Josh Herrin (Moto2, Caterham) : « La plus grosse difficulté pour moi sera d’apprendre les circuits Européens. »

Rédigé par et . Posté dans Moto2, MotoGP, News.

Tagged: , , ,

Publié le 22/11/2013 avec Aucun Commentaire

À l’occasion du dernier GP de la saison en Championnat du Monde, à Valence, OffBikes a rencontré le Champion AMA Superbike 2013 Josh Herrin. La saison prochaine, le jeune Américain intègrera la toute nouvelle équipe Britannique Caterham en Championnat du Monde Moto2, devenant le permier Américain de l’Histoire à faire une saison complète en Mondial dans une catégorie inférieure au MotoGP. Il sera également le coéquipier d’un certain Johann Zarco, le Français le plus attendu de la catégorie.

L’occasion pour lui de nous parler de sa fierté à l’idée de représenter les USA, mais également de ses appréhensions, de la façon dont il prépare sa saison, et de sa première rencontre avec son futur coéquipier.

Propos recueillis par : Tom.

Josh Herrin expose ses nouvelles couleurs pour la saison 2014. (Photo : Thomas/©OffBikes)

Josh Herrin expose ses nouvelles couleurs pour la saison 2014. (Photo : Thomas/©OffBikes)

  • Comment est-ce que cela s’est fait entre Caterham et toi ?

Mon manager est entré en contact avec le futur team manager de l’équipe, et ils ont eu de nombreuses discussions avant que nous ne prenions une décision. Mais nous avons pensé que ce serait une bonne équipe et une bonne opportunité, donc nous avons fait ce qu’il fallait pour signer un contrat. Ça s’est fait à Laguna Seca, la dernière manche de ma saison, à peine une demi-heure après que je sois titré, alors autant dire que c’était une très bonne journée (rires) !

  • Es-tu excité par la perspective de rouler en Championnat du Monde ?

Oui, bien sûr, très ! Je ne voulais pas commencer en Moto2 trop vite, j’ai eu plusieurs opportunité ces deux dernières années, l’année dernière par exemple j’aurais vraiment pu mais j’ai préféré rester un peu plus longtemps là où j’étais pour continuer à m’améliorer, et surtout remporter le titre que j’attendais depuis si longtemps. En gagnant le Championnat AMA, je me suis senti meilleur, peut-être un peu plus mature également. Donc cette fois je me sens prêt, et je suis d’autant plus content que je suis dans un bien meilleur team que j’aurais pu l’être l’année dernière. Cela valait le coup d’attendre. J’ai visité les ateliers Caterham en Angleterre, et quand je vois à quel point ils font du bon travail, je ne peux être qu’excité.

  • Considérant ton parcours jusqu’à aujourd’hui, comment te prépares-tu à l’année prochaine ? Que penses-tu de la différence entre la Moto2 et ce que tu as toujours fait jusque là ?

Il y a une très grande différence, bien sûr, on ne peut pas comparer une 1000cc à une 600cc dans tous les cas. Mais en dehors de ça, les pneus sont les mêmes que sur ma Superbike, les freins également, donc même s’il s’agit d’un grand changement, je sais que je vais retrouver certaines similitudes plutôt rassurantes. Pour moi, la plus grosse difficulté va résider dans l’apprentissage des circuits, c’est ce que j’appréhende le plus, mais en général je suis plutôt bon pour apprendre vite. Normalement ça devrait bien se passer !

  • Tu seras le seul pilote Américain sur une Moto2 l’année prochaine, que ressens-tu à ce sujet ? 

C’est top ! Je serai le premier Américain à faire un Championnat du Monde Moto2 complet (Josh oublie de mentionner Kenny Noyes, pilote américain Moto2 en 2010 et 2011, NdR). Donc c’est un superbe aboutissement pour moi. Bien sûr, je pense que je vais me promener toute l’année avec une cible dans le dos (rires), car en étant le seul Américain en piste, beaucoup vont vouloir me battre à tout prix ! Mais je leur rendrai la tâche difficile ! Je suis très fier de représenter mon pays, c’est une expérience vraiment cool, beaucoup de mes fans et surtout beaucoup d’Américains vont se mettre à regarder la Moto2 parce qu’enfin, ils auront quelqu’un à encourager. C’est une bonne chose et je suis heureux qu’elle m’arrive à moi, cela va attirer beaucoup d’attention sur moi et sur l’équipe alors qu’elle est toute nouvelle, donc ce n’est que du positif.

  • Vu le nombre de GP qui a lieu aux USA, était-ce important, à ton avis, d’avoir un représentant Américain ?

Oui, vraiment. J’espérais jusqu’à la dernière minute que nous soyons deux ou trois en Moto2, mais finalement ça ne s’est pas fait. Heureusement, il y en a aussi en MotoGP ! Peut-être que si je me débrouille suffisamment bien cette saison, d’autres arriveront dans les années à venir et je serai content d’avoir ouvert la voie. J’espère qu’il y aura de plus en plus d’Américains en Championnat du Monde, car c’est un grand pays de la compétition moto.

  • Connais-tu un peu Nicky Hayden ? 

Un peu oui, en fait je suis pote avec son frère Roger. Mais Nicky est mon pilote favori depuis que je suis tout jeune, je l’admire énormément. J’espère que son avenir sera aussi brillant qu’il le mérite !

  • En 2014, tu seras coéquipier du Français Johann Zarco, l’as-tu déjà rencontré ?

Et bien la première fois c’était aujourd’hui, il y a seulement quelques heures ! Il est très sympa, son manager aussi. Ils m’ont dit qu’ils avaient déjà regardé plusieurs de mes courses à la télé pour regarder mon pilotage, et j’ai trouvé ça super cool ! Si nous arrivons à synchroniser nos emplois du temps et à trouver un créneau, j’aimerais bien qu’on puisse s’entraîner un peu ensemble, pour apprendre à se connaître. En tout cas il était vraiment sympa, beaucoup plus que ce que j’aurais cru à la base, j’avais un peu d’appréhension. On a parlé au moins vingt minutes, et ça a l’air d’un bon gars.

  • Et en tant que pilote, que penses-tu de lui ?

Il est bon, très bon ! Je pense que je le placerai comme mon objectif, il est bon et capable de gagner, donc si au départ j’arrive ne serait-ce qu’à le suivre, ce sera déjà très bien. J’ai énormément de respect pour lui et pour ce qu’il a réussi à faire en Mondial jusqu’à présent.

  • Quels-sont tes objectifs principaux pour la saison prochaine ? 

Les mêmes que d’habitude : gagner. Peu importe où tu vas, tu dois mettre la barre le plus haut possible pour y arriver. Peut-être que les gens vont penser que je suis fou ou prétentieux car je viens d’arriver, mais ce n’est pas ça. Il faut croire qu’on peut gagner pour en être capable, donc j’espère que je serai compétitif et que je prouverai à tout le monde que je suis en mesure d’être devant le plus rapidement possible.

L'équipe Caterham Moto2 (Suter) au complet composée de Josh Herrin, Johann Zarco, Johan Stigefelt (Team Manager) et Laurent Fellon. (Photo : Caterham Moto2)

L’équipe Caterham Moto2 (Suter) au complet composée de Josh Herrin, Johann Zarco, Johan Stigefelt (Team Manager) et Laurent Fellon. (Photo : Caterham Moto2)

-
Un grand merci à Josh Herrin pour sa gentillesse et sa disponibilité, ainsi que pour avoir répondu à nos questions.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...