KTM vs. Honda en Moto3 : la Dorna rend son verdict

Rédigé par . Posté dans Moto3, MotoGP.

Tagged: , , , , ,

Publié le 11/03/2016 avec Aucun Commentaire

Il y a quelques semaines, fin février, nos confrères de Speedweek, étroitement liés à Red Bull et donc à la firme KTM, rapportaient des propos sulfureux tenus par Pit Beirer, directeur de la compétition KTM.

Beirer portait alors des accusations envers les pilotes Honda Moto3 pour tricherie. Il affirme qu’en 2015, les Honda NSF250RW ne respectaient pas le règlement limitant le régime moteur à 13.500 trs/min. Preuves de l’électronique à l’appui, Beirer avait transmis ces informations aux autorités compétentes pour évaluation.

11051858_870434683027228_5349682786763227667_o

Honda vs. KTM, qui détient la vérité ?

Selon lui, si la coupure de l’allumage à 13.500 trs/min entrainée par l’ECU Dell’Orto semble nette chez les concurrents, elle déborderait de 100 tours de plus du côté des Honda. Ces informations auraient été rapportées par d’anciens mécaniciens Honda qui travaillent pour KTM cette saison. Ces 100 tours supplémentaires, bien que minimes sur le papier, font la différence à plein régime en particulier en ligne droite.

Aujourd’hui, Danny Aldridge, directeur technique du MotoGP, a rendu son verdict, « Cela n’est pas une surprise pour nous, car sur un moteur 4-Temps, il est très difficile de couper l’allumage au moment précis où le limite est atteinte, » explique-t-il. « Selon le signal utilisé par le boitier pour mesurer le régime, il peut y avoir une période de quelques millisecondes où la limite est dépassée quelque peu.« 

« Après évaluation des limiteurs 2015, nous avons conclu qu’il n’y avait rien d’inhabituel ou d’inattendu sur le fonctionnement du limiteur, la coupure est constante sur tous les moteurs. Toutefois, des dépassements modérés et temporaires ont été identifiés.« 

Le groupe de travail de la catégorie Moto3 devait se réunir initialement au Qatar pour discuter du développement de la catégorie, « Nous ajouterons le problème sur la limite du régime moteur à l’ordre du jour de cette réunion, » continue Aldridge. « Il n’est pas question de réduire le point où le limiteur doit couper l’allumage simplement pour éviter des dépassements. Il peut être nécessaire de modifier le règlement pour éviter ces dépassements, mais, bien sûr, d’autres solutions pourront être aussi considérées. »

Nous en saurons plus sur la situation après cette réunion qui se tiendra durant le GP du Qatar.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...