GP d’Aragón (MotoGP) : Lorenzo s’impose enfin, Marquez paye le prix fort

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Publié le 28/09/2014 avec Aucun Commentaire

La fin de saison 2014 est décidément palpitante en catégorie MotoGP, et sur le circuit du Motorland Aragon, la course de ce Dimanche n’a pas dérogé à la règle. Pour la deuxième fois consécutive, c’est une Yamaha qui l’a emporté suite à une terrible erreur de Marc Marquez. Jorge Lorenzo s’impose pour la première fois de la saison aux termes d’une course pleine de rebondissements.

Jorge Lorenzo savoure sa victoire à domicile, la première de la saison. (Photo : ©Yamaha Racing Team)

Jorge Lorenzo savoure sa victoire à domicile, la première de la saison. (Photo : ©Yamaha Racing Team)

-
Lorsque le départ est donné, la course MotoGP est annoncée « Dry », bien qu’il soit prévu que les conditions se dégradent. Habitué des holeshot, Andrea Iannone prend le meilleur départ, suivi de près par Marc Marquez, Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Pol Espargaro et Valentino Rossi. Tandis que Rossi passe rapidement le pilote Tech3, à l’avant, Marquez bute une première fois sur Andrea Iannone, puis une deuxième, et l’Italien semble s’échapper en tête, jusqu’à partir à la faute. L’Espagnol prodige augmente alors le rythme pour tenter de creuser l’écart, mais Jorge Lorenzo déterminé parvient à le passer à plusieurs reprises.

Alors que les deux leaders s’échangent les positions, Valentino Rossi, 4ème, écarte légèrement de la trajectoire et, en tentant d’éviter de percuter Dani Pedrosa qui le précède, pose la roue avant sur une trace d’humidité : la chute est inévitable et impressionnante. Evacué sur civière après avoir momentanément perdu conscience, l’Italien sera transporté à l’hôpital d’Alcaniz pour passer un scanner, mais s’avère ce soir être indemne.

Tandis que Jorge Lorenzo fait de la résistance, Dani Pedrosa se rapproche dangereusement, et passe sans complexe les deux leaders, suivi par Marc Marquez qui se débarrasse enfin de Jorge Lorenzo. Il reste alors une quinzaine de tours, et le crachin se transforme peu à peu en trombes d’eau. Dans la ptilane, c’est l’effervescence, et les équipes sortent les deuxièmes machines, alignées et chaussées de pneus pluie.

Le premier à repasser par les stands pour changer de machine est Aleix Espargaro, mais à ce moment là, personne n’y croit. Son choix lui permettra pourtant de se hisser sur le podium en fin de course. Peu à peu, les tours s’enchaînent, et de plus en plus de pilotes choisissent de faire de même. En tête, Marc Marquez a passé son coéquipier et garde un rythme relativement élevé, tandis que Lorenzo, 3ème, semble perdre énormément de temps. À 7 tours de la fin, il décide enfin de s’arrêter, incapable de tenir le rythme des deux Honda Repsol.

C’est alors un pari incroyable que perdent Dani Pedrosa et Marc Marquez, qui décident de ne pas s’arrêter et chutent l’un après l’autre, laissant Jorge Lorenzo s’imposer après une superbe fin de course. Derrière lui, Aleix Espargaro, auteur d’une course très intelligente, et Cal Crutchlow, qui se sont battus jusque sur la ligne pour un magnifique finish.

Stefan Bradl, Bradley Smith, Pol Espargaro, Alvaro Bautista, Horishi Aoyama, Nicky Hayden et Scott Redding complètent un Top 10 plutôt inhabituel.
Seul Français engagé, Mike Di Meglio termine 17ème.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...