Jérémy Guarnoni dresse un bilan positif de sa première sortie sur la Yamaha YZF-R1M

Rédigé par . Posté dans News, Superstock, WSBK.

Tagged: , , , , ,

Publié le 13/03/2015 avec Aucun Commentaire

Mardi et mercredi, l’équipe Trasimeno Yamaha a réalisé son premier test de pré-saison sur le circuit d’Alcarràs. L’occasion pour Jérémy Guarnoni de se retrouver au guidon de la nouvelle Yamaha YZF-R1 pour la première fois. Après son titre en catégorie Superstock 600 en 2010, le pilote français retrouve la marque aux trois diapasons et confie avoir été agréablement surpris.

« La R1 m’a fait forte impression, » déclare Guarnoni. « Rien qu’en mettant  les premiers coups de gaz, j’ai été surpris par le bruit du moteur qui est très similaire à celui de la Yamaha M1 en MotoGP. Moi qui roule sans boule quies, c’est fantastique. »

Après quelques tours de roue, Guarnoni s’est vite rendu compte du potentiel sa nouvelle monture en piste : « Après avoir terminé le rodage,  j’ai pu commencé à attaquer et à me rendre compte que la R1 est très bien née. L’agilité de la moto est bonne, le freinage excellent et le moteur est très doux à bas régime. Passé les 10.000 tours/min, on sent les 200 ch arriver rapidement. »

Premiers tours de roue pour Jérémy Guarnoni à Alcarràs. (Photo : Jérémy Guarnoni)

Premiers tours de roue pour Jérémy Guarnoni à Alcarràs. (Photo : Jérémy Guarnoni)

Pour l’équipe Trasimeno, ce test était placé sous le signe de la découverte. Nouvelle structure, nouvelle moto, nouveaux pilotes, seuls quelques réglages ont été modifiés afin de comprendre le comportement de la moto : « Nous avons découvert la moto avec peu de moyens pour travailler véritablement puisqu’elle était seulement prête depuis lundi. J’ai dû apprendre à connaître ma nouvelle structure. Nous avons simplement travaillé sur les réglages des suspensions sans toucher l’électronique car, pour le moment, nous n’avons pas les outils pour travailler ce point précis. »

Pour ce premier test, quelques rumeurs ont circulé au sujet des temps réalisés : la Yamaha YZF-R1 est-elle déjà aussi rapide que la Kawasaki  ZX-10R ?

« Je serais plus raisonnable par rapport à ce qui a été avancé, » répond Guarnoni. « Je dirais simplement que la moto est aussi rapide que la Kawasaki en version Superstock sur laquelle j’avais roulé durant la saison 2013. À cette époque, je roulais en 1’35.5. Cette semaine, nous tournions en 1’35.1. C’est une très bonne performance étant donné que c’était notre tout premier test avec une moto seulement équipée d’une ligne d’échappement différente par rapport à la moto d’origine. »

Depuis l’épreuve finale du WSBK au Qatar la saison dernière, le pilote toulousain n’a pas fait l’impasse sur sa préparation afin d’être prêt pour la première épreuve à Aragón le mois prochain : « La trêve hivernale a été très longue. Nous avons passé près de 4 mois sans rouler car nous n’avions pas de moto jusqu’à aujourd’hui. J’ai donc fait beaucoup de motocross à hauteur de 2 à 3 sessions par semaine. Il semble que je n’aie pas perdu mon feeling si on analyse mes temps réalisés cette semaine à Alcarràs. J’ai également travaillé mon physique grâce à la boxe et à des renforcements musculaires avec l’aide de Sport Pro Santé. »

L’équipe Trasimeno est à Aragón aujourd’hui pour un deuxième test privé puis l’équipe, engagée aussi en CIV, se déplacera à Misano le 27 mars prochain pour participer au premier test officiel du Championnat italien.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...