[CEV Aragon 2014] Thibaut Gourin : « En tête du Championnat, mon avenir est encore très incertain. »

Rédigé par . Posté dans CEV, News.

Publié le 11/06/2014 avec Aucun Commentaire

Pilote OffBikes pour cette première saison en CEV Superstock600, Thibaut Gourin revient sur la deuxième épreuve qui avait lieu le week-end dernier en Aragon, et de laquelle il repart en tête du Championnat.

Propos recueillis par : Line.

Après seulement deux épreuves et trois courses, Thibaut Gourin quitte Aragon en tête du Championnat d'Europe de Vitesse Superstock600. (Photo : ©DR)

Après seulement deux épreuves et trois courses, Thibaut Gourin quitte Aragon en tête du Championnat d’Europe de Vitesse Superstock600. (Photo : ©DR)

-
Vendredi 6 Juin – Essais Libres

« Pour les séances libres, je n’ai eu que des problèmes. Le matin lors de la première séance, ma pompe a essence à lâché et j’ai du en emprunter une à mon concurrent Thibaut Bertin. Il a alors fallu passer du temps à tout remonter et à régler à nouveau la moto. L’après-midi, je ne comprenais pas pourquoi je n’avais pas du tout d’adhérence, mais surtout mes pieds n’arrêtaient pas de glisser de mes cales-pieds, et j’avais du mal à ne pas perdre l’équilibre. En rentrant au box, on s’est rendu compte qu’un joint du carter avait lâché, du coup il y avait de l’huile partout sur la moto, sur mes bottes… C’était ingérable.
Autant dire que c’était quasiment une journée de perdue. »

Samedi 7 Juin – Essais Qualificatifs

« Pour la première séance qualificative le matin, j’ai bien géré mon temps et j’ai rattrapé le roulage qui me manquait de la veille. À 12 minutes de la fin, j’ai passé un pneu arrière neuf, et j’ai fait un chrono en 1’59.888 tout seul, sans prendre de roue, donc j’étais plutôt satisfait.
L’après-midi pour la deuxième séance qualificative, il faisait vraiment beaucoup plus chaud, et je me suis dit que dans des conditions aussi difficiles, il serait beaucoup plus compliqué de faire un chrono tout seul. Du coup, j’ai essayé de trouver une roue, mais je n’ai pas réussi. Soit les pilotes me doublaient et étaient tellement plus vite que je n’arrivais pas à les suivre, soit ils étaient moins rapides que moi. J’ai du me contenter de ce qu’il était possible de faire… Je n’ai pas amélioré, et je n’ai obtenu que la 29ème position sur la grille de départ. »

Dimanche 8 Juin – Courses

« Au Warm Up, j’ai testé une nouvelle démultiplication que j’ai choisi de conserver pour la journée.
Lors de la première course, j’ai pris un départ correct, et Thibaut Bertin et Cassas étaient juste devant moi. L’Espagnol s’est échappé très vite, mais entre Bertin et moi, il y avait quelques Moto2 que j’ai eu beaucoup de mal à doubler… du coup, il en a profité pour s’échapper. J’ai passé la majeure partie de la course à me battre avec une de ces Moto2, et j’ai pris beaucoup de plaisir. Je suis très satisfait parce que j’ai réussi à ne pas lâcher en fin de course. Je termine 20ème au général, et 2ème Superstock600, Bertin ayant chuté. À l’arrivée, j’ai compris qu’il était tombé, puis était reparti et s’était accroché avec Arroyo qu’il avait fait tomber.
La deuxième course a été beaucoup plus compliquée parce qu’il faisait vraiment, vraiment très chaud. La moto ne se comportait plus du tout de la même façon, elle glissait énormément et c’était beaucoup plus facile de partir à la faute, donc je devais être au maximum de ma concentration. J’ai à nouveau pris un départ correct derrière Bertin, il y avait deux Moto2 entre nous, mais il roulait 5 dixièmes plus vite que moi. Pendant 5 tours, j’ai réussi à maintenir notre écart, mais après la mi-course, il s’est échappé. Certaines Moto2 sont remontées sur moi et ont fini par me doubler, mais j’aurais pu finir mieux. Je termine 17ème au général et 3ème Superstock600.
Sur l’ensemble du week-end, je marque donc 36 points, ce qui me permet de quitter Aragon leader du classement général… C’est incroyable de me dire que je suis en tête du Championnat d’Europe de Vitesse Superstock600, d’autant que mon équipe est très réduite, et que je ne sais même pas comment je vais trouver les moyens de faire la prochaine course à Barcelone. Pour l’instant, mon avenir est très incertain pour des raisons de budget, et je ne peux qu’espérer qu’on m’aidera à poursuivre l’aventure et à tenter ma chance en Catalogne. »

-
Merci à Thibaut Gourin pour sa disponibilité. Pour le soutenir, n’hésitez pas à visiter sa page Facebook !

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...