GP d’Australie 2013 : une course MotoGP en deux et de 13 tours en Moto2

Rédigé par et . Posté dans Moto2, MotoGP, MotoGP, News.

Tagged: , , , ,

Publié le 19/10/2013 avec Aucun Commentaire

La course MotoGP de demain contiendra au moins un arrêt aux stands obligatoire pour changement de moto. La course Moto2 est réduite à 13 tours contre 25 initialement.

Mise à jour (20/10/2013) : Suite aux problèmes rencontrés par les pilotes lors du warmup, la course MotoGP est désormais réduite à 19 tours contre 27 prévus initialement, puis 26 tours prévus hier.

  • Le changement de moto est obligatoire entre le 9ème et le 10ème tour.
  • Si la course est donnée dans des conditions sèches et que la pluie fait ensuite son apparition, la course sera arrêtée par drapeau rouge. Le départ de la course se fera pour le nombre de tours nécessaires pour compléter les 19 tours, mais avec un maximum de 10 tours et un minimum de 5 tours.

Bridgestone, via un communiqué officiel, a admis ne pas pouvoir garantir la pérennité de leur pneu slick arrière sur plus de 14 tours. Pour la sécurité des pilotes, les règles suivantes seront donc imposées à la catégorie pour la course de Philip Island.

  • La course comptera 26 tours au total.
  • Tous les pilotes auront pour obligation de s’arrêter au moins une fois pour changer de machine et repartir avec une moto équipé de pneus neufs.
  • Aucun pilote ne sera autorisé à faire plus de 14 tours avec un pneu arrière slick. Cela signifie donc que, si le pilote choisit d’effectuer son changement de pneu avant le 12ème tour, il devra en effectuer un second avant la fin de la course.
  • Les pilotes utilisant les machines « Usines » et « Satellites » devront utiliser des pneus « Durs ». Une quantité supplémentaire sera allouée par Bridgestone pour l’occasion. Même chose pour les CRT qui devront également utiliser leurs pneus « Durs ».
  • La vitesse limite autorisée dans la pitlane sera augmentée à l’entrée et à la sortie. La zone de raccord entre la sortie de la pitlane et la piste sera définie par une ligne blanche tracée au sol. Franchir cette ligne en rejoignant la piste entraînera une pénalité.
Jorge Lorenzo et sa mouette, qui l'a forcé à s'arrêter aux stands en Q2. (via D. Petrucci)

Jorge Lorenzo et sa mouette, qui l’a forcé à s’arrêter aux stands en Q2. (via D. Petrucci)

En rapport aux problèmes rencontrés en Moto2, la course Moto2 est quant à elle réduite à 13 tours contre 25 initialement prévus. Rappelons que les équipes Moto2 n’ont qu’une seule moto par pilote, un changement de moto à l’image de la course MotoGP serait donc impossible.

Tous les regards se portent sur les pneus sur le circuit de Phillip Island. La commission Grand Prix s’est d’ailleurs réuni ce jour pour définir quelques points de règlements :

  • les équipes doivent respecter la pression des pneus préalablement décidée par le directeur technique et le manufacturier,
  • la direction de course est habilitée à changer le nombre de tours d’une course en dehors des limites minimum et maximum.

Tous ces changements ont été validés par la Direction de Course, qui se voit dans l’obligation de pallier à ce sévère problème de pneumatiques… Un événement hors du commun qui remet en question l’intérêt du manufacturier unique.

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...