GP de Malaisie 2016 (MotoGP, Q1/Q2) : Dovizioso en pole, Baz dans le Top 10

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , ,

Publié le 29/10/2016 avec Aucun Commentaire

Le Circuit International de Sepang offre traditionnellement des conditions difficiles combinant de fortes averses, chaleur et humidité. Cette édition 2016 ne déroge pas à la règle…

5e pole position pour Andrea Dovizioso en MotoGP, la 2e cette saison. (Photo : Ducati)

5e pole position pour Andrea Dovizioso en MotoGP, la 2e cette saison. (Photo : Ducati)

Si vous avez manqué le début…

Habituellement, le soleil brille le matin et les averses font leur apparition l’après-midi. Vendredi, la pluie est venue se mêler aux hostilités durant l’après-midi, ne laissant que la FP1 sur le sec aux pilotes MotoGP.

Marc Marquez s’est imposé au classement combiné des deux premières séances, mais le nouveau Champion MotoGP souffrait d’une gastroentérite l’obligeant à faire l’impasse sur la deuxième séance sur le mouillé, « Ce matin, je ne me sentais pas très bien, » explique Marquez qui a pourtant dominé la FP1. « J’ai une gastro depuis deux jours. Mais j’ai pu faire mes runs même si je n’étais pas à 100% de mes capacités. Cependant, après la séance, j’ai commencé à me sentir plus mal, car cette maladie vous déshydrate. Lorsque nous avons vu l’état de la piste l’après-midi, nous avons pris la décision de rester au stand. Comme ça, je récupère des forces pour demain samedi et surtout pour la course de dimanche. »

L’Espagnol a signé son meilleur temps en 2’01.210, un chrono moins rapide que les précédents records. La piste de Sepang a subi d’importantes modifications en début d’année. Le revêtement a été changé et le profil de certaines courbes a été modifié, « Je pense que le nouvel asphalte sèche beaucoup moins vite que le précédent, » nous expliquait Loris Baz en fin de journée vendredi. « Le dernier virage ne demande pas réellement une nouvelle trajectoire, il faut simplement être prudent au freinage. Il y a une petite modification au deuxième virage qui nous est plutôt bénéfique, car il n’y a plus la bosse qui posait problème par le passé. En dehors de cela, ce ne sont pas de grands changements au niveau du pilotage. »

Valentino Rossi partage l’avis du Français au sujet du nouveau tracé. La Yamaha de l’Italien a souffert vendredi, « Là où nous avons le plus souffert, ce sont lors des conditions mixtes. Alors j’espère que ce sera complètement sec ou détrempé sur le reste du week-end, » confie Rossi. « Le nouveau tracé y est pour beaucoup. La nouvelle surface est bonne et il y a moins de bosses. Mais elle sèche aussi plus lentement et elle est très sombre si bien que l’on a du mal à identifier les zones d’humidité restantes.« 

Rossi a conclu la première journée avec le cinquième temps derrière Andrea Iannone, Scott Redding et Maverick Viñales et devant la Ducati GP14.2 de Hector Barbera. On notera aussi la 13e place de Cal Crutchlow, le récent vainqueur à Phillip Island, « J’ai commis une erreur tactique ce matin. Nous testions quelque chose pour Honda. Je n’ai pas pu forcer au maximum. J’ai dû être prudent. En sortant, j’étais troisième et en rentrant j’étais 13e après que tout le monde ait mis des pneus neufs. Nous savons que ce n’est pas la façon d’aller vite. Je suis en Q1 pour le moment et demain le temps ne s’annonce pas si bon. Je suis déçu. »

Le pilote LCR a pu améliorer son meilleur temps de la veille ce samedi matin en FP3, mais pas sa place au classement. Il devra une nouvelle fois passer en Q1. On notera qu’à Phillip Island, il est devenu le premier pilote passé par la Q1 à remporter la course le dimanche.

Dani ne prend pas sa retraite, c’est certain. Ces rumeurs sont complètement fausses [...]. C’est un manque de respect pour le pilote.

Cal Crutchlow – Sepang 2016 (vendredi)

En passant, le Britannique dément toutes les rumeurs au sujet de la retraite de Pedrosa lancées par nos confrères de Speedweek vendredi ainsi que de son passage dans l’équipe Honda Repsol, « Ces rumeurs sont complètement fausses. Comme je l’ai dit après la chute de Dani, il est décevant de voir tout le monde tirer des conclusions avant même qu’il ait terminé sa chute, avant même que l’hélicoptère l’ait évacué du circuit. D’une, cela est un manque de respect pour le pilote. Et de deux, ce n’est ni dans mes plans ni dans ceux de Livio [Suppo]. Si cela est le cas, nous en discuterons en interne.« 

« Dani ne prend pas sa retraite, c’est certain. Une fracture de la clavicule n’est qu’une fracture de la clavicule. Tout le monde se casse la clavicule tout le temps et ce n’est pas une blessure qui menace la carrière du pilote. » De son côté Suppo rassure, « Dani fait tout pour revenir à Valencia. Nous n’en sommes pas certains pour le moment, car il a encore quelques semaines pour récupérer.« 

Ce matin, c’est Maverick Viñales qui signe le meilleur temps en 1’59.947, sous les 2’00, devant Marc Marquez, Jorge Lorenzo qui a souffert des conditions mixtes vendredi, Rossi, Barbera, Iannone, A. Espargaro, Dovizioso, P. Espargaro et Bautista qui place son Aprilia en Q2 une fois encore.

Crutchlow, Smith, Redding et Petrucci figurent parmi les grands perdants dans ces conditions et se retrouvent relégués en Q1.

Crutchlow en Q1, Viñales en pole position

En Q1, le premier run est d’abord été marqué par la chute de Bradl. Une première joute durant laquelle Baz joue les gros bras en menant les débats avant, hélas, de partir à la faute dans le virage 2, dans une figure qui rappellerait de mauvais souvenir à Tom Sykes. 

Baz à terre, Crutchlow a le champ libre pour prendre la tête des opérations à cinq minutes du drapeau à damiers. Le pilote LCR fait dans la démonstration en signant un chrono en dessous des 2’12 au tour, rejetant son second à plus d’une seconde. Celui-là est un Baz qui réussit à passer en finale malgré sa chute et pour 14 millièmes devant Smith.

Sur un piste sèchante, le choix des pneus à utiliser en Q2 est difficile. Dovizioso, Rossi et A. Espargaro prennent l’avantage en début de séance. Lorenzo se mêle aux hostilités. Crutchlow part à la faute à trois minutes de la conclusion une fois encore. Il sera suivi plus tard par A. Espargaró. Mais le Britannique parvient à repartir pour s’assurer la cinquième place au classement à l’arrivée.

Meilleure qualification en Grand Prix pour Loris Baz.

Meilleure qualification en Grand Prix pour Loris Baz. (Photo : Loris Baz)

De son côté, Dovizioso assure sa seconde pole position de l’année avec un chrono de 2’11.485. Le pilote Ducati est suivi par Rossi qui vole la deuxième place à Lorenzo en fin de parcours. Márquez est repoussé en seconde ligne avec le quatrième temps tandis que Iannone sixième complète le deuxième ligne.

Le  Top 10 est fermé par Baz. C’est la meilleure qualification de carrière pour le Français. P. Espargaro et Hector Barbera complètent la première partie de la grille.

Classement

Pos. Pilote Moto Temps Ecart
1 Andrea Dovizioso Ducati 2’11.485 -
2 Valentino Rossi Yamaha 2’11.731 0.246
3 Jorge Lorenzo Yamaha 2’11.787 0.302
4 Marc Márquez Honda 2’11.874 0.389
5 Cal Crutchlow Honda 2’12.558 1.073
6 Andrea Iannone Ducati 2’12.598 1.113
7 Aleix Espargaró Suzuki 2’12.869 1.384
8 Maverick Viñales Suzuki 2’12.981 1.496
9 Álvaro Bautista Aprilia 2’13.325 1.840
10 Loris Baz Ducati 2’13.452 1.967
11 Pol Espargaró Yamaha 2’13.707 2.222
12 Héctor Barberá Ducati 2’13.973 2.488
13 Bradley Smith Yamaha 2’12.898 1.413
14 Jack Miller Honda 2’12.907 1.422
15 Danilo Petrucci Ducati 2’13.776 2.291
16 Stefan Bradl Aprilia 2’13.850 2.365
17 Hiroshi Aoyama Honda 2’14.179 2.694
18 Scott Redding Ducati 2’14.433 2.948
19 Eugene Laverty Ducati 2’14.769 3.284
20 Yonny Hernández Ducati 2’14.786 3.301
21 Tito Rabat Honda 2’15.894 4.409
Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...