Ce qu’il faut savoir (Autriche, vendredi) : Froid, pneus et communications équipe-pilote

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , , ,

Publié le 12/08/2016 avec Aucun Commentaire

C’est dans le froid des vallées autrichiennes que la première journée du Grand Prix d’Autriche vient de se conclure. Dès la première séance, le froid s’est abattu sur le tracé atypique du Red Bull Ring.

Après la trêve estivale, que faut-il retenir de cette première journée ?

13913814_1172727959464564_4561847199838199486_o

Ducati confirme. Et la consommation ?

Durant le test qui a suivi le Grand Prix d’Allemagne avant la trêve estivale, les Ducati ont dominé l’ensemble des séances en occupant le haut du classement. C’était donc logique de les attendre aux avant-postes dès ce vendredi.

Mais il y avait deux inconnues : les pneus qui sont différents (plus durs) que ceux utilisés durant le test de juillet, et la météo. Et pourtant, Ducati place 5 de ses motos dans le Top 10, “Je suis vraiment content de confirmer le rythme que nous avions durant le test,” explique Dovizioso qui signe le meilleur temps aujourd’hui. “Grâce à cela, nous allons pouvoir nous concentrer sur notre rythme pour la course. Nous pensions être devant, mais pas autant. Toutefois, il faut rester prudent, car certains pilotes n’étaient pas présents au test. Marc (Marquez), par exemple, a une très grosse marge de progression. Nous devons donc continuer à améliorer notre rythme.” 

À Spielberg, Ducati compte sur un tracé qui correspond aux caractéristiques de la D16GP, “Plusieurs choses nous aident,” explique Dovizioso. “Nous avons les ailerons qui maintiennent la roue avant, nous avons une bonne accélération en sortie de virages lents et nous avons une meilleure puissance.”

Mais si cette puissance est utile sur un tour, elle l’est probablement beaucoup moins sur la distance d’une course, notamment au sujet de la consommation d’essence (22L cette saison), “Effectivement, c’est un point que nous devons étudier, nous verrons d’ici à la course.” À ce sujet, Rossi s’attend à une baisse de puissance de la Ducati afin de réduire la consommation, « Pour le moment nous ne savons pas, nous devons attendre. »

À l’issue de la journée, c’est Iannone qui signe le deuxième meilleur temps de la journée, bien que blessé, “Cette journée a été plutôt positive pour nous,” confie-t-il. “Malgré une température moins élevée que durant le test, nous avons pu confirmer.” Pourtant, l’Italien a souffert aujourd’hui, “Je me suis blessé durant la trêve en m’entraînant en motocross. Je me suis fracturé une côte. Je pensais pouvoir rouler sans problème. Mais dès le deuxième tour, j’ai senti qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.” Malgré la douleur, Iannone s’est senti à l’aise sur l’ensemble des deux séances. Pour rappel, Ducati cherche sa première victoire depuis Phillip Island en 2009…

À noter que Iannone et Laverty ont eu une petite altercation à l’issue de la FP2 : Iannone a manqué de percuter Laverty durant son tour rapide. Ensuite, Iannone aurait demandé à Laverty de le suivre plutôt que de le gêner, un manque de respect selon le Britannique, “Je n’ai pas voulu lui manquer de respect. Mon anglais est peut-être mauvais et nous nous sommes probablement mal compris,” explique Iannone. “Durant mon tour rapide, j’ai freiné tard et Laverty a freiné encore plus tard. Nous avons échappé au pire, cela aurait pu être un désastre pour nous deux.”

Yamaha et Honda luttent

“Je suis plutôt satisfait de cette première journée,” avoue pourtant Rossi à l’issue de la journée. “C’était difficile, en particulier ce matin, car Michelin a apporté des pneus différents des tests. Nous avons progressé, mais, malheureusement, les conditions ont beaucoup changé depuis le test. Je suis assez satisfait, car j’ai un bon rythme.” L’Italien a signé le 4e temps de la journée derrière Maverick Viñales, “Viñales m’a battu de peu, mais le chrono n’est pas mauvais et maintenant nous devons travailler.”

Bien que conscient de la domination Ducati, Rossi se sent aussi menacé par Jorge Lorenzo et Marc Marquez, ses rivaux pour le titre, “Lorenzo et Marquez seront compétitifs, car ils ont travaillé sur le pneu dur jusqu’à la fin. Viñales est également rapide. Nous ne sommes que vendredi. Il reste samedi et la course est différente. Nous devons savoir si nous pouvons rester dans l’aspiration de la Ducati en course.”

Au sujet de Viñales, Lorenzo souligne un style de pilotage de différent, “J’ai un style de pilotage plus doux avec des freinages moins incisifs. Mon style s’apparente plus à celui de Pedrosa qu’à celui de Marquez ou Viñales. Ainsi les pneus montent moins en température et cela est difficile dans ces conditions.” Cependant, avant les pneus, c’est la gestion de la puissance dont souffre avant tout Yamaha, “La Ducati est plus puissante et part beaucoup moins en wheelie. Cela joue aussi sur la vitesse de pointe. Le moteur est plus qu’important sur ce tracé.”

La situation est similaire pour Pedrosa, victime d’une violente chute au virage 9 ce matin, “Il faisait très froid et il était difficile d’avoir confiance,”explique le pilote Honda. “J’ai perdu la FP1. La FP2 s’est mieux passée, mais cela n’a pas été la journée idéale pour nous. J’espère pouvoir améliorer mes sensations sur la moto en bouclant davantage de tours.”

Ni Pedrosa ni Marquez n’ont participé au test qui s’est tenu sur le tracé après le Grand Prix d’Allemagne. Les deux pilotes avaient seulement bouclé quelques tours au guidon d’une RC213V-S de production, “Les pneus sont différents et l’accélération n’a rien à voir. J’ai suivi plusieurs pilotes Honda aujourd’hui et j’ai été distancé à plusieurs reprises. Il y a beaucoup d’endroits où nous pouvons perdre du temps.”

Pedrosa a chuté à haute vitesse. Si la RC213V s’est retrouvée sur les pneus, il s’en est sorti indemne, “Il n’y a pas de graviers dans ce virage et je pense que j’ai été chanceux. Dans le cas contraire, la moto serait peut-être sur la piste, mais j’aurais probablement plus souffert.”

De son côté, Marquez est satisfait de cette première journée, “Nous avons principalement rassemblé des données pour la course et trouvé nos repères sur une MotoGP,” explique-t-il. “Je suis content du déroulement de la journée, car nous n’avons pas utilisé le pneu arrière tendre. Nous continuerons dans cette direction demain pour nous approcher du podium dimanche.”

13913857_1172727702797923_7384563638840302155_o

Le panneautage en voie de disparition, mais pas de radio !

Après les Grands Prix des Pays-Bas et d’Allemagne, la question de la communication moto-pilote a été remise au gout du jour, en particulier par temps de pluie où les changements de motos s’avèrent décisifs. Aujourd’hui, les pilotes sont uniquement panneautés par leur équipe depuis le muret de la voie des stands.

Aujourd’hui, des informations en provenance de la Direction de Course comme un drapeau rouge, un drapeau noir ou une pénalité sont affichées sur le tableau de bord du pilote. La saison dernière, nous nous sommes entretenus avec Jordi Sais, responsable de la cellule de chronométrage de la Dorna. Le transpondeur bidirectionnel dont sont équipées les motos ouvre plusieurs possibilités qui seront expérimentées prochainement, “Il y a un projet que nous mettrons probablement en place en 2016 et qui offrira aux équipes la possibilité d’envoyer des informations de panneautages au pilote comme sa position.” Afin d’éviter les litiges, ces informations devront rester ouvertes et accessibles par toutes les équipes.

Les granularités des détails ainsi que la fréquence des messages restent cependant à déterminer. Selon les premières informations, un test pourrait être réalisé durant le Grand Prix d’Aragon en septembre prochain pour évaluer la faisabilité de cette solution.

Et les transferts…

Loris Baz prolongera avec l’équipe Avintia Racing pour une saison supplémentaire. Il reste quelques détails à régler. Selon nos informations, il disposera d’une Ducati GP15 alors que son coéquipier aura une D16GP. Stefan Bradl, qui était en négociation avancée avec Avintia à la place du Français, devait obtenir une D16GP.

En Moto2, l’équipe Ajo devrait annoncer prochainement passer de Kalex à WP-KTM. Le pilote qui remplacerait Johann Zarco serait Brad Binder, qui mène le classement provisoire Moto3 sous les couleurs de la même équipe. Le départ de Binder permettrait, toujours selon nos informations, de laisser une place à Niccolo Antonelli qui souhaite obtenir un guidon KTM.

En Moto3, il semble que Jorge Navarro ne soit plus le premier choix de l’équipe Estrella. Enea Bastianini pourrait prendre sa place.

Francesco Bagnaia devrait aussi passer en Moto2, l’équipe Aspar Mahindra devrait annoncer sa composition pour la saison prochaine rapidement.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...