GP de Malaisie 2015 (MotoGP) : Valentino Rossi et Marquez font oublier la victoire de Dani Pedrosa

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , ,

Publié le 25/10/2015 avec Aucun Commentaire

Le suspens était à son comble pour cette avant-dernière épreuve de la saison sur le circuit de Sepang. Aussi bien sur la piste qu’en dehors, la pression était plus que palpable aussi bien pour Valentino Rossi que pour Jorge Lorenzo. Avant l’entame de la course, les deux pilotes étaient séparés de 11 points au Championnat.

La saison MotoGP atteint son climax

Mises à mal par Valentino Rossi jeudi lors de la conférence de presse, les relations qu’entretiennent désormais Marc Marquez et le pilote Yamaha ne sont plus si idylliques que par le passé. Pour rappel, Rossi est persuadé que Marquez a délibérément ralenti le rythme de la course à Phillip Island pour en changer l’issue à l’avantage de Jorge Lorenzo.

Et comme si les entrevues qui se multiplient depuis ces accusations ne suffisaient pas, le comportement en piste des deux pilotes en dit long sur leur relation. Durant la FP3, on a pu apercevoir Marquez et Rossi cherchant à s’éviter. Marquez est resté courtois en conférence de presse, « La FP3 est très importante pour les qualifications, je n’ai simplement pas eu envie de donner mon aspiration à un autre pilote. » À cela Rossi répond qu’ »il est tout à fait normal d’avoir ce genre de comportement et qu’il n’y a aucune raison particulière à ce qui s’est passé.« 

Toutefois, si Marquez n’a pas donné sa roue à Rossi, certains se sont rendu compte qu’il l’a donné à Lorenzo durant la Q2. Le pilote Honda expliquera ensuite que sa stratégie de trois runs durant la qualification l’a contraint à sortir en même temps que d’autres pilotes dont Lorenzo, « J’ai forcé sur le premier tour, mais je n’étais pas à mon maximum. » expliquait Marquez hier soir à nos confrères espagnols de as.com.

Malgré ces événements, Rossi est parvenu à prendre l’ascendant sur son rival Jorge Lorenzo lors de la qualification en le privant d’une première ligne pour seulement 0,011s au classement. Souffrant de problèmes de frein en FP4, Lorenzo a chuté, sa troisième chute de la saison seulement. Face à Rossi, Lorenzo peut probablement compter sur les Honda officielles dont le rythme est supérieur. Dani Pedrosa a assommé la concurrence avec temps proche de la barre des 1’59. Grâce à la chaleur et l’humidité de Sepang, le moteur de la RC213V est moins agressif sur les sorties de virages et cela tourne à l’avantage des deux pilotes qui souffre d’un surplus de puissance depuis le début de saison.

De son côté, Marquez a été très clair, « Je ferai ma course sans me soucier des autres, pour mon équipe et pour mes sponsors. », et il n’a pas menti.

Dani Pedrosa remporte une victoire majestueuse à Sepang. (Photo : Honda)

Dani Pedrosa remporte une victoire majestueuse à Sepang. (Photo : Honda)

Une course INCROYABLE

Les trois premières lignes ont opté pour le même choix de pneus : médium avant et arrière. Un facteur à retirer de l’équation dans la course au titre.

Le meilleur départ cette course palpitante est réalisé par Dani Pedrosa qui vire en tête devant Marc Marquez. Jorge Lorenzo est relégué en 6e position, une position inhabituelle pour le Majorquin au départ d’une course. Il reprend aussitôt l’ascendant sur les deux pilotes Ducati pour revenir au contact de son coéquipier alors en 3e position. Rossi se montre insistant sur Marquez, mais la menace vient de derrière puisque Lorenzo prend l’avantage sur son coéquipier.

Andrea Iannone, l’homme de la course à Phillip Island, abandonne au deuxième tour sur problème mécanique laissant son coéquipier au pied du podium derrière le groupe de tête. Il faut attendre le quatrième tour pour que Rossi porte sa première attaque sur Marquez.

Marquez insiste et mène la vie dure à Rossi, osant des dépassements à chaque virage. Bien que Rossi insiste pour combler l’écart sur Lorenzo, Marquez continue son festival jusqu’à ce que Rossi décide de ralentir délibérément pour tenter de faire tomber Marquez. Malheureusement, Rossi parvient à ses fins et Marquez chute, il sera contraint à l’abandon. Cet incident entre les deux pilotes a été évalué après la course par la Direction.

Devant, Pedrosa fixe le rythme de la course avec une avance confortable de plus de deux secondes sur Lorenzo seul en 2e position. Rossi pointe à plus de 7 secondes derrière son coéquipier. Le podium final ne bougera pas jusqu’à l’arrivée. Pedrosa remporte sa 51e victoire en mondial, la 100e d’un pilote espagnol en MotoGP.

Après analyse de cet incident, la Direction de Course a décidé de ne pas pénaliser Rossi sur ses points au classement. Cependant, l’Italien écope de trois points de pénalité sur son « carnet ». Ajoutés au point que la Direction lui a imposé à Misano, Rossi se verra donc dans l’obligation de partir du fond de la grille lors du prochain Grand Prix à Valencia. Au moment d’écrire ces lignes, l’équipe Yamaha a fait appel de cette décision.

Classement

Pos. Pilote Moto Temps/Ecart
1 Marc MARQUEZ Honda 40’33.849
2 Jorge LORENZO Yamaha +0.249
3 Andrea IANNONE Ducati +0.930
4 Valentino ROSSI Yamaha +1.058
5 Dani PEDROSA Honda +5.062
6 Maverick VIÑALES Suzuki +6.800
7 Cal CRUTCHLOW Honda +9.375
8 Pol ESPARGARO Yamaha +18.401
9 Aleix ESPARGARO Suzuki +20.039
10 Bradley SMITH Yamaha +20.657
11 Scott REDDING Honda +21.846
12 Danilo PETRUCCI Ducati +22.840
13 Andrea DOVIZIOSO Ducati +29.168
14 Alvaro BAUTISTA Aprilia +37.244
15 Jack MILLER Honda +40.192
16 Hector BARBERA Ducati +48.263
17 Yonny HERNANDEZ Ducati +48.572
18 Loris BAZ Yamaha Forward +48.677
19 Eugene LAVERTY Honda +50.201
20 Mike DI MEGLIO Ducati +50.262
21 Stefan BRADL Aprilia +50.277
22 Toni ELIAS Yamaha Forward +1’20.942
23 Anthony WEST Honda +1’23.454
Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...