Ce qu’il faut savoir (Allemagne, vendredi) : Viñales, Yamaha hors jeu, virage 11 et température

Rédigé par . Posté dans MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , ,

Publié le 15/07/2016 avec Aucun Commentaire

La première journée du Grand Prix d’Allemagne vient de se conclure sur le tracé du Sachsenring. La météo est venue perturber les hostilités dès ce matin en particulier lors des premières séances libres MotoGP et Moto2 durant lesquelles la pluie s’est invitée.

Retour sur ce qu’il faut retenir de ce vendredi.

Aucune Yamaha dans le Top 10 à l'issue de la journée.

Aucune Yamaha dans le Top 10 à l’issue de la journée.

Les favoris en retrait… sauf Marquez et Viñales

La température de la piste n’a pas excédé les 30°C ce vendredi et, dans ces conditions, le grip est mis à rude épreuve. Si Suzuki et Ducati tirent leur épingle du jeu, Honda et Yamaha, en particulier, ont souffert, “Cette journée a été difficile pour les pilotes Yamaha,” déclare Valentino Rossi, 14e en fin de journée. “Nous avons souffert en particulier pour trouver le feeling à l’avant et maintenir la température idéale sur le pneu avant. Le pneu le plus tendre est un peu trop dur et nous n’avions pas le feeling ou assez confiance pour forcer au maximum en particulier au virage 11.”

Durant la FP2, Rossi s’est retrouvé englué dans le trafic et n’a pas pu exploiter le bénéfice d’un tour clair, “Je suis vraiment loin,” ajoute-t-il. “J’espère que nous aurons une meilleure température demain et dimanche ainsi que plus de soleil. Cela pourrait beaucoup nous aider.”

Pour son coéquipier Jorge Lorenzo, 16e, la journée a commencé par une lourde chute au malheureusement célèbre virage 11,  “Il semble que ce sont des conditions très froides et glissantes, et vous devez être très prudents avec les pneus,” explique le Majorquin. “Ce matin, j’ai chuté dans la descente et pour être franc, je n’avais pas une confiance suffisante sur toutes les courbes du tracé. Je me sentais très lent. Toutes les Yamaha souffrent dans ces conditions et je suis le plus lent. Nous verrons si nous pourrons améliorer notre rythme demain.” Après une visite à la Clinique Mobile en FP1 pour évaluer l’état de sa main gauche, le Champion en titre précise qu’il va bien et que cela ne sera pas un problème dimanche.

À noter que ce matin avant sa chute, Lorenzo utilisait une Yamaha M1 équipée du réservoir à l’arrière, “Aujourd’hui n’était pas la bonne journée pour l’essayer. Vous pouvez ressentir une différence, mais nous n’avons pas décidé. La différence n’est pas énorme.Rossi ne l’a pas essayée aujourd’hui, “Je ne connais pas le programme de Jorge, mais je sais que je veux l’essayer une nouvelle fois. Je veux essayer des choses différentes, mais je continue avec moto, mon programme. Je continuerai à travailler davantage sur les réglages et je pense que nous continuerons ainsi sur le reste du week-end.

Bradley Smith figure lui aussi en dehors du Top 10, mais reste satisfait de sa journée, « Je suis déçu, mais nous ne sommes pas si loin de notre but et mon coéquipier est seulement un petit pas devant. Il semble que nous avons une marge de progression et nous attendrons de meilleures conditions et une meilleure température. Les pneus avant et arrière se comportent bien, mais globalement, je suis ravi de notre départ.« 

Dani Pedrosa occupe le troisième rang des Honda et la 16e place au classement combiné, “La piste était critique aujourd’hui. Je ne me souviens pas d’une piste aussi difficile par le passé,” confie-t-il. “Nous avons souffert avec les réglages et je n’ai pas trouvé le feeling pour forcer. J’ai été plus prudent que d’habitude aujourd’hui. J’espère que nous pourrons trouver une solution demain.

Marc Marquez conclut la journée avec le troisième temps, “Cette journée a été bonne, bien qu’elle ait commencé un peu étrangement,” explique-t-il. “La seconde séance a été plus ou moins normale, même si les températures étaient très basses et la piste très froide. Je me sens bien sur la moto. Nous voulons continuer à progresser sur quelques points demain, car la température prévue demain augmentera très nettement. Ce Grand Prix sera intéressant en raison de la météo et dimanche nous serons dans la même situation qu’aujourd’hui, avec une pluie menaçante à tout moment.

C’est pourtant la Suzuki GSX-RR de Maverick Viñales qui occupe la tête du classement de la journée, “Le départ a été bon, la place est positive, mais nous avons encore du travail à faire. La piste est étroite et nous avons commencé en utilisant un réglage qui garantit l’agilité. Nous devons encore trouver l’équilibre de la moto afin de trouver une meilleure stabilité sur certains secteurs. Ce ne sera pas simple, car comme toujours, progresser dans une direction vous fait perdre dans une autre.

Virage 11, pneus asymétrique et température

Pour ce neuvième rendez-vous de la saison, Michelin propose différents pneus asymétriques avant et arrière pour la première fois. Ce type de pneu n’a été testé qu’il y a quelques semaines par l’équipe Suzuki durant une session privée à Valencia. Le reste de la grille ne savait donc pas à quoi s’attendre durant cette journée de vendredi.

Le virage 11 du tracé du Sachsenring est réputé comme l’un des plus délicats du calendrier à appréhender. Aujourd’hui, plusieurs pilotes se sont fait piéger à l’entrée de cette courbe : Lorenzo, Bradl, Viñales, Rabat ou encore Redding. Eugene Laverty a chuté au virage 1 (un des trois virages à droite que compte le tracé).

Dani Pedrosa, 15e temps du vendredi.

Dani Pedrosa, 15e temps du vendredi.

Pour beaucoup, les pneus asymétriques se sont comportés correctement, “Ces pneus ne sont pas trop mal,” nous confie Loris Baz. “Il faisait vraiment trop froid ce matin et je pense qu’ils étaient un peu trop durs.

En 2014, plusieurs pilotes avaient évalué une version différente du virage 11 qui n’a pas été retenu, “Nous avons testé une version modifiée de la courbe, il y a quelques années,” explique Pedrosa.Finalement, elle n’a pas été conservée. Peut-être discuterons-nous de ce virage durant la Safety Commission, ce soir, pour les prochaines années. Il y a toujours eu des chutes dans ce virage en MotoGP. Les conditions étaient mauvaises aujourd’hui, mais le pneu asymétrique ne s’est pas comporté étrangement.”

Je pense que ce virage sera comme ça, avec Bridgestone, Michelin ou n’importe quel autre manufacturier,” ajoute Marquez.Il est critique. Bien sûr, nous pouvons progresser, mais les conditions étaient extrêmement froides aujourd’hui. Je ne me souviens pas de températures si froides. Il y avait aussi du vent, ce qui rajoutait une difficulté supplémentaire. Il y avait déjà beaucoup de chutes la saison dernière.

Pour Lorenzo, sa chute au virage 11 est une combinaison de facteurs défavorables, “Il faisait très froid et je suis entré plus rapidement que lors de mon tour précédent, et l’avant a croisé. J’étais plus lent que l’an dernier de près de 20 km/h, mais les conditions et les pneus ne sont pas les mêmes, en particulier le matin.”

De même Viñales, leader de la journée, n’explique pas les raisons de sa chute, “Pour être franc, je n’explique pas cette chute. J’ai juste perdu l’avant sans raison. Le virage 11 est toujours délicat. Je dois vérifier les données pour voir si j’ai plus élargi que la normale, ou s’il y avait quelque chose de différent par rapport au tour précédent. C’est peut-être aussi une question de température. Au virage 1 et 3, je me sentais bien. Le virage 11 est beaucoup plus éloigné et il est difficile de conserver la température sur le côté droit.

De son côté, Rossi justifie ces chutes par la température. “La saison dernière, sur les Bridgestone, le week-end a été bon. Dès le vendredi, la température était bonne et les conditions étaient sèches. Cette saison, la température de l’asphalte était de moins de 20°C. C’est le problème principal. Vous devez essayer de maintenir la température des pneus élevée, mais ce n’est pas suffisant, même après six ou sept tours. Si nous avions eu le pneu tendre, cela aurait été beaucoup mieux, mais ils (Michelin) ont dû faire un choix, malheureusement mauvais. Si les températures sont meilleures demain, la situation sera plus simple.”

Ce soir, de nombreux pilotes tels que Lorenzo, Marquez et Rossi ont rejoint la Safety Commission pour discuter, entre autres, de ce point précis.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...