GP d’Indianapolis 2015 (Preview) : Marc Marquez au dessus, Johann Zarco confiant et Danny Kent veut s’échapper

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , , ,

Publié le 09/08/2015 avec Aucun Commentaire

MotoGP

Si vendredi, la victoire semblait se jouer entre Jorge Lorenzo et Marc Marquez, dominateurs sur les deux premières séances libres, la donne a changé samedi. En plus d’être en tête du classement combiné FP1-3, le pilote Honda a littéralement dominé la FP4, reléguant Lorenzo à plus de six dixièmes en configuration course et sur pneus usés. Les courbes de leur simulation de course durant la FP4 montre un net écart en faveur de Marquez, roulant dans un rythme en 1’32.

Marc Marquez a un nette avantage sur ses rivaux en configuration course.

Marc Marquez a un net avantage sur ses rivaux en configuration course.

Durant la Q2, Marquez n’aura pas été menacé une seule fois par ses rivaux. Une fois avoir bouclé son meilleur temps, il s’est permis de rentrer au box et d’attendre plusieurs minutes avant d’en ressortir pour signe de nouveau un temps apparemment inaccessible pour les autres. En conférence de presse, Marquez reste modeste, « Hier, Jorge était très rapide, mais nous avons réduit l’écart aujourd’hui pour tourner dans un rythme similaire. » Pourtant, Lorenzo déclarait, « Je pense que nous avons un bon rythme et nous n’avons pas amélioré comme nous le souhaitions. Nous avons le warm up pour essayer certains réglages. »  Ce qui inquiète Lorenzo est le rythme de Marquez en début de course, « Être sur la première ligne était vital pour nous parce que demain, Marc peut être rapide dès le départ. »

Encore une fois, ce sont les choix de pneus qui joueront un rôle primordial sur le déroulement de la course, « J’ai un bon rythme sur le pneu dur et je deviens plus fort à partir du 10 ou 15e tour. », confiait Lorenzo en conférence de presse. Ainsi, Lorenzo devra attendre la deuxième partie de la course et contenir au maximum les Honda, à l’aise sur malgré le manque de grip, pour ne pas qu’ils prennent le large.

En Q2, Lorenzo a tenté la stratégie des trois runs. Ayant roulé principalement en pneus durs durant les séances libres, le Majorquin avait plusieurs pneus médiums à sa disposition. Il réussit à obtenir une place en première ligne. Il tentera une ultime tentative, non comptabilisée puisque déjà passé sous le drapeau à damier. Nous ne saurons jamais le temps qu’il a réalisé à l’issue de ce tour, meilleur que Marquez ?

Dani Pedrosa est le joker qui pourrait permettre à Marquez de récupérer plus de points au classement provisoire. Pedrosa s’est concentré sur ses réglages pour la course vendredi. Hier, il a travaillé sur son choix de pneus, « parce que, pour le moment, notre rythme de course est moins rapide que celui de Marc et Jorge.  Nous allons continuer à travailler pour gagner quelques dixièmes en particulier sur les deux premiers secteurs. Nous verrons si nous pourrons améliorer pour être en mesure de nous battre pour la victoire. » Interrogé sur une éventuelle consigne d’équipe au HRC, Marquez a aussitôt répondu qu’il n’était pas en situation de remporter le titre. Pedrosa et lui rouleront donc chacun pour soi.

Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, seuls capables de tenir tête à Marc Marquez ? (Photo : Yamaha)

Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, seuls capables de tenir tête à Marc Marquez ? (Photo : Yamaha)

Valentino Rossi s’inquiétait vendredi de ne pas avoir été en mesure de trouver le rythme. Pourtant ce samedi, il a trouvé le bon compromis sur la M1 lui permettant de se sentir mieux sur les freinages notamment. En FP4, ces réglages lui ont permis d’améliorer la durée de ses pneus. En Q2, gêné par le trafic, il n’a pas pu faire mieux que 8e, « Je pense que de me battre pour le podium pour le podium, car Marc et Jorge sont très forts et sur ce tracé, Dani l’est aussi.« .

En deuxième ligne, on note la 5e position de Danilo Petrucci. Au guidon de sa GP14.1, il signe son meilleur résultat en MotoGP, mais surtout, il est le premier pilote Ducati sur la grille devant les GP15 d’Andrea Iannone et d’Andrea Dovizioso, « Suis-je réellement le premier Italien ?« , s’étonnait Petrucci hier soir, « Je suis ravi d’être le premier pilote Ducati sur la grille. J’aimerai en être de même demain à l’arrivée, mais je pense que c’est presque impossible. » Sur le pneu tendre, Andrea Dovizioso était victime de grosses vibrations à l’avant l’empêchant de se qualifier devant, « Concernant notre rythme de course, nous ne sommes pas où nous souhaiterions être, mais nous sommes dans le second groupe, non loin des leaders. Avec un bon départ, je peux gagner quelques places. », confiait Dovizioso.

Outre les pneus, la météo pourrait perturber l’ordre établi. Les prévisions supposent de la pluie peu après la course : course sur le mouillé ou flag-to-flag, les propriétés de ce tracé rendront les pronostics difficiles d’autant plus puisque personne n’a roulé sur le mouillé depuis les dernières modifications apportées au circuit.

Moto2

Alex Rins s’est qualifié en pole position pour la deuxième fois cette saison. Le jeune rookie continue d’impressionner ses rivaux. Une victoire aujourd’hui ferait de lui le 4e plus jeune pilote vainqueur en Moto2 après Marc Marquez, Maverick Viñales et Shoya Tomizawa. Mais, il faudra compter sur Tito Rabat, qui a enchainé les tours rapides en configuration courses durant les séances libres, « Durant la qualification, nous avons des problèmes sur l’avant et beaucoup de chatter. Nous avons résolu le problème en fin de séance et j’ai ainsi pu retrouver mon rythme. Être en première ligne en Moto2 est incroyable. Maintenant, le plus important est de se battre pour la victoire.« 

Johann Zarco est confiant pour la course. (Photo : Ajo)

Johann Zarco est confiant pour la course. (Photo : Ajo)

Bien que 8e sur la grille, Johann Zarco n’est pas « déçu. Durant la qualification, nous avons essayé de nouveaux réglages et je me suis senti mieux. Je me sens prêt à aller vite et me battre en tête. Je vise le podium et ce serait bien de le faire ici à Indianapolis pour la première fois. » Avec 65 points d’avance au classement, Johann Zarco est en position confortable pour concéder quelques points à ces adversaires si la course ne tournait pas en sa faveur.

Moto3

Hier, Danny Kent signait sa 5e pole position de la saison. Le meilleur résultat d’un pilote britannique après Barry Sheene et ses sept poles positions en 500cc (1977). En conférence de presse, le pilote Leopard confiait espérer être encore plus rapide durant la qualification. L’objectif pour lui sera faire un bon départ et de tenter de prendre le large.

Pourtant, Alexis Masbou, 12e sur la grille, s’attend plutôt à une course en paquet. Au jeu des aspirations, les derniers tours seront déterminants. Si Kent ne parvient pas à s’échapper comme il a pu le faire à plusieurs reprises cette saison, il s’agira de perdre le moins de points possibles face à ses rivaux, en particulier Enea Bastianini, en quête d’une première victoire, et Miguel Oliveira de retour de blessure.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...