Guillaume Antiga, le « Moustic » de la catégorie STK600

Rédigé par . Posté dans News, Superstock, WSBK.

Tagged: , , ,

Publié le 09/04/2015 avec Aucun Commentaire

Ce n’est pas moins de 4 pilotes français qui participeront au Championnat d’Europe Superstock 600 cet saison. Parmi ces pilotes, il y a Guillaume Antiga, surnommé « Moustic », âgé de seulement 17ans dont la carrière est déjà bien remplie. Après s’être confronté aux niveaux Français et Espagnol, Antiga rejoint l’Europe. Le Français originaire du Sud-Ouest a signé pour deux saison au sein de l’équipe MTM et disposera d’une Kawasaki ZX-6R. Pour Antiga, l’objectif est une saison pour apprendre et une autre pour gagner.

  • Qui est Guillaume Antiga ? Peux-tu nous décrire brièvement ton parcours ?

J’ai commencé par le MotoCross à l’âge de 7ans. En visionnant un Grand Prix à la télévision, j’ai su que cette discipline me plairait beaucoup plus. J’ai donc intégré l’école de pilotage d’Albi. Dès ce moment là, on a remarqué que j’étais assez rapide pour débuter la compétition d’abord par la MiniBike Academy puis, vers l’âge de 8ans, en Championnat Catalan 50cc. Je suis ensuite passé en 70cc pour deux saisons. L’année suivante, je suis rentré dans le Championnat MotoDes (Espagne) en 80cc que je termine en 6ème position. En 2012, je rejoins le Championnat de France à l’issue duquel je termine 2ème en 125cc. Je suis alors retourné en Espagne pour participer au Championnat PréMoto3 mais la saison s’est terminée prématurément en raison de problèmes avec l’équipe. N’ayant pas le budget de m’engager en Moto3, j’ai fait le choix du Trophée Pirelli 600 que je remporte avec 4 victoires à la clé. J’ai donc eu la possibilité de participer à l’épreuve du Superstock 600 à Magny-Cours la saison dernière grâce au soutien de Kawasaki Europe et de Fabien Raulo au sein de l’équipe MTM.

  • L’équipe MTM a donc décidé de te garder cette saison, de quels soutiens disposeras-tu dans l’équipe ?

L’équipe a apprécié ma prestation et m’a proposé un contrat sur deux saisons en Championnat Européen Superstock 600. L’équipe bénéficie d’un soutien de Kawasaki BeNeLux et si tout se passe bien, nous pourrons être éventuellement aidés par Kawasaki Europe. J’en profite d’ailleurs pour remercier tous mes partenaires qui ont pu rendre cela possible cette saison.

  • Quand ont-été tes premiers tours de roue avec l’équipe durant l’intersaison ?

Il y a 3 semaines, nous sommes allés à Aragón pour un premier test. Tout s’est plutôt bien passé et nous avons réalisé de très bons chronos. Nous n’avons pas vraiment d’éléments de comparaison, nous verrons en configuration course cette semaine.

  • Une équipe étrangère dans un Championnat Européen, comment se passent les relations avec ton équipe ?

Nous nous entendons bien. Nous arrivons à nous comprendre même si c’est une équipe étrangère. Les tests ont servi à faire des chronos mais aussi à mieux nous comprendre et à travailler ensemble. Dès les premières séances, nous avons eu un bon feeling. La moto fonctionne parfaitement. Tous ces facteurs ne peuvent qu’annoncer du bon pour la saison qui arrive. Maintenant, il faut travailler au maximum pour progresser et terminer au plus haut du classement.

  • Quels sont tes objectifs pour cette première saison ?

Je vais tout faire pour terminer le plus souvent sur le podium si cela est possible. Mon objectif en fin de saison est de terminer dans le Top5 final afin d’être en mesure de jouer le titre en 2016.

  • Tu seras le 4ème Français engagé cet saison aux côtés de Mathieu Marchal, Anthony Dumont et Hugo Clere, est-ce un challenge supplémentaire ?

Il y a toujours une fierté de terminer premier pilote français. Mais ce sont de très bons pilotes rapides voire très rapides sur certains circuits. Encore une fois, mon objectif est de figurer dans le groupe de devant. Être meilleur français est toujours un bonus. Cette saison sera surtout une saison d’apprentissage pour construire la saison 2016.

  • Parmi les pilotes engagés cette saison, quel est, selon toi, celui qui représente la plus grande menace pour le titre ?

Toprak Razgatlıoğlu sera l’un des plus sérieux adversaires du plateau cette saison car il est très rapide comme on a pu le voir à Magny-Cours la saison dernière alors qu’il était wildcard comme moi. Il y aura aussi Andrea Tucci ou en encore Niki Tuuli. Dans tous les cas, ne connaissant pas mon niveau par rapport aux autres, tout pilote inscrit sera un adversaire potentiel dès la première épreuve.

  • Quel programme de préparation physique t’es-tu imposé cet hiver ?

Je suis un programme physique de renforcement musculaire pour éviter de prendre de la masse. Je fais beaucoup de cardio et un peu de natation.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...