GP d’Indianapolis 2013 : points-clés de la course à l’Indy Motor Speedway

Rédigé par et . Posté dans Moto2, Moto3, MotoGP, MotoGP, News.

Publié le 16/08/2013 avec Aucun Commentaire

À l’approche du GP Red Bull d’Indianapolis, OffBikes vous propose une présentation du tracé ainsi que quelques pronostics et statistiques par catégorie.

Le circuit

L’Indy Motor Speedway d’Indianapolis, circuit ovale sur la base d’une forme rectangulaire, existe depuis 1909 et est de ce fait la deuxième plus vieille piste au monde après celle de Milwaukee Mile. Lors de la première course automobile, en août 1909, de graves accidents eurent lieux, dus à la mauvaise qualité de la piste, obligeant alors à paver entièrement le tracé. De nos jours, seul un yard, soit un peu moins d’un mètre, de cette piste pavée a été conservée, symbolisant la ligne de départ du circuit à présent surnommé « The Brickyard »
La circuit routier intérieur, appelé « infield road race » et aménagé pour accueillir les courses de Formule 1 à partir de l’année 2000, inclut des parties de l’ovale, afin d’obtenir un circuit de 16 virages et d’une longueur de 4,216 Km.
Ainsi, le circuit d’Indianapolis reçoit la deuxième manche américaine du Championnat du Monde MotoGP depuis 2008, après que d’importants travaux aient été réalisés.

Vue aérienne de l'International Speedway à Indianapolis

Vue aérienne de l’International Speedway à Indianapolis (Photo : Autoweek.com)

-
MotoGP

La fin de la première partie de saison fut très compliquée pour Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo.
Tous deux blessés à la clavicule, ils ont été contraints de déclarer forfait pour le GP d’Allemagne, et ont limité les conséquences de leurs blessures lors du GP des Etats Unis à Laguna Seca en se plaçant aux 5ème et 6ème places.

Cependant, après trois semaines de repos ou presque, les deux Espagnols semblent avoir un peu récupéré de leurs blessures respectives, même si Jorge Lorenzo a récemment annoncé qu’il se sentait physiquement fatigué et que la période qui arrive avec trois Grand Prix qui s’enchainent serait probablement compliquée pour lui. Lorenzo sera tout de même un élément fort de cette course à Indianapolis, ayant déjà prouvé qu’il pouvait rouler avec la douleur lors du GP des Pays Bas et lors du GP des Etats Unis à Laguna Seca.
De plus, les tests réalisés avec Yamaha sur le circuit de Brno en République Tchèque lui ont permis de tester sa condition physique, et l’ont quelque peu boosté pour la course à venir.

Dani Pedrosa se sent mieux également, mais comme son compatriote, il aura besoin d’un peu plus de temps pour recouvrir 100% de ses moyens. Il aura surtout profité de cette période de trêve pour faire du travail de physiothérapie afin de se préparer pour le reste de la saison. A l’inverse de Lorenzo avec Yamaha, les pilotes du Team Repsol Honda  n’ont pas effectué d’essais cet été et il faudra surement un peu de temps a Dani Pedrosa sur la RCV213 pour reprendre ses repères et tester son épaule.

Premiers virage après le départ de la course MotoGp lors du GP d'Indianapolis en 2012

Premiers virage après le départ de la course MotoGp lors du GP d’Indianapolis en 2012 (Photo : Imotortimes.com)

Marc Marquez, leader du Championnat du Monde avec 16 points d’avance sur Pedrosa et 26 sur Lorenzo, aborde sereinement la course d’Indianapolis. En effet, peu de monde attendait le jeune Espagnol à un tel niveau pour sa première saison en MotoGP. Malgré tout, Marquez se sent tout de même sous pression mais reste confiant pour le reste de la saison dans laquelle vont s’enchainer les GP d’Indianapolis, le GP de République Tchèque et le GP de Silverstone. Dans la course au titre, la moindre erreur du jeune Espagnol pourrait lui coûter rapidement des places au Championnat, mais avec ses huit podiums sur les neufs possibles, Marquez a de quoi être confiant.

Valentino Rossi, 4ème au championnat avec ses vingts points de retard sur Lorenzo, aborde également la course d’Indianapolis avec confiance. Pour rappel, l’italien nonuple champion du monde a réalisé trois podiums dont une victoire sur les trois dernières courses avant la trève. Ainsi, il compte bien continuer sur sa lancée, d’autant plus que les essais réalisés a Brno lui on permis de tester plusieurs configurations sur sa M1. Même s’il indique lui même qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour lui et son team, cette manche à Indianapolis promet d’être passionnante pour l’Italien.

Cal Crutchlow a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines. En effet, les rumeurs de transfert devenant de plus en plus persistantes lors des dernières courses précédant la trêve, son choix de team pour les prochaines saisons se devait d’être rapidement annoncé. C’est maintenant chose faite : Crutchlow sera pilote officiel Ducati pour les saisons 2014 et 2015. Il reste maintenant au Britannique les quelques courses saison pour être premier pilote Yamaha Tech 3 à remporter une course MotoGP. Cette hypothétique victoire serait bien évidemment perçue comme le cadeau de départ du Britannique envers son team actuel.
Historiquement, Crutchlow n’a terminé la course sur « The Brickyard » que lors de sa première saison en 2011, se classant en 11ème position.

Le Français de la catégorie.

Randy de Puniet a profité de la trêve estivale pour continuer de préparer le retour de Suzuki, et est parti sur le circuit de Motegi afin d’y effectuer deux journées de tests. Il a ainsi pu évaluer de nouvelles modifications dont un châssis qui servira de base pour les prochains essais prévus sur le circuit de Misano le 18 Septembre prochain.
Concernant la manche d’Indianapolis, Randy va tenter de faire oublier son mauvais résultat de la course  de Laguna Seca qu’il n’est pas parvenu à terminer.

« Cette semaine, qui précède Indianapolis, j’ai décidé de passer quelques jours au Ranch de Colin Edwards avec Aleix (Espargaro, NdR) et Gino (Borsoi, NdR). C’est une excellente façon de s’amuser tout en reprenant le pilotage, et d’entamer très fort la seconde partie de cette saison » explique Randy. « Nous avons eu un problème mécanique lors du GP de Laguna Seca, alors la première chose que nous devrons faire en arrivant à Indianapolis et de veiller à ce qu’à cela ne se reproduise pas, afin de partir du bon pied ce week-end. Les neuf premières courses de la saison n’ont pas été simples, alors c’est le moment de tourner la page et de continuer à travailler tout aussi dur pour obtenir le bon feeling sur la moto. Je crois énormément au travail de toute l’équpe, et je sais que tôt ou tard, nous serons à nouveau très compétitifs. Indianapolis est un circuit très intéressant sur lequel j’ai eu un excellent feeling l’année passée, alors espérons que ce soit également le cas ce week-end ! »

Avec 5 points de retard au championnat sur Hector Barbera et 33 points de retard sur son coequipier Aleix Espargaro, Randy est actuellement 15ème du classement général.

Moto2

Cette seconde partie de saison sera le sprint final dans la course au titre Moto2. Pour rappel, après un début de saison difficile, Pol Espargaro s’est fait distancer par le britannique Scott Redding qui a, lui, parfaitement géré son début de saison, s’imposant lors du GP de France et du GP d’Italie. Depuis, l’Espagnol se démène pour réduire l’écart, et a remporté le GP de Catalogne ainsi que le GP des Pays Bas. Ainsi, Redding ne dispose plus que de 23 points d’avance sur son poursuivant.

Le duel reprendra donc lors du GP à Indianapolis et s’annonce passionnant. Enfin, les deux pilotes pourront ne s’occuper que de leur lutte pour titre, la saison 2014 étant déja réglée pour eux. En effet, Espargaro sera le remplaçant de Cal Crutchlow chez Yamaha Tech 3, tandis que Redding s’est contenté d’affirmer qu’il serait bien présent en MotoGP l’an prochain, sans pour autant révéler le team qui l’accueillera.

D’un point de vue statistiques, Pol Espargaro a toujours connu le podium sur ce circuit, remportant sa première victoire en carrière lors de l’édition 2009, lorsqu’il roulait encore en 125cc.
Redding, quant à lui, n’a pas un palmarès aussi fourni à Indianapolis, ne parvenant à atteindre le podium qu’une seule fois, en 2010.

Derrière les deux leaders, Esteve Rabat, qui se remet d’une fracture de la cheville, est toujours 3ème au championnat avec 32 points de retard sur son coéquipier Espargaro. Ayant limité les dégâts suite à sa blessure en terminant en 14ème position de la dernière manche, Rabat compte bien recoller au championnat et renouer avec la victoire comme lorsqu’il remportait la course Moto2 durant le GP d’Espagne à Jerez.

« Après ma chute lors des essais du Sachsenring, ma cheville gauche était très douloureus et la course a été très difficile, ce qui m’a coûté beaucoup de points au Championnat » regrette le pilote du du Team Tuenti HP40 Pons« Quatre semaines plus tard, je me sens beaucoup mieux, et je veux me rattrapper à Indianapolis où j’ai toutes mes chances de réduire l’écart avec Pol et Scott, voir d’aider Pol à se rapprocher de Scott. Indianapolis est un tracé difficile du fait des différents revêments, et je n’y ai pas spécialement brillé l’année dernière, mais cette année est différente et je peux réellement espérer faire une bonne course. »

À Indianapolis, Rabat a connu des résultats en dent de scie : tantôt sur le podium en 2011, tantôt en 11ème position en 2012. Gageons que la trêve lui ait permis de se rétablir pour rajouter un peu de piquant dans cette seconde partie de saison.

Dominique Aegerter à la lutte avec Mika Kallio durant la course Moto2 lors du GP d'Indianapolis en 2012 (Photo : indianapolismotorspeedway.com)

Dominique Aegerter à la lutte avec Mika Kallio durant la course Moto2 lors du GP d’Indianapolis en 2012 (Photo : indianapolismotorspeedway.com)

Respectivement à 5 et 7 points, Dominique Aegerter et Mika Kallio complètent le Top 5 du championnat Moto2. Avec un podium lors du GP des Pays Bas, et grâce à sa régularité lors des autres courses, Aegerter remonte petit à petit au classement général. A Indianapolis, le pilote Suisse a toujours été en mesure de terminer sa course dans les points. Il devrait en être de même cette année également.
Quant à Mika Kallio, il a connu une fin de première moitié de saison très compliquée. Après ses podiums lors du GP des Amériques à Austin et du GP de France au Mans, Kallio a réalisé des résultats en extrêmement irréguliers : Il se place dans le Top 5 en Italie et aux Pays Bas, mais ne se classe que 9ème en Catalogne et 13ème en Allemagne. La trêve était donc necessaire pour le pilote Finlandais afin de ne pas se perdre lors du reste de cette saison Moto2.

Les Français de la catégorie.

Actuellement en 6ème position au classement général Moto2, avec 14 points de retard sur Kallio, Johann Zarco se bat pour rester au contact des hommes forts du Championnat. Sa course en Allemagne ne lui permis d’accrocher qu’une décevante 11ème position. La manche d’Indianapolis devrait marquer son grand retour aux avants postes.

Mike DiMeglio est quant à lui 20ème au championnat avec 18 points. La trêve aura été l’occasion pour Mike de faire plusieurs journées de roulage, afin de trouver de nouveaux réglages sur sa Motobi. À Indianapolis, Mike n’a pas remporté de points depuis 2010 ou il terminait en 12ème position. L’année précédente en 2009, lors de sa première saison en catégorie Moto2, il réalisait une superbe course et finissait au pied du podium.

Enfin, Louis Rossi est 3ème pilote Français au classement général, se plaçant en 22ème position avec 4 points. Après l’Allemagne, Louis partait en vacances sur une note négative avec une 22ème position acquise dans la difficulté.
Les batteries rechargées, Louis est fin prêt pour se remettre en quête de bons résultats, qui lui permettraient de marquer à nouveau des points au Championnat.

Moto3

Avec ses huit podiums en autant de courses, dont quatre victoires, Luis Salom est en tête du Championnat Moto3 avec quatorze points d’avance sur Maverick Viñales. Ses trois dernières victoires en Italie, Catalogne et Pays Bas, font preuve de sa suprématie.

Avec le rythme imposé par Salom, les autres pilotes ne sont contraints qu’a régulièrement se départager les autres places du podium. A ce jeu la, Viñales est celui qui a le plus réussi. En deuxième position au classement général, l’Espagnol est parvenu lui aussi à monter sur le podium lors de toutes les courses de cette saison Moto3, dont deux victoires lors du GP d’Espagne et du GP de France.

En troisième position du Championnat, Alex Rins reste celui qui a stoppé la série de victoire de Salom lors du GP d’Allemagne. Rins, dont la victoire au Sachsenring était sa deuxième de la saison, possède 16 points de retard sur Viñales. Il pourrait également devenir le cinquième plus jeune pilote de la catégorie Moto3/125cc à remporter deux courses successivement dans le cas ou il s’imposerait à Indianapolis.

La lutte fait rage durant la course Moto2 lors du GP d'indianapolis en 2012 (Photo : indianapolismotorspeedway.com)

La lutte fait rage durant la course Moto2 lors du GP d’indianapolis en 2012 (Photo : indianapolismotorspeedway.com)

4ème au classement général avec 61 points de retard sur le trio de tête, Jonas Folger a du lutter avec une blessure lors de sa course nationale en Allemagne, ne lui permettant de ne terminer qu’a la 8ème position. A Indianapolis, Folger retrouvera le circuit sur lequel il est monté pour la première fois sur le podium en tant que pilote du team Aspar, qu’il avait rejoint en cours d’année. Cette saison, Folger a déjà connu le podium lors du GP d’Espagne à Jerez.

Enfin, Alex Marquez est actuellement en 5ème position du Championnat avec 11 points de retard sur Folger. Pour sa deuxième saison en Moto3, le jeune frère de Marc Marquez est toujours à la recherche de son premier podium en carrière. Son meilleur résultat est une 4ème position, qu’il a réalisé a deux reprises, au Qatar et en Catalogne.

Les Français de la catégorie.

Alexis Masbou, 9ème du Championnat, peut espérer se rapprocher du Top 5 en cas de bon résultat. En effet, il n’est seulement qu’à respectivement 4 et 5 points de Brad Binder et Jack Miller. Malheureusement, un problème électrique rencontré lors du tour de reconnaissance l’a contraint à rester dans son box lors du GP d’Allemagne. A Indianapolis, Alexis va tout faire pour faire oublier cette mauvaise expérience et souhaite naturellement renouer avec les points.

Alan Techer, 2ème Français engagé sur la saison Moto3, est 22ème au championnat avec 3 points. La fin de la première partie de saison a été compliquée, mais Alan est tout de même parvenu à terminer les GP des Pays Bas et d’Allemagne en 18ème et 19ème position. L’année passée, Alan ne terminait pas sa course lors du GP d’Indianapolis.

Alors qu’il était présent en Allemagne en tant que remplaçant de Danny Webb, Jules Danilo sera de nouveau sur le plateau Moto3 pour cette épreuve d’Indianapolis. Une occasion rêvée pour le jeune Français d’acquérir toujours plus d’expérience dans ce milieu très exigent qu’est la compétition moto.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...