison, et nous faisons un bon boulot avec cette équipe. Je me sens vraiment bien avec eux.
  • Ton coéquipier Ondrej Jezek est lui aussi très rapide, et s’est illustré comme l’un de tes plus grand rivaux pour cette saison. Quelles-sont tes relations avec lui ?

Il est effectivement très rapide, et il a l’avantage de bien connaître la Ducati, donc il sera sûrement un concurrent très sérieux cette saison. Mais nous avons de très bonnes relations, c’est un mec bien, travailleur et agréable.

  • Avant Barni, tu as passé trois ans au sein du Team Pedercini sur Kawasaki, qui t’ont d’ailleurs fait rouler en catégorie Superbike en 2012. Qu’est ce qui a fait cesser votre collaboration ?
Après trois ans j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour, et je me suis simplement dit que c’était le moment de changer. Le changement est souvent bénéfique.
-
Leandro Mercado sur le tracé du MotorLand Aragón. (Photo : OffBikes)

Leandro Mercado sur le tracé du MotorLand Aragón. (Photo : Thomas/OffBikes)

-

  • Ton expérience en catégorie Superbike t’es-t-elle utile aujourd’hui ?
Ce n’était pas une bonne expérience pour moi, les choses ne se sont pas très bien passées, mais j’ai essayé d’en tirer le meilleur comme toujours, et d’apprendre au maximum.
  • À Aragon il y a trois semaines, les chronos de la catégorie Superstock1000 étaient moins rapides que la saison passée. Comment l’expliques-tu ?
Oui, effectivement, le meilleur tour était moins rapide cette année, mais je pense que c’est principalement lié aux conditions qui étaient différentes. La piste était beaucoup plus chaudes, et par conséquent il y avait moins de grip. Par contre, mon chrono personnel était plus rapide que celui de la saison dernière, donc je suis satisfait.
  • Penses-tu que le fait que de grands pilotes de la catégorie comme Sylvain Barrier ou Niccolo Canepa influencera le niveau et la lutte pour le titre cette année ?
Oui bien sûr, ils étaient deux des plus rapides la saison dernière, mais chaque nouvelle année est différente et tous mes rivaux sont très forts, donc peu importe qui est présent, je travaille dur pour être en tête du Championnat au plus vite.
  • Quel est ton objectif principal pour la saison ? Penses-tu être capable de jouer le titre ?
Mon objectif est clairement de remporter le Championnat Superstock1000. Mon team et moi-même travaillons très dur dans ce but, et c’est un Championnat assez court, il n’y a que 7 course. Du coup, nous n’avons pas le droit à l’erreur, il faut être en permanence à 110%.
  • Comment te sens-tu à quelques heures du début des hostilités à Imola ?
Je me sens parfaitement bien, j’ai vraiment hâte de monter sur la moto. Imola est un circuit que j’apprécie vraiment, et notre objectif sera d’y être compétitif tout le week-end, et de prendre le maximum de points.
  • Une dernière question plus personnelle, était-ce difficile de s’intégrer et de s’adapter dans un Championnat Européen pour toi qui vient d’Argentine ?
Oui, je ne vais pas mentir, c’est difficile. Tout est différent : les motos, le niveau, les circuits, absolument tout. Cela demande une grande capacité d’adaptation. Et puis surtout je pense que pour tout pilote Argentin ou Sud-Américain, c’est réellement compliqué de venir rouler en Europe car tout nous revient très, très cher.
-
IMG_9285
_

-
Merci à Leandro Mercado pour sa gentillesse et sa disponibilité. Retrouvez-le sur son compte Twitter !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...